S’abonner au mag
  • Angleterre
  • Liverpool

À Liverpool, les feux sont aux Reds

Par Vivien Dupont

Liverpool a vécu une soirée difficile pour la dernière de Jürgen Klopp en Coupe d’Europe. Émoussés et peu inspirés, les Reds sont sortis en quarts de finale de C3 face à l’Atalanta. Alors que tout est encore possible en Premier League, ils doivent se reprendre pour ne pas gâcher la fin d’une ère qui rimait jusque-là avec renaissance et succès.

À Liverpool, les feux sont aux Reds

« J’ai beaucoup aimé notre match, surtout notre entame. J’ai beaucoup aimé l’engagement, l’envie et la puissance qu’on a montrés ce soir. » Certains supporters des Reds ont dû halluciner en entendant les mots de Jürgen Klopp en conférence de presse, tant il idéalise le match bien terne de ses hommes face à l’Atalanta (0-1). Certains s’attendaient à vivre le genre de folle soirée que les Reds ont l’habitude de nous offrir en Coupe d’Europe, ils repartent finalement bredouilles de Bergame. Plus inquiétant encore : le contenu du match, durant lequel les coéquipiers d’Alisson n’ont pas montré grand-chose.

Fébrilité et manque d’idée

Ce jeudi face à l’Atalanta, Klopp avait pourtant sorti l’artillerie lourde en titularisant Alexander-Arnold, Mohamed Salah et Luis Díaz. En permettant à l’Égyptien d’ouvrir la marque sur penalty, la main de Matteo Ruggeri avait mis les Anglais sur de bons rails. Sauf que le train liverpuldien a vite déraillé. Passé les premières minutes et le lob raté de Salah face au gardien Juan Musso, Liverpool est retombé dans les mêmes travers qui l’avaient mené à la déroute face à Crystal Palace (0-1) en fin de semaine dernière. Les Reds ont fait preuve d’une étonnante fébrilité défensive, comme quand Trent Alexander-Arnold refilait la patate chaude à son portier, bien embêté pour se dégager du pressing de Teun Koopmeiners.

En deuxième période, Liverpool a la possession du ballon sans réellement savoir l’exploiter. Un manque criant d’intensité et d’envie se fait sentir, alors que les Reds sont bousculés par des Bergamasques bien plus mordants. Face à cet étau moins serré que prévu, ces derniers prennent leurs aises, et Davide Zappacosta fait tourner la tête des Scousers sur son côté droit, jusqu’à mettre un terme à la dernière aventure européenne de Liverpool version Klopp.

Une équipe à court d’énergie

Après l’élimination face à l’Atalanta, le coach allemand est apparu fatigué, presque blasé. Rien d’étonnant pour celui qui avait déjà confié être « à court d’énergie » en janvier dernier. Quelque chose semble cassé à Liverpool depuis le derby du 7 avril : le match nul face au rival mancunien (2-2) a porté un coup au moral des copains de Salah, qui ne mettent plus un pied devant l’autre. Depuis cette rencontre, ils n’ont plus inscrit le moindre but dans le jeu et semblent avoir perdu l’aura qui leur permettait de se sortir des situations les plus périlleuses. Au-delà du mental, l’énergie semble également manquer aux joueurs. Contre les Italiens, ils n’ont pas su imposer l’intensité à laquelle ils nous ont habitués depuis des années. Cette méforme n’augure rien de bon pour le sprint final en Premier League, où Liverpool doit toujours espérer un faux pas de Manchester City pour combler son retard de deux points. Mais seront-ils capables de tenir le rythme ?

Rien n’est moins sûr, tant les jambes semblent lourdes sur les bords de la Mersey. Il faut dire que cette saison, l’effectif et surtout ses cadres n’ont pas été épargnés par les pépins physiques. Klopp a longtemps dû faire sans Salah, Robertson, Alexander-Arnold ou Diogo Jota. Malgré leur retour sur les terrains, ils peinent à retrouver leur rendement d’antan. Cela s’est vu en terres lombardes, où seul le latéral droit a réussi à tirer son épingle du jeu. Conjuguez les blessures avec un calendrier des plus chargés, et vous avez la recette d’une fin de saison difficile. Cette saison, Liverpool a déjà disputé 53 matchs, soit 6 de plus qu’Arsenal.

La dernière page du chapitre Klopp

En janvier dernier, l’homme qui a importé le gegenpressing de l’autre côté de la Manche a annoncé qu’il quitterait Liverpool à l’issue de la saison. L’enjeu autour des prochains matchs n’est donc pas seulement sportif. Jürgen Klopp est celui qui a relevé les Reds, alors habitués à passer (et à glisser) à côté des titres. Il est celui qui a apporté le premier sacre de champion d’Angleterre au club depuis 1990. Même chose pour la Ligue des champions, remportée en 2020 alors qu’elle échappait aux Scousers depuis 2005. En bref, le natif de Stuttgart est celui qui a remis Liverpool à la table des grands. C’est pourquoi ses joueurs ont une responsabilité énorme : il ne s’agit pas seulement de réussir sa fin de saison, mais bien d’écrire la dernière page d’un des plus beaux chapitres de l’histoire du club. Et malgré les désillusions en Ligue Europa, en FA Cup et en championnat, les Reds auraient bon goût de ne pas la raturer.

Dans cet article :
Dans cet article :

Par Vivien Dupont

Articles en tendances
Logo de l'équipe Paris Saint-Germain
07 Kylian MBAPPE (psg) during the Ligue 1 Uber Eats match between Paris and Toulouse at Parc des Princes on May 12, 2024 in Paris, France.(Photo by Anthony Bibard/FEP/Icon Sport)   - Photo by Icon Sport
07 Kylian MBAPPE (psg) during the Ligue 1 Uber Eats match between Paris and Toulouse at Parc des Princes on May 12, 2024 in Paris, France.(Photo by Anthony Bibard/FEP/Icon Sport) - Photo by Icon Sport
  • Ligue 1
  • J33
  • PSG-Toulouse (1-3)
Mbappé, un départ pas vraiment comme une légende

Mbappé, un départ pas vraiment comme une légende

Mbappé, un départ pas vraiment comme une légende

Votre avis sur cet article

Les avis de nos lecteurs:

Dernières actus

Nos partenaires

  • Vietnam: le label d'H-BURNS, Phararon de Winter, 51 Black Super, Kakkmaddafakka...
  • #Trashtalk: les vrais coulisses de la NBA.
  • Maillots, équipement, lifestyle - Degaine.
  • Magazine trimestriel de Mode, Culture et Société pour les vrais parents sur les vrais enfants.
  • Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine

Atalanta

Liverpool

Mohamed Salah

11
Revivez Liverpool-Manchester City (1-1)
Revivez Liverpool-Manchester City (1-1)

Revivez Liverpool-Manchester City (1-1)

Revivez Liverpool-Manchester City (1-1)