S’abonner au mag
  • Serie A
  • J33
  • Milan-Inter (1-2)

L’Inter soulève Milan et son 20e Scudetto !

Par Andrea Chazy

En battant une nouvelle fois l’AC Milan à San Siro (2-1), son dauphin et rival de toujours, l’Inter s’adjuge le 20e titre de champion d’Italie de son histoire. Une juste récompense pour la formation intériste, tout simplement au-dessus du lot lors de cette saison 2023-2024.

L’Inter soulève Milan et son 20e Scudetto !

AC Milan 1-2 Inter

Buts : Tomori (80e) pour Milan // Acerbi (18e), Thuram (49e) pour l’Inter Expulsions : Hernandez (90e), Calabria (90e) // Dumfries (90e)

Cette nuit à Milan, les supporters de l’Inter verront une deuxième étoile s’illuminer dans le ciel avant de se lover dans leur lit le sourire jusqu’aux oreilles. Un astre qu’ils verront aussi en double sur leur tunique favorite l’an prochain, puisque ce lundi soir, dans le derby – soit le scénario rêvé –, leur équipe favorite s’est adjugé le vingtième Scudetto de son histoire. Une consécration pour Marcus Thuram, Benjamin Pavard et l’ensemble de cet extraordinaire collectif qui a roulé sur le championnat italien. Mais aussi peut-être un peu plus pour Simone Inzaghi, qui se détache enfin de cette étiquette « d’entraîneur de coupes » en soulevant son premier championnat en tant que technicien.

Acerbi montre la voie

De la pluie, des VIP en tribunes, des tifos monstrueux, du chambrage à tout-va : ce derby della Madonnina a beau être décisif pour la course au titre, il n’en reste pas moins un derby. Milan, dauphin et hôte du soir, n’a qu’une idée en tête au coup d’envoi de ce duel au sommet. Faire comme en 2008, où Kaká et Pippo Inzaghi avaient retardé le sacre de leurs cousins nerazzurri, et ainsi s’éviter de participer à une fête un poil humiliante à laquelle les Rossoneri n’ont pas la moindre envie de passer une tête. Mais d’entrée à San Siro, l’Inter se met en route et fait tout mieux que Milan : elle presse mieux, attaque mieux, défend mieux et gère surtout beaucoup mieux ses temps forts et ses temps faibles.

Car si l’entame du Milan n’est pas mauvaise, illustrée par l’engagement de Yacine Adli qui a envie d’en découdre, le réalisme est une nouvelle fois intériste. Sur un corner parfaitement botté par Hakan Çalhanoğlu, Benjamin Pavard prolonge au premier poteau pour Francesco Acerbi, esseulé, qui fusille du crâne Mike Maignan (0-1, 18e). L’Inter est tranchante, rate le break par Lautaro Martínez, mais sait qu’elle peut compter sur son arrière-garde pour gérer son avance. Yann Sommer se couche bien une première fois sur une frappe écrasée de Rafael Leão, avant de littéralement dégoûter Davide Calabria avant la pause sur un super arrêt réflexe. Une attitude d’ogre à tous points de vue.

Thuram pour l’Histoire

Dès le retour des vestiaires, l’Inter, qui avait touché entre-temps le poteau via Marcus Thuram, en profite tout de suite pour remettre la tête de son cousin sous la flotte. Parti du côté gauche, l’attaquant français repique dans l’axe et place une flèche qui laisse Maignan sans voix (0-2, 49e). 12 buts et 11 assists en Serie A, essentiel dans le jeu, la première saison de Thuram à l’Inter est phénoménale. Logiquement, Milan accuse le coup et va laisser l’Inter gérer une bonne partie de cette seconde période en bon père de famille. Jusqu’au bout ? Pas tout à fait. À dix minutes du terme, sur une remise de Leão, Matteo Gabbia voit Sommer détourner sa tête sur son poteau, mais également son pote Fikayo Tomori la pousser au fond (1-2, 80e).

Un petit vent de panique souffle alors dans la pourtant si sereine défense de l’Inter, Sommer relâche un ballon devant Bastoni sans conséquences et, comme dans tout récit épique, c’est en souffrant que la troupe d’Inzaghi termine la partie. Au bout du temps additionnel, les Milanais accumulent les fautes de frustration, Theo Hernandez pète les plombs et voit rouge pour une embrouille avec Denzel Dumfries qui subit le même sort. Un ultime corner milanais ne donne rien, Davide Calabria prend même à son tour un carton rouge pour un coup de coude volontaire sur Frattesi. Simone Inzaghi peut sauter dans les bras de ses adjoints : l’Inter, trois ans après, remporte de nouveau le Scudetto et devance l’AC Milan d’un titre désormais. Une nouvelle page de l’histoire unique de ces deux clubs vient de s’écrire sous nos yeux.


Milan (4-2-3-1) : Maignan – Theo Hernandez, Gabbia, Tomori, Calabria – Adli (Bennacer, 68e), Reijnders (Giroud, 52e) – Musah (Okafor, 78e), Loftus-Cheek (Chukwueze, 68e), Pulisic – Leão. Entraîneur : Stefano Pioli.

Inter (3-5-2) : Sommer – Bastoni (De Vrij, 88e), Acerbi, Pavard – Dimarco (Carlos Augusto, 77e) , Mkhitaryan, Çalhanoğlu (Asllani, 84e), Barella (Frattesi, 77e), Darmian (Dumfries, 84e) – Martínez, Thuram. Entraîneur : Simone Inzaghi.

Par Andrea Chazy

Articles en tendances

Votre avis sur cet article

Les avis de nos lecteurs:

Dernières actus

Nos partenaires

  • Vietnam: le label d'H-BURNS, Phararon de Winter, 51 Black Super, Kakkmaddafakka...
  • #Trashtalk: les vrais coulisses de la NBA.
  • Maillots, équipement, lifestyle - Degaine.
  • Magazine trimestriel de Mode, Culture et Société pour les vrais parents sur les vrais enfants.
  • Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine

Milan

Inter Milan

Logo de l'équipe Frosinone
Federico Dimarco of FC Internazionale seen in action during Serie A 2023/24 football match between FC Internazionale and Cagliari Calcio at Giuseppe Meazza Stadium, Milan, Italy on April 14, 2024  Photo by Icon Sport   - Photo by Icon Sport
Federico Dimarco of FC Internazionale seen in action during Serie A 2023/24 football match between FC Internazionale and Cagliari Calcio at Giuseppe Meazza Stadium, Milan, Italy on April 14, 2024 Photo by Icon Sport - Photo by Icon Sport
Pronostic Frosinone Inter Milan : Analyse, cotes et prono du match de Serie A

Pronostic Frosinone Inter Milan : Analyse, cotes et prono du match de Serie A

Pronostic Frosinone Inter Milan : Analyse, cotes et prono du match de Serie A

Francesco Acerbi

Marcus Thuram

02
Revivez : France-Allemagne (0-2)
Revivez : France-Allemagne (0-2)

Revivez : France-Allemagne (0-2)

Revivez : France-Allemagne (0-2)