S’abonner au mag
  • Bilan du week-end

Tirs au but, Madjer, papinade et CSC : un week-end de classiques

Par Jérémie Baron

Harry Kane et le Bayern, Dany Mota, Tottenham, Juanmi, Chloé N'Gazi : ça a secoué, ce week-end sur la planète foot.

Tirs au but, Madjer, papinade et CSC : un week-end de classiques

La guigne du week-end

Griedge Mbock, Eugénie Le Sommer et Delphine Cascarino pour l’OL, Clara Mateo et Gaëtane Thiney pour le Paris FC : les demi-finales de la Coupe de France féminine, toutes les deux conclues aux tirs au but, sont venues rappeler que nos internationales françaises avaient un souci avec cet exercice. Sept mois après l’élimination en quarts de finale du Mondial contre l’Australie (0-0, 7-6 TAB), le traumatisme est encore là : et c’est bien le seul domaine, au sein du foot français, dans lequel les hommes et les femmes sont égaux. Avec tout ça, ce sont le FC Fleury 91 (avec son héroïque gardienne Chloé N’Gazi, qui a repoussé deux tirs au but lyonnais) et le PSG qui se retrouveront en finale de la Coupe.


La papinade du week-end

Le Luxembourgo-Portugais Dany Mota était énervé, samedi. Alors quand Andrea Colpani lui a adressé ce petit ballon brossé tout mignon à l’entrée de la surface, contre le Genoa, l’attaquant de Monza a mis toute sa rage dans ce ciseau supersonique que Josep Martínez n’a pas trop eu le temps de voir venir. Un gros frisson (qui a permis à son équipe de l’emporter 3-2 à Gênes) au milieu de ce week-end italien durant lequel les gros n’ont pas trop fait d’efforts, avec les petites victoires 1-0 du leader intériste à Bologne et du Milan contre Empoli. Heureusement, les bastons Juve-Atalanta (avec un doublé de Teun Koopmeiners) et Fiorentina-Roma (avec un but de Houssem Aouar), terminées sur le même score (2-2), ont égayé ce dimanche. Le Français Thomas Henry, lui, s’est réveillé avec une bosse sur le front, ce lundi, après avoir mangé un coup de boule de l’entraîneur de Lecce, Roberto D’Aversa.


Les règlements de compte du week-end

Le premier contre le deuxième, le quatrième contre le cinquième : la Premier League abordait un virage décisif, dimanche. Et si Liverpool et Manchester City n’ont pas su se départager (1-1), malgré la grosse domination des Reds en seconde période, dans ce qui s’apparentait au dernier duel entre Jürgen Klopp et Pep Guardiola, on ne peut pas en dire autant d’Aston Villa et Tottenham. Cinquième à six points du quatrième chez qui il mettait les points, le club londonien n’a pas laissé passer sa chance de revenir dans le coup : grâce notamment à une réalisation et deux passes dé de Son Heung-min, les Spurs ont marqué deux fois à la sortie des vestiaires, puis deux fois dans le temps additionnel, pour prendre possession de Villa Park (0-4) alors que le score était encore nul et vierge à la pause. Comme ça, pendant que tout le monde se tire dans les pattes, Arsenal part en cavale en tête du championnat (après sa victoire 2-1 contre Brentford), à égalité avec Liverpool et un point devant City. Beaucoup plus au sud de la capitale, Jean-Philippe Mateta s’est goinfré, mais Crystal Palace a été accroché par Luton (1-1).


 Le massacre du week-end

Un but, deux buts, trois buts, quatre buts, cinq buts, six buts, sept buts, huit buts : c’est long à lire, alors imaginez à quel point c’est long à encaisser. Avec Harry Kane qui explose tous les compteurs (quatrième triplé de la saison en Bundesliga, du jamais-vu pour un nouveau venu, et 30 pions au total en 25 matchs), Leon Goretzka qui a inscrit deux fois son nom au tableau d’affichage et un but de Serge Gnabry qu’on n’arrive toujours pas à expliquer, le Bayern a souillé Mayence, à Munich (8-1). Les coéquipiers de Raphaël Guerreiro et Mathys Tel (entrés en jeu) réalisent ainsi une superbe opération puisqu’ils restent à… dix points du leader, Leverkusen. Auteure de sa sixième victoire consécutive, contre Wolfsbourg (2-0), la machine de Xabi Alonso poursuit sa route vers le Meisterschale.


La surprise du week-end

En ce moment, l’Atlético expérimente quelque chose que Didier Deschamps n’a pas connu depuis près de sept ans : jouer sans Antoine Griezmann. Blessé depuis plus de deux semaines, le meilleur buteur de l’histoire du club madrilène manque à ses partenaires, si l’on en croit leur prestation du week-end. En déplacement sur la pelouse de Cádiz (18e), qui n’avait plus remporté un match de Liga depuis six mois (soit 24 rencontres sans goûter aux trois points), les Colchoneros ont réussi à paumer (2-0). Auteur des deux buts de son équipe, Juanmi a été le grand bonhomme du jour. Pendant ce temps-là, le Real, leader, l’emportait contre Vigo (4-0) grâce à deux CSC (le portier Vicente Guaita et son défenseur Carlos Domínguez) et le premier but de la jeune pépite turque Arda Güler (19 ans). Le Barça, lui, avait assuré l’essentiel contre Majorque (1-0) grâce au pied gauche de Lamine Yamal, alors qu’İlkay Gündoğan avait raté un peno plus tôt dans le match. Les Blaugrana restent troisièmes à un point derrière Gérone qui a remis la marche avant en disposant d’Osasuna (2-0).


Et sinon…

… Le derby de Belgrade n’a pas trouvé de vainqueur (2-2).

… Le Napoli (7e de Serie A) a encore perdu du terrain sur tout le monde, avec son nul contre le Torino (1-1).

… En MLS, Jordi Alba a fait ça.

… Et Lorenzo Insigne a fait ça.


@so_foot

La mascotte de Wolverhampton a fait le show avant le match de Premier League contre Fulham ! #wolves #wolverhampton #premierleague #fulham #molineux #stadium #stade #england #angleterre #footballtiktok #sportstiktok #football #fyp #foryoupage #foryou #pourtoi #pourtoipage #sofoot #jo2024

♬ son original – SO FOOT

Par Jérémie Baron

Articles en tendances
Logo de l'équipe Paris Saint-Germain
07 Kylian MBAPPE (psg) during the Ligue 1 Uber Eats match between Paris and Toulouse at Parc des Princes on May 12, 2024 in Paris, France.(Photo by Anthony Bibard/FEP/Icon Sport)   - Photo by Icon Sport
07 Kylian MBAPPE (psg) during the Ligue 1 Uber Eats match between Paris and Toulouse at Parc des Princes on May 12, 2024 in Paris, France.(Photo by Anthony Bibard/FEP/Icon Sport) - Photo by Icon Sport
  • Ligue 1
  • J33
  • PSG-Toulouse (1-3)
Mbappé, un départ pas vraiment comme une légende

Mbappé, un départ pas vraiment comme une légende

Mbappé, un départ pas vraiment comme une légende

Votre avis sur cet article

Les avis de nos lecteurs:

Dernières actus

Nos partenaires

  • Vietnam: le label d'H-BURNS, Phararon de Winter, 51 Black Super, Kakkmaddafakka...
  • #Trashtalk: les vrais coulisses de la NBA.
  • Maillots, équipement, lifestyle - Degaine.
  • Magazine trimestriel de Mode, Culture et Société pour les vrais parents sur les vrais enfants.
  • Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine

Lyon féminines

Actus PFF

Actus TOT

Dany Mota

Logo de l'équipe Monza
Foto Fabrizio Corradetti/LaPresse 06 Gennaio 2024 Frosinone, Italia - Frosinone Calcio vs AC Monza - Campionato italiano di calcio Serie A TIM 2023/2024 - Stadio Benito Stirpe Nella foto: Dany Mota (AC Monza) esulta dopo il 0-1 January 06, 2024 Frosinone, Italy - Frosinone Calcio vs AC Monza - Italian Serie A Football Championship 2023/2024 - Benito Stirpe Stadium. In the photo: Dany Mota (AC Monza) celebrates after scoring the goal 0-1 - Photo by Icon sport   - Photo by Icon Sport
Foto Fabrizio Corradetti/LaPresse 06 Gennaio 2024 Frosinone, Italia - Frosinone Calcio vs AC Monza - Campionato italiano di calcio Serie A TIM 2023/2024 - Stadio Benito Stirpe Nella foto: Dany Mota (AC Monza) esulta dopo il 0-1 January 06, 2024 Frosinone, Italy - Frosinone Calcio vs AC Monza - Italian Serie A Football Championship 2023/2024 - Benito Stirpe Stadium. In the photo: Dany Mota (AC Monza) celebrates after scoring the goal 0-1 - Photo by Icon sport - Photo by Icon Sport
Dany Mota : « Passer de la D2 luxembourgeoise à une convocation avec Cristiano, c’est grand »

Dany Mota : « Passer de la D2 luxembourgeoise à une convocation avec Cristiano, c’est grand »

Dany Mota : « Passer de la D2 luxembourgeoise à une convocation avec Cristiano, c’est grand »