S’abonner au mag
  • C1
  • Quarts
  • Barcelone-PSG (1-4)

Le PSG s’offre le Barça et un dernier carré

Par Clément Gavard

Rapidement mené au score, le PSG a renversé la table et le Barça (1-4) après avoir évolué pendant plus d’une heure en supériorité numérique, avec un doublé de Kylian Mbappé. Paris rallie le dernier carré de la Ligue des champions, où il retrouvera Dortmund.

Le PSG s’offre le Barça et un dernier carré

Barcelone 1-4 PSG

Buts : Raphinha (12e) pour le Barça // Dembélé (38e), Vitinha (54e) et Mbappé (61e SP, 89e) pour le PSG

Expulsion : Araújo (29e) à Barcelone

La pièce est tombée du bon côté, cette fois, pour le Paris Saint-Germain dans cette compétition où son histoire récente rimait surtout avec malédiction. Une semaine après avoir vu Barcelone prendre le dessus au Parc des Princes, le PSG a retourné le club catalan au stade Montjuïc (1-4), sur le même score qu’en 2021 au Camp Nou, en ayant marqué ses quatre buts en supériorité numérique. On ne sait pas à quoi aurait ressemblé cette histoire à onze contre onze, mais les Parisiens préféreront la réalité à la fiction, ce mardi soir, en se projetant sur les demi-finales de la Ligue des champions, où ils retrouveront le Borussia Dortmund.

Luis Enrique avait prévenu la veille : son équipe allait tout renverser. C’était écrit, c’était certain, mais ça l’était un peu moins à la sortie du premier quart d’heure. Le PSG a pourtant commencé la partie en se positionnant très haut, avec Achraf Hakimi à l’intérieur pour créer le surnombre, sans parvenir à fissurer la défense catalane. Il a suffi d’une incursion aux Barcelonais pour mettre la pagaille : lancé par Ronald Araújo, Lamine Yamal a passé le bonjour à Nuno Mendes pour envoyer un centre extérieur du pied, coupé au premier poteau par le genou de Raphinha (1-0, 12e). Le même invité surprise qu’à l’aller, pour permettre au Barça d’aborder la suite plus sereinement. Elle aurait pu l’être encore un peu plus si Robert Lewandowski n’avait pas croqué la balle de break, à un moment où les Parisiens semblaient peu à peu perdre tout espoir, à force de trouver une brique du mur catalan (comme Pau Cubarsí) ou de voir Ousmane Dembélé gâcher ses corners.

À 11 contre 10, plus belle la vie de Paris

Puis il y a eu ce tournant inattendu provoqué par l’homme le plus remuant dans la bande de Luis Enrique. Araújo a logiquement filé à la douche (29e) après avoir accroché Bradley Barcola tout près de la surface (voire dedans ?), alors que la main ferme de Marc-André ter Stegen et la tête de Jules Koundé venaient d’empêcher Kylian Mbappé de marquer. Ses deux compères de l’attaque se sont occupés de rallumer la lumière : la différence et le centre pour Barcola, la finition d’un nouveau pétard sous la barre pour Dembélé, qui ne s’est pas gêné pour fêter l’égalisation (1-1, 38e) face aux sifflets et aux billets de son ancien public. Le vent avait déjà tourné, surtout que Xavi avait pris l’étonnante décision d’appeler Yamal sur le banc pour envoyer Íñigo Martínez aider son équipe en infériorité numérique, et que les visiteurs ont poussé fort (Vitinha, Barcola, Dembélé) pour vivre l’entracte en étant devant.

Le PSG a pris l’ascendant psychologique sur son rival, et ça s’est vu dans les attitudes comme au tableau d’affichage. Il était question de faire le dos rond pour le Barça. Ter Stegen a failli se trouer sur une frappe vicieuse d’Hakimi, avant de voir Ruiz manquer le cadre. La tension des Barcelonais a contrasté avec la décontraction des Parisiens, à l’image de Dembélé qui n’a jamais quitté son sourire. Il a pu l’afficher un peu plus en voyant l’incontournable Vitinha allumer un pétard parfait des 20 mètres pour surprendre le gardien allemand et mettre Paris devant (1-2, 54e). Les compteurs remis à zéro, İlkay Gündoğan a rapidement répondu en touchant le poteau pendant que Xavi abandonnait ses ouailles en se faisant expulser pour s’être défoulé sur un panneau de l’UEFA. C’est sur le terrain que se gagne un match de foot et c’est là que Dembélé, avec un peu de réussite à la suite d’un contrôle raté, a obtenu un penalty provoqué par João Cancelo et transformé par Mbappé, façon finale du Mondial, sur la droite de Ter Stegen (1-3, 61e).

La voie un peu plus dégagée

L’affaire aurait pu être pliée, mais Paris reste Paris et tient toujours à laisser dans un coin de la tête de ses supporters la possibilité du pire scénario, celui que personne ne peut imaginer. Après un nouveau carton rouge pour un membre du staff barcelonais, les Blaugrana n’ont pas lâché le morceau sur la pelouse. Gündoğan a réclamé un penalty, sans que l’arbitre ne bronche, puis Lewandowski a forcé Donnarumma à se détendre avant que Marquinhos ne surgisse pour enlever le ballon et éteindre l’incendie. Le Brésilien a été précieux dans le dernier quart d’heure, pour calmer le Polonais et contrer sur son ultime incursion. Il restait une balle dans le barillet parisien, et le PSG a définitivement tué le suspense à l’aube du temps additionnel. Un contre éclair, deux parades de Ter Stegen, une défense aux abois et une remise malheureuse de Jules Koundé sur Mbappé, qui n’a pas tremblé pour marquer à bout portant du gauche (1-4, 89e). Une nouvelle étape de franchie pour Paris et cette éternelle ritournelle : cette année, c’est peut-être la bonne.


 Barça (4-3-3) : Ter Stegen – Koundé, Araújo, Cubarsí, Cancelo (João Félix, 82e) – De Jong (F. López, 82e), Gündoğan, Pedri (Ferran Torres, 62e) – Yamal (Íñigo Martínez, 34e), Lewandowski, Raphinha. Entraîneur : Xavi.

 PSG (4-3-3) : Donnarumma – Hakimi, Marquinhos, L. Hernandez, Nuno Mendes – Zaïre-Emery (Ugarte, 80e), Vitinha, Ruiz (Asensio, 77e) – Barcola (Lee, 76e), Mbappé, Dembélé (Kolo Muani, 88e). Entraîneur : Luis Enrique.

Par Clément Gavard

Articles en tendances
30
Revivez la finale Atalanta-Leverkusen  (3-0)
  • C3
  • Finale
  • Atalanta-Leverkusen
Revivez la finale Atalanta-Leverkusen (3-0)

Revivez la finale Atalanta-Leverkusen (3-0)

Revivez la finale Atalanta-Leverkusen (3-0)
Logo de l'équipe Atalanta
Lookman au triple galop
  • C3
  • Finale
  • Atalanta-Bayer Leverkusen (3-0)
Lookman au triple galop

Lookman au triple galop

Lookman au triple galop

Votre avis sur cet article

Les avis de nos lecteurs:

Dernières actus

Nos partenaires

  • Vietnam: le label d'H-BURNS, Phararon de Winter, 51 Black Super, Kakkmaddafakka...
  • #Trashtalk: les vrais coulisses de la NBA.
  • Maillots, équipement, lifestyle - Degaine.
  • Magazine trimestriel de Mode, Culture et Société pour les vrais parents sur les vrais enfants.
  • Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine

FC Barcelona

Actus PSG

Raphinha

32
Revivez Real Madrid-Barcelone (3-2)
Revivez Real Madrid-Barcelone (3-2)

Revivez Real Madrid-Barcelone (3-2)

Revivez Real Madrid-Barcelone (3-2)
14
Revivez la victoire de Paris à Barcelone (1-4)
Revivez la victoire de Paris à Barcelone (1-4)

Revivez la victoire de Paris à Barcelone (1-4)

Revivez la victoire de Paris à Barcelone (1-4)

Actus O. Dembélé

01
Revivez l'élimination du PSG face à Dortmund
Revivez l'élimination du PSG face à Dortmund

Revivez l'élimination du PSG face à Dortmund

Revivez l'élimination du PSG face à Dortmund

Vitinha

01
Revivez l'élimination du PSG face à Dortmund
Revivez l'élimination du PSG face à Dortmund

Revivez l'élimination du PSG face à Dortmund

Revivez l'élimination du PSG face à Dortmund
33
Revivez : PSG - Le Havre (3-3)
Revivez : PSG - Le Havre (3-3)

Revivez : PSG - Le Havre (3-3)

Revivez : PSG - Le Havre (3-3)

Kylian Mbappé