Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 1 Résultats Classements Options

Politique et tac

Dernier message de la page précédente, posté par Cafu crème
le 05/06/2019 à 17:37
"oui mais les pauvres et les arabes ils fraudent la sécu et la caf, c'est plus grave que la fraude fiscale" Roger le racho au Pmu du coin. Ou un élu Lrem/Lr/Fhaine

https://www.publicsenat.fr/article/parl … AI.twitter

Fraude aux prestations sociales 300 millions/an. Fraude fiscale 60 milliards minimum par an.

Pas sûr que le jt de tf1 en parle ce soir
Réponse de Tévez Chien Méchant
le 05/06/2019 à 17:43
Je comprends pas trop les accusations de populisme envers Mélenchon. Il a un ego complètement délirant, j'aurais un peu peur de le voir élu Président, il se garde de mentionner les défauts de son programme mais on est quand même loin du populisme à la RN à base de "on baisse les impôts et on augmente les services de l'Etat". Mais parler de taxer les plus riches pour avoir un programme social c'est du populisme?
Réponse de Travis Bickle357
le 05/06/2019 à 18:20
Message posté par Tévez Chien Méchant
Je comprends pas trop les accusations de populisme envers Mélenchon. Il a un ego complètement délirant, j'aurais un peu peur de le voir élu Président, il se garde de mentionner les défauts de son programme mais on est quand même loin du populisme à la RN à base de "on baisse les impôts et on augmente les services de l'Etat". Mais parler de taxer les plus riches pour avoir un programme social c'est du populisme?


Tous pratiquent une forme de populisme aujourd’hui. Y compris Macron.
Réponse de Nifa
le 05/06/2019 à 18:28
Message posté par Travis Bickle357
Tous pratiquent une forme de populisme aujourd’hui. Y compris Macron.


Pourquoi aujourd'hui ?

J'ai l'impression que ce qu'on nomme populisme aujourd'hui, c'est simplement de la démagogie et que c'est un peu la base de tout mouvement politique depuis... Périclès ? (et même avant surement, mais moins de sources)
Réponse de Travis Bickle357
le 05/06/2019 à 18:39
Message posté par Nifa
Pourquoi aujourd'hui ?

J'ai l'impression que ce qu'on nomme populisme aujourd'hui, c'est simplement de la démagogie et que c'est un peu la base de tout mouvement politique depuis... Périclès ? (et même avant surement, mais moins de sources)


Aujourd’hui car Tevez évoquait Mélenchon. Mais tu as raison, c’est vieux comme le monde ;)
Réponse de TheDuke8
le 05/06/2019 à 18:46
Message posté par Nifa
Pourquoi aujourd'hui ?

J'ai l'impression que ce qu'on nomme populisme aujourd'hui, c'est simplement de la démagogie et que c'est un peu la base de tout mouvement politique depuis... Périclès ? (et même avant surement, mais moins de sources)


Non mais l'utilisation du mot populisme est très à la mode et permet aux chiens de garde de dire, en gros : "vous vous intéressez au peuple et cest mal mais on veut pas le dire donc on utilise un gros mot, qui est devenu un gros mot parce que notre pensée a nous cest le libéralisme méritocratique et concurrentiel alors que nous chiens on a jamais eu à se sortir les doigts du cul vu qu'on vient du haut du panier". Cest un mot totalement fourvoyé qui sert aussi à faire un rapprochement entre les "extremes" (FI pourtant nen est pas) et donne une double lecture : Mélenchon cest comme le FN, mais regardez le FN cest pas grave cest comme Melenchon.
Retour en 33 ou l'intelligentsia bourgeoise préfère l'extrême droite parce que ce sont les potes des patrons et ces cons de pauvres ne le comprennent pas et ça nous arrange.
Réponse de Travis Bickle357
le 05/06/2019 à 19:22
Le vocable populisme a toujours revêtu une notion péjorative. Macron l’utilise pour décrédibiliser et « corneriser » ses opposants, notamment européens.
« La peste, moi ou le chaos »... Ce discours anxiogène, profondément irresponsable et dangereux infuse pour le moment. Même les medias mainstream comme le Monde, pourtant peu susceptible de macronisme aveugle, relaie et achète.
Sans doute apeuré de voir sa « liberté » d’investiguer remise en cause. Comme si celle ci n’était pas actuellement mise à mal.
Je note cependant que le populisme « inversé » professé par un PR perpétuellement en campagne, s’il recueille l’assentiment de la presse en général, n’imprime déjà plus chez quantité d’électeurs qui avaient voté pour lui aux deux tours. Et ce n’est pas un sondage - en guise de baromètre mensuel - pondu en catastrophe par l’Express qui pourra changer quelque chose.
Trois ans, c’est parfois très long....
Ce message a été modifié 2 fois.
Réponse de Mourignon
le 05/06/2019 à 19:48
Message posté par Tévez Chien Méchant
Je comprends pas trop les accusations de populisme envers Mélenchon. Il a un ego complètement délirant, j'aurais un peu peur de le voir élu Président, il se garde de mentionner les défauts de son programme mais on est quand même loin du populisme à la RN à base de "on baisse les impôts et on augmente les services de l'Etat". Mais parler de taxer les plus riches pour avoir un programme social c'est du populisme?


Il raconte ce que voudrait entendre le peuple, sans cohérence ni honnêteté intellectuelle.

Le problème c'est pas l'idée de taxer les plus riches pour avoir un programme social. Le problème c'est la manière; Mélenchon cherche à déchaîner les foules et titiller les instincts des gens, au lieu d'être porté par des idées et un système cohérents.

Pour le coup s'il est qualifié de populiste, c'est parce que la communication et le programme de LFI marchent comme ça: les adhérents et les conseillers réfléchissent, ils proposent, mélenchon refuse et opte pour ce qui lui paraît être le mieux niveau communication. Ca colle quand même à une définition stricte du populisme. Les politiciens peuvent tordre les idées de leur parti pour satisfaire les électeurs potentiels; mais ériger ça comme un système, c'est du populisme.

Pis je veux bien qu'il y ait un homme providentiel pour une élection présidentielle, de là à ce qu'on ait un parti quasiment sans statuts...

Pour être bien clair: les accusations de populisme viennent aussi (et surtout) de la gauche et de l'extrême-gauche. Si LFI a divisé son score par 3, c'est peut-être aussi parce qu'il y a des déçus.
Réponse de Tévez Chien Méchant
le 05/06/2019 à 20:23
Message posté par Mourignon
Il raconte ce que voudrait entendre le peuple, sans cohérence ni honnêteté intellectuelle.

Le problème c'est pas l'idée de taxer les plus riches pour avoir un programme social. Le problème c'est la manière; Mélenchon cherche à déchaîner les foules et titiller les instincts des gens, au lieu d'être porté par des idées et un système cohérents.

Pour le coup s'il est qualifié de populiste, c'est parce que la communication et le programme de LFI marchent comme ça: les adhérents et les conseillers réfléchissent, ils proposent, mélenchon refuse et opte pour ce qui lui paraît être le mieux niveau communication. Ca colle quand même à une définition stricte du populisme. Les politiciens peuvent tordre les idées de leur parti pour satisfaire les électeurs potentiels; mais ériger ça comme un système, c'est du populisme.

Pis je veux bien qu'il y ait un homme providentiel pour une élection présidentielle, de là à ce qu'on ait un parti quasiment sans statuts...

Pour être bien clair: les accusations de populisme viennent aussi (et surtout) de la gauche et de l'extrême-gauche. Si LFI a divisé son score par 3, c'est peut-être aussi parce qu'il y a des déçus.


Sauf que ce n'est pas ce que Mélenchon fait... Montre moi les changements à la RN, comme sortir de l'UE et quitter l'euro avant de se raviser parce que ce n'est pas populaire. Je reconnais son diktat sur son parti, ses accusations graves et infondées sur certains médias mais les changements de ligne politique, non, si ce n'est un fléchissement vers l'écologie mais là ce sont les faits qui l'imposent.

Puis déchaîner les foules? Heu? Hein?

Bref, du vent.
Réponse de Ian Curtis 7.0
le 05/06/2019 à 20:43
Message posté par Tévez Chien Méchant
Sauf que ce n'est pas ce que Mélenchon fait... Montre moi les changements à la RN, comme sortir de l'UE et quitter l'euro avant de se raviser parce que ce n'est pas populaire. Je reconnais son diktat sur son parti, ses accusations graves et infondées sur certains médias mais les changements de ligne politique, non, si ce n'est un fléchissement vers l'écologie mais là ce sont les faits qui l'imposent.

Puis déchaîner les foules? Heu? Hein?

Bref, du vent.


Méluche, c’est sur l’épisode des GJ qu’il’a versé dans le populisme et pas qu’un peu mais avant, c’était un tribun façon 3ème République assez merveilleux avec une réelle hauteur, tout l’inverse du populisme.
Mais depuis sa défaite et surtout, depuis l’émergence de Corbière, ça devient de la bonne merde en barre.
Réponse de Ian Curtis 7.0
le 05/06/2019 à 20:46
Pecresse qui quitte les Républicains, un gros morceau du glacier se détache et dérive vers LREM.
Incroyable ce qui est en train de se passer.
Un puceau qui met en morceaux 80 ans d’histoire politique française, il est en train de réussir tout ce qu’a raté Giscard...
Réponse de Travis Bickle357
le 05/06/2019 à 20:53
Message posté par Tévez Chien Méchant
Sauf que ce n'est pas ce que Mélenchon fait... Montre moi les changements à la RN, comme sortir de l'UE et quitter l'euro avant de se raviser parce que ce n'est pas populaire. Je reconnais son diktat sur son parti, ses accusations graves et infondées sur certains médias mais les changements de ligne politique, non, si ce n'est un fléchissement vers l'écologie mais là ce sont les faits qui l'imposent.

Puis déchaîner les foules? Heu? Hein?

Bref, du vent.


On a tout de même des analystes politiques de première main ici.
Réponse de Nifa
le 05/06/2019 à 21:06
Travis t as déjà lu michea ?
Réponse de Winston Smith
le 05/06/2019 à 21:31
Message posté par Nifa
Travis t as déjà lu michea ?


Hihi
Réponse de Winston Smith
le 05/06/2019 à 21:32
Message posté par Travis Bickle357
On a tout de même des analystes politiques de première main ici.


Lauuuuuuuuuuuuuuule
Ce message a été modifié.
Réponse de Bonobossis
le 05/06/2019 à 21:34
« Si être populiste, c’est parler au peuple de manière compréhensible sans passer par le truchement des appareils, je veux bien être populiste. De ce point de vue, le général de Gaulle l’était. Mais il ne faut pas confondre avec la démagogie, qui consiste à flatter le peuple dans ce qu’il a de plus bas. Donc appelez-moi populiste si vous voulez. Mais ne m’appelez pas démagogue car je ne flatte pas le peuple. » E. Macron (19/03/2017)

J'crois que ce type a regardé toutes les saisons de West Wing comme un fanboy de toute la symbolique de la politique américaine.
Sa mise en scène de la signature des décrets loi, son cirque devant le Louvres (en singeant jusqu'au grotesque), la manière de pratiquer par épisodes (les fameuses séquences) avec lesquels il fait danser les médias, les conf' de presse ou les itw, jusqu'au «grand débat-performance»...

Si on ajoute sa conviction pour la grandeur morale de la bourgeoisie libérale -sa charité en corrolaire, son mérite (et aussi le sien perso) qui ne découle que de qualités ou de volonté propre, il est une contrefaçon vachement vulgaire de la culture américaine. Je reviens sur son accent et sa diction, mais c'est pas n'importe laquelle, c'est au contraire très marqué.

Un objet factice et une personnalité qui laisse paraitre des aspects assez détestable qui devraient susciter beaucoup de méfiance.
Réponse de Travis Bickle357
le 05/06/2019 à 21:51
Message posté par Nifa
Travis t as déjà lu michea ?


Yeap. Et même Buisson. Ce qui m’a valu une espèce de fascination - répulsion de mon entourage. J’ai frisé l’ex-communication.
Penser contre soi, c’est important.
Ps : Pas osé Zemmour en revanche.
Réponse de Travis Bickle357
le 05/06/2019 à 21:53
Message posté par Bonobossis
« Si être populiste, c’est parler au peuple de manière compréhensible sans passer par le truchement des appareils, je veux bien être populiste. De ce point de vue, le général de Gaulle l’était. Mais il ne faut pas confondre avec la démagogie, qui consiste à flatter le peuple dans ce qu’il a de plus bas. Donc appelez-moi populiste si vous voulez. Mais ne m’appelez pas démagogue car je ne flatte pas le peuple. » E. Macron (19/03/2017)

J'crois que ce type a regardé toutes les saisons de [i


Mais oui, Macron est profondément « anglo-saxon ».
À Birmingham, il aurait fait un tabac.
Réponse de Nifa
le 05/06/2019 à 22:00
Message posté par Travis Bickle357
Yeap. Et même Buisson. Ce qui m’a valu une espèce de fascination - répulsion de mon entourage. J’ai frisé l’ex-communication.
Penser contre soi, c’est important.
Ps : Pas osé Zemmour en revanche.


Je le mettrai pas sur le même gradient que les zozos que tu cites.
Cependant, j'accroche pas forcément à l'ensemble de ses idées mais y a des choses intéressantes.
Je te demande ça à toi car je sais qu'on est pas forcément du même bord (si du moins ça veut dire quelque chose), cependant dans cette dénonciation du libéralisme "on" (certains du forum quoi) se retrouve assez bien. Ca me fait penser à justement la théorie de Michéa disant que gauche/droite ne voulait plus forcément dire grand chose.
Bref, du vent, je sais.
Réponse de Travis Bickle357
le 05/06/2019 à 22:08
Message posté par Nifa
Je le mettrai pas sur le même gradient que les zozos que tu cites.
Cependant, j'accroche pas forcément à l'ensemble de ses idées mais y a des choses intéressantes.
Je te demande ça à toi car je sais qu'on est pas forcément du même bord (si du moins ça veut dire quelque chose), cependant dans cette dénonciation du libéralisme "on" (certains du forum quoi) se retrouve assez bien. Ca me fait penser à justement la théorie de Michéa disant que gauche/droite ne voulait plus forcément dire grand chose.
Bref, du vent, je sais.


Le « corpus » idéologique - ie : la critique du mondialisme - n’est pas si éloignée pourtant. Michea est sans doute catalogué plus à gauche.
Mais c’est vrai qu’il y a des nuances.
Bah non, pas du vent. Tu n’affirmes rien. Tu t’interroges et trouve ça plutôt « chouette » a titre perso.
Réponse de Bonobossis
le 05/06/2019 à 23:06
Message posté par Travis Bickle357
Mais oui, Macron est profondément « anglo-saxon ».
À Birmingham, il aurait fait un tabac.


(Profondément, je suis dubitatif...

J'aurais tendance à forcer le trait en voyant un acculturé qui ne sais pas où il habite. Les ci-devants citoyens du monde, avec un bagage socio-culturel commun qui fait caution.)
Réponse de Winston Smith
le 05/06/2019 à 23:13
Message posté par Nifa
Je le mettrai pas sur le même gradient que les zozos que tu cites.


C'est sûr ça?
Ce message a été modifié.
Réponse de Winston Smith
le 05/06/2019 à 23:17
Et sinon, effectivement, gauche et droite ne veulent plus rien dire. Et n'ont jamais rien voulu dire d'ailleurs. Tout est une question de temps, d'ambiance, et d'instant.

Bisous à tous

(Cricri est quand-même assez exceptionnel))
Réponse de TheFifthBeatle
le 05/06/2019 à 23:18
Je l'aurais encore plus vu cartonner outre-atlantique. En tout cas, il a eu le mérite de la clarté en reconnaissant explicitement l'inclination protestante que certains lui prêtaient (ce qui lui valut un peu de souci en novembre-décembre, à cause des termes choisis).
Réponse de Nifa
le 05/06/2019 à 23:31


Il a jamais caché son attrait pour le socialisme "originel", et son admiration pour Orwell. C'est pas trop les sujets de Zemmour et Buisson si je ne m'abuse (je les connais mal, outre le côté polémiste médiatique).
Réponse de PauletaSusicGaucho
le 05/06/2019 à 23:36
Message posté par TheFifthBeatle
Je l'aurais encore plus vu cartonner outre-atlantique. En tout cas, il a eu le mérite de la clarté en reconnaissant explicitement l'inclination protestante que certains lui prêtaient (ce qui lui valut un peu de souci en novembre-décembre, à cause des termes choisis).


Macron il saurait pas quoi faire aux US, y'a déjà tout de privatisé, pas de sécurité sociale, des frontières partout et les flics peuvent buter les gens tranquille.
Réponse de PauletaSusicGaucho
le 05/06/2019 à 23:50
Sinon le député qui soupçonne Macron de corruption dans la vente d'Alstom pour financer sa campagne a été entendu par la police.

On m'a dit qu'il fallait faire confiance à la justice de mon pays alors y'a plus qu'à attendre...
Réponse de Bonobossis
le 05/06/2019 à 23:58
On prête une ambition présidentielle à plusieurs des timbrés de la Silicon Valey, il en ferait un magnifique VRP.


Message posté par TheFifthBeatle
Je l'aurais encore plus vu cartonner outre-atlantique. En tout cas, il a eu le mérite de la clarté en reconnaissant explicitement l'inclination protestante que certains lui prêtaient (ce qui lui valut un peu de souci en novembre-décembre, à cause des termes choisis).


Je connaissais pas ces déclas, mais le plan de lutte contre la pauvreté ou la doctrine de l'intervention (individuelle) de la société civile dans le champ habituel de l'état pour ce qui concerne le social, pour ne prendre que le plus évident, laissait peu de doutes.
Réponse de TheFifthBeatle
le 06/06/2019 à 00:12
Grossièrement, il était question de personnes hirsutes et réfractaires au changement, plutôt empruntées parmi ses compatriotes, et d'autres dont il admirait le génie luthérien, celles-ci davantage piochées parmi les concitoyens de la reine du Danemark.
Réponse de Bonobossis
le 06/06/2019 à 00:35
Hahaha, magnifique! Les «gaulois réfractaires» bien sûr... La satisfaction de l'humiliation publique n'est jamais loin et la morgue qui l'accompagne, ainsi que le satisfecit de ses troupes (voir les commentaires sur le site d'un journal comme le Monde), ne laissent pas de m'inquiéter.
Ce message a été modifié.
Réponse de Winston Smith
le 06/06/2019 à 00:48
Message posté par Nifa
Il a jamais caché son attrait pour le socialisme "originel", et son admiration pour Orwell. C'est pas trop les sujets de Zemmour et Buisson si je ne m'abuse (je les connais mal, outre le côté polémiste médiatique).


Evidemment. Michea est l'un de mes mentors Nifa. Et je pense que la matrice de Zemmour est bien plus proche de celle de Michea que l'est celle d'un vulgaire franc-maçon à la tête de LFI, d'un nounours macroniste d'europe-ecologie-mes couilles ou d'un tampax usagé qui se veut PCF du 21ème siècle.
Réponse de sandro l'obèse
le 06/06/2019 à 09:19
Message posté par Bonobossis
Hahaha, magnifique! Les «gaulois réfractaires» bien sûr... La satisfaction de l'humiliation publique n'est jamais loin et la morgue qui l'accompagne, ainsi que le satisfecit de ses troupes (voir les commentaires sur le site d'un journal comme le Monde), ne laissent pas de m'inquiéter.


Putain j'avais oublié cette histoire de gaulois réfractaire. Le type nous méprise copieusement par Toutatis il se prend vraiment pour César.
Réponse de TheDuke8
le 06/06/2019 à 09:43
Bon @Nifa je pense que Winston Smith va nous balancer des articles de fdesouche dans 3...2...1
Réponse de Nifa
le 06/06/2019 à 09:56
Message posté par TheDuke8
Bon @Nifa je pense que Winston Smith va nous balancer des articles de fdesouche dans 3...2...1


Non il s abaisserai pas à ça (rassure moi Winston)!!!

J ai jamais lu Zemmour mais de ce que j en ai vu à travers les médias, j ai plus l image d un mec malade et obsessionnel sur l immigration. Les deux sont iconoclastes mais pas de la même façon. En quoi ils sont de la même matrice ? Dans leur critique de la mondialisation ?
Tu places où des types comme Lordon ? Eux aussi ils critiquent la mondialisation, propose un autre système eco (décroissance) mais justement ça les met pas du tout sur le même plan qu un Zemmour.
Ce message a été modifié.
Réponse de Elcocolonel
le 06/06/2019 à 10:03
fdesouche si vous y êtes déjà allés ne produit pas d'articles. c'est la force du machin, ils font juste une base de données hyper-orientée et partiale mais y'a pas d'écriture de contenus.
c'est d'ailleurs un très bon cas d'étude de production médiatique, comment tu manipules l'information pour appuyer un propos sans même avoir besoin de la construire.
Réponse de TheFifthBeatle
le 06/06/2019 à 10:11
Message posté par Bonobossis
Hahaha, magnifique! Les «gaulois réfractaires» bien sûr... La satisfaction de l'humiliation publique n'est jamais loin et la morgue qui l'accompagne, ainsi que le satisfecit de ses troupes (voir les commentaires sur le site d'un journal comme le Monde), ne laissent pas de m'inquiéter.


Horrible les commentaires du Monde. Récemment, j'ai consulté un article qui présentait un gros potentiel, uniquement pour prendre la température. Il s'agissait de Nunez et de ses propos sur les violences policières (aucun regret, mutilations pas forcément illégales, etc), et évidemment je n'ai pas été déçu. En plein dans ce que certains nomment "bourgeoisie barbarisée".
Ce message a été modifié 2 fois.
Réponse de Mourignon
le 06/06/2019 à 15:06
Message posté par Tévez Chien Méchant
Sauf que ce n'est pas ce que Mélenchon fait... Montre moi les changements à la RN, comme sortir de l'UE et quitter l'euro avant de se raviser parce que ce n'est pas populaire. Je reconnais son diktat sur son parti, ses accusations graves et infondées sur certains médias mais les changements de ligne politique, non, si ce n'est un fléchissement vers l'écologie mais là ce sont les faits qui l'imposent.

Puis déchaîner les foules? Heu? Hein?

Bref, du vent.


On se connait pour que tu me parles comme ça? J'ai insulté ton père? :)

Pourquoi tu me parles du rassemblement national d'ailleurs? Je vois pas pourquoi je mettrais sur au même un parti de gauche en galère, et une merde dont le dénominateur commun c'est la haine des étrangers.

Quand je parle de populisme, je ne parle pas du cirque médiatique, des policiers, des procédures judiciaires, ou de ses talents d'orateur. Il peut brailler autant qu'il veut, ce qui m'intéresse, c'est son programme. Et c'est ce point là que je brûle depuis hier.

Les tergiversations et les arbitrages au couteau que tu cites c'est des exemples mêmes des problèmes de mélenchon... Ça a l'air de te paraître logique les histoires de plan A/plan B, encore plus quand mélenchon envoie à bruxelles des élus qui sont pas convaincus de ce plan, je trouve ça bizarre.

Personne ne sait ce qu'il veut faire en Europe; et quand tu envisages sérieusement de négocier avec les instances européennes, tu t'y prépares tout aussi sérieusement. Y a 6 mois, son plan B c'était de quitter l'europe, puis c'est devenu de la désobéissance aux traités... Y a un an, il disait que bruxelles lui courrait après quand il voudra sortir du pacte de stabilité.

Sur l'immigration on sait pas où se situe Mélenchon. Des fois c'est l'ami des peuples, d'autres fois il cite des mécanismes qui sont démontés par ses propres économistes (le tandem immigration-patronat).

En économie, personne ne sait, pas même ses économistes, c'est là où il se troue le plus. Keynes est souvent invoqué, ça aurait pu être LE point fort du programme de LFI. Mais si tu te penches sur les mécanismes et si tu suis l'évolution du programme économique... Ca fini en gloubi-boulga. J'ai du mal à comprendre comment jacques généreux peut encore squatter LFI, son programme s'est régulièrement fait tordre. Mélenchon veut appliquer une politique keynésienne de relance, mais il a une vision monétariste (on peut dire, ultra-libérale). Dans un cas où dans l'autre, on s'attend difficilement à une dose de communisme: Mélenchon suggère que les citoyens doivent eux-même protéger contre le capitalisme; dans une sorte de réveil des peuples. Soit tu crois à un programme économique solide qui tient sur lui même, soit tu n'y crois pas; mais tu ne commences pas par parler de macro-économie pour ensuite sous-entendre que les français devront se défendre contre le capitalisme sauvage avec des fourches. La vérité, c'est qu'au fil des années, il a tout fait pour esquiver la question des marchés financiers, pour essayer de froisser personne, ne pas effrayer les électeurs, et se protéger des attaques en irresponsabilité des autres partis. Pourtant, sur cette question là, il a eu de nombreux économistes dans son entourage pour lui proposer des solutions plus logiques que celle de la fourche.


Le rêve mouillé de mélenchon, c'est effectivement de déchaîner les peuples à chacune de ses interventions. C'est pour ça qu'il tergiverse sur chaque point de son programme; si en 2018 tordre le cou à l'europe c'était populaire chez ses adhérents, en 2019, ça fait peur aux électeurs. La politique étant l'art du compromis, tous les politiciens doivent tordre leurs idées à un moment ou à un autre. Mais mélenchon le fait sur tous les points, tous les sujets. Si tu veux d'autres tergiversations, t'as qu'à suivre son actualité avant de venir poster ici.

Si tu veux du monde qui quitte LFI:
https://www.marianne.net/debattons/trib … kuzmanovic

http://www.lefigaro.fr/politique/2018/0 … oumise.php . C'est pas non plus la première fois que l'économiste en chef de mélenchon se barre, quand je parlais de la monnaie, je faisais explicitement référence à ramaux... qui s'est barré vers 2012, à l'époque du front de gauche je crois.

Une liste récente: http://www.lefigaro.fr/politique/le-sca … n-20190419

Tiens, ça date de ce matin: https://www.lemonde.fr/politique/articl … 23448.html

Tu noteras que les départs les plus récents concernent surtout l'aile "populiste", qu'il avait pourtant favorisée et cultivée pendant des années au détriment du reste. Un gars comme kuzmanovic, j'applaudis son départ. Sauf qu'il n'aurait jamais dû se retrouver chez LFI, encore moins avec autant de responsabilités (dans un parti sans statuts ou presque je rappelle).

Tu te surexcites un peu pour rien là. Je critique le fait que Mélenchon ait fait une OPA sur la gauche. Combien de partis critiquent sérieusement le pacte de stabilité à part LFI? Le problème, c'est bien mélenchon qui bouffe la gauche pour son profit personnel. J'adhère pas forcément à cette gauche là, mais on manque de diversité sur certains sujets, le souverainisme a tout bouffé, y a personne pour se soulever sur certains points en particulier.

Si tu veux me répondre, pas de problème. S'il s'agit de me souhaiter encore bon vent parce que t'es pas d'accord sur jean luc mélenchon...
Réponse de Bonobossis
le 06/06/2019 à 15:58
Tout ça pour ne pas comprendre que la ligne programmatique («l'avenir en commun») a été construite par les adhérents, plus de deux ans avant la présidentielle, au moment où la dynamique chez nos voisins (Podemos, Die Linke, Syriza, Bloco de esquerda...) laissait à penser qu'il était possible d'avoir des vrais moyens de pression pour infléchir -un peu, les orientations de Bruxelles.
Réponse de Bonobossis
le 06/06/2019 à 16:00
Message posté par TheFifthBeatle
Horrible les commentaires du Monde. Récemment, j'ai consulté un article qui présentait un gros potentiel, uniquement pour prendre la température. Il s'agissait de Nunez et de ses propos sur les violences policières (aucun regret, mutilations pas forcément illégales, etc), et évidemment je n'ai pas été déçu. En plein dans ce que certains nomment "bourgeoisie barbarisée".


(«La libération de la parole de la bourgeoisie»)
Ce message a été modifié.
Réponse de Mourignon
le 06/06/2019 à 16:37
Tout ça pour ne pas comprendre que la ligne programmatique («l'avenir en commun») a été construite par les adhérents, plus de deux ans avant la présidentielle, au moment où la dynamique chez nos voisins (Podemos, Die Linke, Syriza, Bloco de esquerda...) laissait à penser qu'il était possible d'avoir des vrais moyens de pression pour infléchir -un peu, les orientations de Bruxelles


Et où est-ce que ce problème est arbitré/débattu chez LFI? Il est bien là le soucis. Je dois pas voir tellement tort non plus sur l'organisation du parti, depuis que Mélenchon a décidé de prendre du recul, le reste du gaz s'entre-déchire heure par heure. Pas de statuts clairs, pas d'organisation, pas de mandats pour les députés...
T'as raison de rappeler le contexte: les élections européennes étaient un énorme piège. LFI avait le vent dans le dos avec 19%, mais en face, le pont s'était à moitié écroulé, à cause de l'échec des gauches à infléchir Bruxelles.
Comment faire pour continuer sur cette ligne de conflit avec bruxelles qui fait peur aux Français? Le piège a été de maintenir le gaz, de continuer avec la même verticalité alors que c'était des élections à listes, pas des présidentielles. C'était le meilleur moyen de s'exposer au feu des autres partis, en particulier de gauche. Le mieux à mon sens, ça aurait été de capitaliser sur le mouvement en le structurant, pour viser plus haut plus tard.



La bourgeoisie barbare dans les commentaires du monde c'est assez nouveau. En fait la section commentaires est une serpillère:
1) La modération est absente
2) T'auras beau être le chef de la rédaction, faudra quand même remplir un formulaire long comme mon bras pour signaler un commentaire
3) Ils ont tout mis en place pour que les messages soient débiles. Ca fait quelques jours seulement que la limite de 300 ou 500 caractères par messages a sauté. Ca fait aussi quelques jours que tu ne peux plus changer de pseudonyme à chaque message. On serait bien refaits sur sofoot si "bombardez gaza" pouvait changer 10 fois de pseudonyme par article sans que personne soit au courant. Et ça se résumerait vite à "penaldo est nul" si on devait s'expliquer en quelques centaines de caracs.

En gros les commentaires sont captés par quelques guignols qui paient (!) et qui multiplient les faux noms. Sur certaines news affreuses tu vois la résurgence des "vrais" abonnés. Si les commentaires représentaient vraiment le lectorat du monde, ils auraient changé de ligne depuis longtemps. Ce qui me gêne le +, c'est qu'ils nous pondent des articles sur la modération de facebook alors qu'ils sont pas capable de ranger leur porcherie.
Réponse de Tévez Chien Méchant
le 06/06/2019 à 18:16
Message posté par Mourignon
On se connait pour que tu me parles comme ça? J'ai insulté ton père? :)

Pourquoi tu me parles du rassemblement national d'ailleurs? Je vois pas pourquoi je mettrais sur au même un parti de gauche en galère, et une merde dont le dénominateur commun c'est la haine des étrangers.

Quand je parle de populisme, je ne parle pas du cirque médiatique, des policiers, des procédures judiciaires, ou de ses talents d'orateur. Il peut brailler autant qu'il veut, ce qui m'intéresse, c'est son programme. Et c'est ce point là que je brûle depuis hier.

Les tergiversations et les arbitrages au couteau que tu cites c'est des exemples mêmes des problèmes de mélenchon... Ça a l'air de te paraître logique les histoires de plan A/plan B, encore plus quand mélenchon envoie à bruxelles des élus qui sont pas convaincus de ce plan, je trouve ça bizarre.

Personne ne sait ce qu'il veut faire en Europe; et quand tu envisages sérieusement de négocier avec les instances européennes, tu t'y prépares tout aussi sérieusement. Y a 6 mois, son plan B c'était de quitter l'europe, puis c'est devenu de la désobéissance aux traités... Y a un an, il disait que bruxelles lui courrait après quand il voudra sortir du pacte de stabilité.

Sur l'immigration on sait pas où se situe Mélenchon. Des fois c'est l'ami des peuples, d'autres fois il cite des mécanismes qui sont démontés par ses propres économistes (le tandem immigration-patronat).

En économie, personne ne sait, pas même ses économistes, c'est là où il se troue le plus. Keynes est souvent invoqué, ça aurait pu être LE point fort du programme de LFI. Mais si tu te penches sur les mécanismes et si tu suis l'évolution du programme économique... Ca fini en gloubi-boulga. J'ai du mal à comprendre comment jacques généreux peut encore squatter LFI, son programme s'est régulièrement fait tordre. Mélenchon veut appliquer une politique keynésienne de relance, mais il a une vision monétariste (on peut dire, ultra-libérale). Dans un cas où dans l'autre, on s'attend difficilement à une dose de communisme: Mélenchon suggère que les citoyens doivent eux-même protéger contre le capitalisme; dans une sorte de réveil des peuples. Soit tu crois à un programme économique solide qui tient sur lui même, soit tu n'y crois pas; mais tu ne commences pas par parler de macro-économie pour ensuite sous-entendre que les français devront se défendre contre le capitalisme sauvage avec des fourches. La vérité, c'est qu'au fil des années, il a tout fait pour esquiver la question des marchés financiers, pour essayer de froisser personne, ne pas effrayer les électeurs, et se protéger des attaques en irresponsabilité des autres partis. Pourtant, sur cette question là, il a eu de nombreux économistes dans son entourage pour lui proposer des solutions plus logiques que celle de la fourche.


Le rêve mouillé de mélenchon, c'est effectivement de déchaîner les peuples à chacune de ses interventions. C'est pour ça qu'il tergiverse sur chaque point de son programme; si en 2018 tordre le cou à l'europe c'était populaire chez ses adhérents, en 2019, ça fait peur aux électeurs. La politique étant l'art du compromis, tous les politiciens doivent tordre leurs idées à un moment ou à un autre. Mais mélenchon le fait sur tous les points, tous les sujets. Si tu veux d'autres tergiversations, t'as qu'à suivre son actualité avant de venir poster ici.

Si tu veux du monde qui quitte LFI:
https://www.marianne.net/debattons/trib … kuzmanovic

http://www.lefigaro.fr/politique/2018/0 … oumise.php . C'est pas non plus la première fois que l'économiste en chef de mélenchon se barre, quand je parlais de la monnaie, je faisais explicitement référence à ramaux... qui s'est barré vers 2012, à l'époque du front de gauche je crois.

Une liste récente: http://www.lefigaro.fr/politique/le-sca … n-20190419

Tiens, ça date de ce matin: https://www.lemonde.fr/politique/articl … 23448.html

Tu noteras que les départs les plus récents concernent surtout l'aile "populiste", qu'il avait pourtant favorisée et cultivée pendant des années au détriment du reste. Un gars comme kuzmanovic, j'applaudis son départ. Sauf qu'il n'aurait jamais dû se retrouver chez LFI, encore moins avec autant de responsabilités (dans un parti sans statuts ou presque je rappelle).

Tu te surexcites un peu pour rien là. Je critique le fait que Mélenchon ait fait une OPA sur la gauche. Combien de partis critiquent sérieusement le pacte de stabilité à part LFI? Le problème, c'est bien mélenchon qui bouffe la gauche pour son profit personnel. J'adhère pas forcément à cette gauche là, mais on manque de diversité sur certains sujets, le souverainisme a tout bouffé, y a personne pour se soulever sur certains points en particulier.

Si tu veux me répondre, pas de problème. S'il s'agit de me souhaiter encore bon vent parce que t'es pas d'accord sur jean luc mélenchon...


Autant je suis d'accord sur ce fonctionnement du parti qui est très malsain et laisse présager une utilisation du pouvoir, si jamais Mélenchon est élu, très intéressée (à la Macron en fait).

Mais je ne vois pas dans les changements de programme des faits que je qualifierais de populiste, le sens de mon propos initial. C'est pas très propre mais ça reste dans des degrés connus par les partis traditionnels. Et je n'ai pas la sensation d'impossible ou de chercher des coupables qui n'en sont pas. Je mettrais plus les départs que tu pointes sur le compte de personnes engagées pour le bien commun alors que cette catégorie de personnes a depuis longtemps disparu des partis plus traditionnels. Par exemple, je ne trouve pas ça plus choquant que signer les accords de Paris et s'asseoir dessus dans la foulée. A l'opposé d'un vrai populisme que je mettrais encore plus bas, comme RN ou Trump. Ca peut ressembler à du pinaillage mais c'est tout de même une distinction importante.

Surtout il n'a pas de journaux pour lui reluire les bottes, ça forme une unanimité assez dérangeante sur son cas quand d'autres ont au moins quelques portraits flatteurs ici ou là, voire partout pour Jupiter à une époque.


PS : Je m'excuse pour mon "du vent" qui était très mal exprimé, je m'en aperçois à ta réaction et à la relecture, c'était pas un "dégage" mais un "[c'est basé sur] du vent".
Réponse de Elcocolonel
le 06/06/2019 à 19:29
Désolé si je lis en coup de vent, en plus je me suis un peu pris la tête hier avec un très bon copain sur les problématiques semblables (j'ai mal supporté qu'il me dise que Ruffin avait la stratégie la plus proche de Méluche dans la FI, ...) mais c'est bien le problème de ne pas avoir un "parti" mais une sorte d'aggrégat de gens autour d'une base de données email. à la LREM d'ailleurs.

je ne comprends pas ce désamour institutionnel du parti (du syndicat, de l'institution), et surtout le fait que celui-ci soit encouragé par les (hommes/femmes) politiques, alors que c'est structurellement ce qui en théorie te permet de conquérir et de gérer le pouvoir correctement. et c'est ce que je déteste dans la rhétorique du "il faut aller conquérir les absentionistes sans se revendiquer de gôche ou d'un parti, et refuser la "politique" pour le manque de représentativité". pour moi c'est une arnaque conceptuelle et ça favorisera effectivement des sociétés plus fracturées qu'elles ne le sont. une république parlementaire comme la VIe le serait, pour moi, répond aux problèmes de représentativité et a besoin de partis et d'organisations cohérentes. faire croire à l'anomie ou l'anarchie hors du vote citoyen, c'est croire à l'anomie tout court et, je crains que ça ne fasse qu'empirer la domination de certains sur d'autres.

c'est tout pour moi. je me suis pas encore remis dans la cuisine de ce "que devrait faire la FI".
Réponse de Travis Bickle357
le 06/06/2019 à 19:40
« La multiplication des pantouflages chez les titulaires des grands postes montre qu’à l’esprit de service public se sont progressivement substitués chez ces derniers sinon la cupidité, du moins le souci de s’agréger à l’aristocratie financière. »
Chevènement à propos d’Alstom.
Ce message a été modifié.
Réponse de gil morrissao roland larque
le 07/06/2019 à 01:04
Message posté par Travis Bickle357
« La multiplication des pantouflages chez les titulaires des grands postes montre qu’à l’esprit de service public se sont progressivement substitués chez ces derniers sinon la cupidité, du moins le souci de s’agréger à l’aristocratie financière. »
Chevènement à propos d’Alstom.



Sans aller chercher aussi loin c'est le plus souvent de l'incompétence. Il est plus facile de planter une boite en en gavant que la faire prospérer.
De plus se faire racheter par plus gros que soit permet de faire de la propagande que la direction a bien fait son boulot ou sauver les meubles.
Réponse de Bonobossis
le 07/06/2019 à 04:21
Oui.

(J'aurais du mal à comprendre qu'on puisse lui opposer qulconque arguments autre que le pragmatisme et la nécessité d'aller chercher les talents blablabla, verbiage des dévoyés en marche de la république. Quitte à faire grimacer, Jean-Pierre est éminemment respectable par ailleurs, puisqu'on évoquait la FI ou la gauche.)
Réponse de Bonobossis
le 07/06/2019 à 04:24
Le site vers lequel renvoie le lien posté plus haut est mal foutu et écrit avec les pieds, m'enfin : https://www.pantouflewatch.org/2017/06/ … rotschild/
Réponse de PauletaSusicGaucho
le 07/06/2019 à 11:08
Message posté par Travis Bickle357
Donc tu es raccord avec Jean-Pierre ?


Comment ne pas l'être dans cas précis ?

Cependant c'est plutôt le chemin inverse qui me dérange.

Car ce que dénonce JP ici, ce sont les hauts fonctionnaires qui, en succombant aux sirènes de l'argent du privé, trahissent leur engagement initial envers le service public.

Mais n'est-il pas plus inquiétant de voir la multiplication des anciens du privés comme des banquiers ou des lobbyistes venir occuper les (la) plus hautes fonctions de l'État ?

Car si les premiers le font par intérêt personnel, eux le font pour l'intérêt de multinationales, ce qui est selon moi beaucoup plus dangereux.
Ce message a été modifié.
Réponse de PauletaSusicGaucho
le 07/06/2019 à 14:17
*mauvais topic*
Réponse de TheDuke8
le 07/06/2019 à 15:46
La bien-pensance, très dénigrée par certains et en même temps le terme est péjoratif est un sacré bouclier pour tous les animaux qui la critique. Je m'explique, je ne suis pas le dernier des bien-pensants, mais cela donne un discours normé, dont la plupart des relais ne s'y reconnaissent pas pour autant. Du coup des gens bien-pensants croient que tout le monde pense comme eux. Ainsi quand un chantre de l'anti bien-pensance s'exprime et tient des propos odieux, et une accusation pareille viendrait de n'importe qui de sensé il faut se le dire ce ne serait pas l'apanage des bien-pensants seulement, il peut s'en sortir. Comment me désirez-vous? Tout simplement parce que ceux qui pense bien penser mais en sont loin, qui pense que la bien-pensance a norme les discours et rend ainsi la tendance infernale pour ceux qui ne s'y retrouvent pas, utilisent un vocabulaire dédouanant.
Ainsi, Finkielkraut a apparemment seulement "derape" alors que non cest un misogyne. Nadine Morano dérapait déjà mais en fait cest une raciste. Cest pas compliqué, y a pas de dérapage, y a juste des types qui pensent que tout le monde pense comme eux, alors que eux n'y croient pas déjà, et donc disent que les types font juste des erreurs. Quelle connerie, y a plus un mec qui sait réfléchir en écrivant un article ou en parlant à la télé, cest infernal toute cette merde.
Et ces cons qui la rabâche sur le RN un parti normal, fuck.

Connectez vous pour participer à cette discussion

Hier à 18:09 L’UEFA valide la participation du FC Malines en Ligue Europa 25
Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur