S’abonner au mag
  • Europe

Après la trêve internationale, place au festin !

Par Tom Binet

Après deux semaines d’une trêve internationale sans grands enjeux sportifs (en dehors des barrages), les compétitions de club font enfin leur grand retour ce vendredi. Avec de nombreux chocs au programme pour lancer ces deux mois de folie.

Après la trêve internationale, place au festin !

On avait quitté la Ligue 1 au soir d’un festival du Paris Saint-Germain à La Mosson, une rencontre spectaculaire marquée par plusieurs buts de toute beauté. Une journée de championnat également marquée par les impressionnantes célébrations en tribunes à Nantes ou le récital de Rayan Cherki sur la pelouse de Toulouse. Un week-end de Ligue 1, en somme. Deux semaines plus tard, le soufflé a eu le temps de retomber au fil d’une trêve ennuyeuse à souhait. Bonne nouvelle : cette dernière respiration de la saison est enfin terminée, et la folie va pouvoir reprendre. Sprints finaux haletants aux quatre coins de l’Europe, coupes nationales et continentales : les deux prochains mois promettent de nous en mettre plein la vue.

Éloge de l’ennui

Coincée en pleine année de trophées continentaux (CAN et Coupe d’Asie cet hiver, Euro et Copa América cet été), cette trêve internationale du mois de mars n’avait en effet pas grand-chose à offrir. Si ce n’est des matchs amicaux sans intensité ni envie, les joueurs pensant avant tout à ne pas prendre de risques avant les échéances majeures qui s’annoncent, même s’il y a eu quelques frissons pour la Géorgie. « Vous avez une fin de saison qui peut être très chargée, faites attention. Vous avez des échéances et des objectifs à atteindre, les uns et les autres. Il y aura besoin fin mai ou début juin de toute la fraîcheur nécessaire physiquement et psychologiquement aussi. Bravo à l’ensemble du groupe, même si on n’a pas tout bien fait. Mais au moins celui-là, on l’a gagné », lâchait par exemple un Didier Deschamps bien conscient du contexte à ses ouailles dans la foulée de la victoire poussive face au Chili. Laquelle aura justement coûté cher à Jonathan Clauss, voire Eduardo Camavinga.

Ajoutez à cela des finales de barrages pour l’Euro sans grand spectacle (deux 0-0 sur les trois finales) en guise de bien rares affrontements à enjeux, et vous obtenez deux semaines d’ennui pour les amoureux du ballon rond. D’autant que les Bleus n’auront pas été les seuls à lever le pied. Résultat : si les affiches internationales alléchantes sur le papier ne manquaient pas, elles auront bien peu fait lever les foules. Mais si les joueurs n’ont pas trop tiré sur la corde, cette période de repos forcé aura probablement été bénéfique pour le spectateur également, à la veille du marathon qui s’annonce.

Deux mois dans le grand huit

L’histoire retiendra que ce vendredi aura lancé l’orgie footballistique de cette fin de saison. Deux mois de spectacle à tous les étages et dans tous les coins, jusqu’au chapitre final de cette saison pour les compétitions de club : la finale de Ligue des champions, le 1er juin à Wembley. La reprise est en effet des plus alléchantes, avec un électrique derby du Nord en guise d’apéritif, en attendant – entre autres – le Klassiker allemand, un Manchester City-Arsenal décisif dans la course au titre et bien sûr le Classique, dimanche soir au Vélodrome. De quoi se remettre de plain-pied dans les différentes courses au titre (en Angleterre, surtout), à l’Europe ou au maintien dans chacun des grands championnats continentaux.

Dans l’Hexagone, la Ligue 1 a d’ailleurs rarement été aussi indécise à (presque) tous les étages à cette période de l’année, pas moins de huit équipes (de Brest, 2e avec 47 points à Reims, 9e avec 38 unités) étant parties pour se disputer les strapontins européens et autant luttant pour leur survie (de Toulouse, 11e avec 29 points à Clermont, 18e avec 20). Au milieu de cette empoignade, seul Lyon n’a vraisemblablement plus grand-chose à espérer, et encore. Au-delà du championnat, les Gones auront dès cette semaine l’occasion de continuer à espérer sauver leur saison avec une demi-finale de Coupe de France contre Valenciennes. À moins que ce soit à nouveau Rennes qui joue un mauvais tour au PSG ?

Enfin, que serait une fin de saison sans les émotions des chocs à élimination directe des différentes coupes d’Europe ? Surtout quand trois clubs tricolores, un par compétition, sont invités à la fête. La route vers une deuxième finale de C1 est-elle dégagée pour Paris ? Marseille et Lille peuvent-ils créer l’exploit en allant au bout ? Le Bayer de Xabi Alonso est-il vraiment invincible ? Les clubs anglais vont-ils tout rafler ? Autant de questions – et tant d’autres – qui trouveront leurs réponses au cours des deux prochains mois. Il sera ensuite temps de retrouver les sélections nationales début juin, avec cette fois beaucoup plus d’excitation.

Dans cet article :
Arsenal se fait dessus contre Villa et laisse City seul en tête
Dans cet article :

Par Tom Binet

À lire aussi
Articles en tendances
23
Revivez la victoire de Barcelone à Paris (2-3)
  • C1
  • Quarts
  • PSG-Barcelone
Revivez la victoire de Barcelone à Paris (2-3)

Revivez la victoire de Barcelone à Paris (2-3)

Revivez la victoire de Barcelone à Paris (2-3)
43
Revivez la victoire épique de Lyon contre Brest
  • Ligue 1
  • J29
  • Lyon-Brest (4-3)
Revivez la victoire épique de Lyon contre Brest

Revivez la victoire épique de Lyon contre Brest

Revivez la victoire épique de Lyon contre Brest
Logo de l'équipe Bayer 04 Leverkusen
dpatop - 14 April 2024, North Rhine-Westphalia, Leverkusen: Soccer: Bundesliga, Bayer 04 Leverkusen - SV Werder Bremen, Matchday 29, BayArena. Leverkusen's Granit Xhaka (M) is cheered by his teammates after his goal to make it 2-0. IMPORTANT NOTE: In accordance with the regulations of the DFL German Football League and the DFB German Football Association, it is prohibited to exploit or have exploited photographs taken in the stadium and/or of the match in the form of sequential images and/or video-like photo series. Photo: Rolf Vennenbernd/dpa Photo by Icon Sport   - Photo by Icon Sport
dpatop - 14 April 2024, North Rhine-Westphalia, Leverkusen: Soccer: Bundesliga, Bayer 04 Leverkusen - SV Werder Bremen, Matchday 29, BayArena. Leverkusen's Granit Xhaka (M) is cheered by his teammates after his goal to make it 2-0. IMPORTANT NOTE: In accordance with the regulations of the DFL German Football League and the DFB German Football Association, it is prohibited to exploit or have exploited photographs taken in the stadium and/or of the match in the form of sequential images and/or video-like photo series. Photo: Rolf Vennenbernd/dpa Photo by Icon Sport - Photo by Icon Sport
  • Bundesliga
  • J29
  • Leverkusen-Brême (5-0)
Et Neverkusen devint Meisterkusen

Et Neverkusen devint Meisterkusen

Et Neverkusen devint Meisterkusen
Logo de l'équipe Paris Saint-Germain
Kylian Mbappe (forward; Paris Saint-Germain) during the UEFA Champions League match between Real Sociedad vs Paris Saint-Germain UEFA Champions League at Reale Arena / Anoeta Stadium on March 5, 2024 in Donostia / San Sebastian, Spain. Photo by ABACAPRESS.COM    Photo by Icon Sport   - Photo by Icon Sport
Kylian Mbappe (forward; Paris Saint-Germain) during the UEFA Champions League match between Real Sociedad vs Paris Saint-Germain UEFA Champions League at Reale Arena / Anoeta Stadium on March 5, 2024 in Donostia / San Sebastian, Spain. Photo by ABACAPRESS.COM Photo by Icon Sport - Photo by Icon Sport
  • Paris sportifs
Pronostic PSG Barcelone : Analyse, cotes et prono du quart de finale de Ligue des champions (+100€ de bonus offerts en CASH)

Pronostic PSG Barcelone : Analyse, cotes et prono du quart de finale de Ligue des champions (+100€ de bonus offerts en CASH)

Pronostic PSG Barcelone : Analyse, cotes et prono du quart de finale de Ligue des champions (+100€ de bonus offerts en CASH)
21
Revivez Benfica-OM (2-1)
  • C3
  • Quarts
  • Benfica-OM (2-1)
Revivez Benfica-OM (2-1)

Revivez Benfica-OM (2-1)

Revivez Benfica-OM (2-1)

Votre avis sur cet article

Les avis de nos lecteurs:

Dernières actus

Nos partenaires

  • Vietnam: le label d'H-BURNS, Phararon de Winter, 51 Black Super, Kakkmaddafakka...
  • #Trashtalk: les vrais coulisses de la NBA.
  • Maillots, équipement, lifestyle - Degaine.
  • Magazine trimestriel de Mode, Culture et Société pour les vrais parents sur les vrais enfants.
  • Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine

Lille

21
Revivez Aston Villa - Lille (2-1)
Revivez Aston Villa - Lille (2-1)

Revivez Aston Villa - Lille (2-1)

Revivez Aston Villa - Lille (2-1)

Lens

Logo de l'équipe Lens
Elye WAHI of Lens and Samuel GIGOT of Marseille during the Ligue 1 Uber Eats match between Racing Club de Lens and Olympique de Marseille at Stade Bollaert-Delelis on November 12, 2023 in Lens, France. (Photo by Anthony Dibon/Icon Sport)
Elye WAHI of Lens and Samuel GIGOT of Marseille during the Ligue 1 Uber Eats match between Racing Club de Lens and Olympique de Marseille at Stade Bollaert-Delelis on November 12, 2023 in Lens, France. (Photo by Anthony Dibon/Icon Sport)
Pronostic Metz Lens : Analyse, cotes et prono du match de Ligue 1

Pronostic Metz Lens : Analyse, cotes et prono du match de Ligue 1

Pronostic Metz Lens : Analyse, cotes et prono du match de Ligue 1

Manchester City

Arsenal

Logo de l'équipe Aston Villa
Arsenal's Gabriel Jesus (centre) celebrates with Bukayo Saka (top) and Martin Odegaard after scoring their side's third goal of the game during the UEFA Champions League Group B match at the Emirates Stadium, London. Picture date: Wednesday September 20, 2023. - Photo by Icon sport
Arsenal's Gabriel Jesus (centre) celebrates with Bukayo Saka (top) and Martin Odegaard after scoring their side's third goal of the game during the UEFA Champions League Group B match at the Emirates Stadium, London. Picture date: Wednesday September 20, 2023. - Photo by Icon sport
Pronostic Arsenal Aston Villa : Analyse, cotes et prono du match de Premier League

Pronostic Arsenal Aston Villa : Analyse, cotes et prono du match de Premier League

Pronostic Arsenal Aston Villa : Analyse, cotes et prono du match de Premier League
22
Revivez Arsenal - Bayern Munich (2-2)
Revivez Arsenal - Bayern Munich (2-2)

Revivez Arsenal - Bayern Munich (2-2)

Revivez Arsenal - Bayern Munich (2-2)