S’abonner au mag
  • Euro 2024
  • Jour 6

Le récap du jour : CSC le feu

Par Tom Binet et Alexandre Lazar, avec Clément Gavard à Paderborn

Encore une belle journée pour les amateurs de but contre son camp.

Le récap du jour : CSC le feu

Top Spiel

Ce mercredi a vu l’émergence d’une star inattendue dans cet Euro. Walter, orang-outan de 35 ans. Après avoir annoncé la victoire de l’Allemagne en ouverture contre l’Écosse, il a récidivé pour ce deuxième match de la Mannschaft contre la Hongrie, remporté par les hommes de Julian Nagelsmann (2-0), avec encore un Jamal Musiala au diapason et un Manuel Neuer cette fois bel et bien précieux. Toujours dans le groupe A, la Suisse a été accrochée par une Tartan Army toujours vivante (1-1). Deux buts ont été refusés aux Helvètes pour hors-jeu, tandis que Yann Sommer a été sauvé par son poteau sur une tête de Grant Hanley. Pas de quoi faire péricliter la qualification de la Nati, qui pourra aller chercher la première place du groupe en tapant les Allemands. Avant cela, Croates et Albanais avaient parfaitement lancé cette deuxième journée de la phase de poules en se rendant coup pour coup, se séparant sur un nul qui complique sérieusement la tâche des deux équipes (2-2).


  Il a déjà gagné sa place pour l’équipe type : Xherdan Shaqiri

À chaque compétition internationale ou presque, Shaqiri nous offre un but signature, indépendamment de son poids de forme. Évidemment, l’Euro 2024 n’a pas échappé à la règle. Avec sa patte gauche, le gaucher du Chicago Fire a tout simplement envoyé un missile en une touche dans la lucarne d’Angus Gunn, pour qualifier la Suisse en huitièmes de finale. Pologne 2016, Serbie 2018, Turquie 2021, Écosse 2024. L’homme des grands rendez-vous.


   Fan zone : du monde aux Balkans

Au-delà du match nul sur le terrain, Hambourg a accueilli deux peuples qui s’apprécient mutuellement, ce qui n’est pas forcément évident dans les Balkans. Tout au long de la journée, Croates et Albanais se sont pris dans les bras, ont chanté à tue-tête, ont fait des échanges de drapeaux sur des capots de voiture. Il faut dire qu’au petit jeu des alliances politiques, Hrvati et Shqiptars ont un ennemi commun : les Serbes. Beaucoup moins comique, du coup : certains fans des deux camps ont trouvé judicieux d’entonner haut et fort des « Ubi ubi srbin », littéralement «  tuez, tuez les Serbes », jusque dans l’enceinte du Volksparkstadion. L’UEFA devrait prochainement ouvrir une enquête, qui ne sera pas menée par ce journaliste kosovar, viré par l’instance pour avoir provoqué les supporters serbes.


 La stat pas piquée des Teutons : 3

Pour le troisième jour consécutif, l’Euro a vu un but contre son camp, une grande première dans l’histoire du tournoi. L’Albanais Klaus Gjasula a ainsi succédé à Maximilian Wöber et Robin Hranáč, à la petite différence qu’il a également marqué pour son équipe, devenant le premier joueur à marquer deux fois dans cet Euro. Pas contents ? On en a remis une couche dans la soirée avec Fabian Schär en faveur de l’Écosse. Et ça fait donc 5 buts pour le seul et unique CSC, seul meilleur buteur de la compétition.


  Dites « Käse » :

On ne dirait pas comme ça, mais l’Allemagne jouait ce mercredi avec son maillot rose et violet contre une Hongrie vêtue de blanc, tout en étant renseignée par l’UEFA comme l’équipe recevante. On ne dirait pas comme ça non plus, mais ce fameux Trikot qui a longtemps divisé les avis est aujourd’hui le maillot away dont les stocks ont été les plus rapidement écoulés.


De l’autre côté du mur

Pendant que les candidats au baccalauréat planchaient sur leurs épreuves de spécialité, ceux aux législatives continuaient d’essayer de convaincre. À ce petit jeu-là, Emmanuel Macron a notamment décidé d’attaquer sur sa droite en prenant position contre la possibilité de changer de sexe en mairie, tandis qu’à la surprise générale, le Medef juge « dangereux » les programmes du RN et du Nouveau Front Populaire. Tout ça au moment où le Covid-19 a décidé de faire son grand retour, via un énième variant : KP.2. Angoisse toujours, et alors que la guerre fait toujours rage en Ukraine, Vladimir Poutine et Kim Jong-un ont annoncé la signature d’un accord stratégique. Ce dernier prévoit notamment « une assistance mutuelle en cas d’agression ». Ça promet.


   Französische Quälitat

Après avoir pris le train pour se rendre à Metz avant le tournoi, les Bleus ont pu redécouvrir les joies des trajets en car à l’occasion de leur première rencontre de phase de poules face à l’Autriche. À l’aller comme au retour, s’il vous plaît ! Le casse-tête ne semble pas immense quand on sait qu’il faut environ deux heures pour passer de Bad Lippspringe à Düsseldorf, mais Didier Deschamps avait rapidement fait savoir qu’il ne goûtait pas trop aux conditions imposées par l’UEFA pour regagner le camp de base après le succès tricolore : un véhicule peu confortable, aucune escorte, pour un retour à la maison vers 3 heures dans la nuit. Pas idéal pour la récupération, alors que le rythme va s’intensifier avec les matchs contre les Pays-Bas (vendredi) et la Pologne (mardi). « C’est vrai que les conditions n’étaient pas top après un match d’une telle intensité, expliquait Adrien Rabiot ce mercredi. On sait que ce sont des détails qui comptent dans la récupération, mais on ne va pas en faire tout un plat non plus. Je pense quand même que ça pourrait être géré d’une meilleure manière. » Une bonne nouvelle quand même pour l’empreinte carbone, même si les Bleus retrouveront leurs habitudes en voyageant en avion pour rallier Leipzig (354 kilomètres à vol d’oiseau)… avant de retrouver un bon vieux car pour filer à Dortmund (112 kilomètres) la semaine prochaine.


La Dégaine du jour, avec Dégaine

Certains ont déjà marqué cet Euro par leurs coupes de cheveux ou leurs déguisements, d’autres préfèrent le faire par leurs chaussures. Face à la Croatie, l’ailier albanais Jasir Asani a ainsi joué avec des crampons à l’effigie de Mario. Une initiative payante de la part de celui que Sylvinho avait repéré en Corée du Sud, puisqu’il aura délivré un centre parfait pour l’ouverture du score de Qazim Laçi. Et il paraît qu’en plus, elles courent vite.

51% des supporters français souhaitent le départ de Didier Deschamps

Par Tom Binet et Alexandre Lazar, avec Clément Gavard à Paderborn

À lire aussi
Articles en tendances
21
Revivez la défaite des Bleus face à l'Espagne  (2-1)
  • Euro 2024
  • Demies
  • Espagne-France
Revivez la défaite des Bleus face à l'Espagne (2-1)

Revivez la défaite des Bleus face à l'Espagne (2-1)

Revivez la défaite des Bleus face à l'Espagne (2-1)
Logo de l'équipe France
Les notes des Bleus
  • Euro 2024
  • Demies
  • Espagne-France (2-1)
Les notes des Bleus

Les notes des Bleus

Les notes des Bleus
12
Revivez Pays-Bas-Angleterre  (1-2)
  • Euro 2024
  • Demies
  • Pays-Bas-Angleterre
Revivez Pays-Bas-Angleterre (1-2)

Revivez Pays-Bas-Angleterre (1-2)

Revivez Pays-Bas-Angleterre (1-2)

Votre avis sur cet article

Les avis de nos lecteurs:

Dernières actus

Nos partenaires

  • Vietnam: le label d'H-BURNS, Phararon de Winter, 51 Black Super, Kakkmaddafakka...
  • #Trashtalk: les vrais coulisses de la NBA.
  • Maillots, équipement, lifestyle - Degaine.
  • Magazine trimestriel de Mode, Culture et Société pour les vrais parents sur les vrais enfants.
  • Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine

Actus CDEE2

Albanie

01
Revivez Albanie-Espagne (0-1)
Revivez Albanie-Espagne (0-1)

Revivez Albanie-Espagne (0-1)

Revivez Albanie-Espagne (0-1)

Allemagne

Logo de l'équipe Allemagne
Germany's Toni Kroos appears dejected after the UEFA Euro 2024, quarter-final match at the Stuttgart Arena in Stuttgart, Germany. Picture date: Friday July 5, 2024.   - Photo by Icon Sport
Germany's Toni Kroos appears dejected after the UEFA Euro 2024, quarter-final match at the Stuttgart Arena in Stuttgart, Germany. Picture date: Friday July 5, 2024. - Photo by Icon Sport
Toni Kroos, adieu mon pays

Toni Kroos, adieu mon pays

Toni Kroos, adieu mon pays

Croatie

Écosse

France

Hongrie

Xherdan Shaqiri

20
Revivez la victoire de la Suisse (2-0)
Revivez la victoire de la Suisse (2-0)

Revivez la victoire de la Suisse (2-0)

Revivez la victoire de la Suisse (2-0)
11
Revivez Suisse-Allemagne (1-1)
Revivez Suisse-Allemagne (1-1)

Revivez Suisse-Allemagne (1-1)

Revivez Suisse-Allemagne (1-1)