S’abonner au mag
  • FA Cup
  • Quarts
  • Manchester United-Liverpool (4-3, AP)

Manchester United écarte Liverpool dans un scénario fou

Par Thomas Morlec

Au terme d'une rencontre folle, qui s'est étirée jusqu'en prolongation, Manchester United s'est qualifié pour le dernier carré de la FA Cup en dominant Liverpool à Old Trafford (4-3). Buteur en toute fin de rencontre, le jeune Amad Diallo permet aux Mancuniens de continuer de rêver à un titre cette saison.

Manchester United écarte Liverpool dans un scénario fou

  Manchester United 4-3 Liverpool

Buts : McTominay (10e), Antony (87e), Rashford (112e), Diallo (120e) pour United // Mac Allister (44e), Salah (45e+2) et Elliott (105e) pour les Reds

Expulsion : Diallo (130e) pour United

Trois semaines après sa victoire en League Cup, Liverpool voit ses rêves de quadruplé prendre fin ce dimanche après une rencontre folle en quarts de finale de FA Cup contre Manchester United, à Old Trafford (4-3 AP). Longtemps maladroits dans les moments clés, les Mancuniens doivent leur qualification au jeune Amad Diallo, buteur à la toute fin de la prolongation.

Des débuts en fanfare

Surpris par l’intensité mise par les Red Devils, Liverpool est à deux doigts de concéder l’ouverture du score d’entrée de jeu à la suite d’une frappe enroulée près de la surface de Marcus Rashford, qui oblige Caoimhín Kelleher à réaliser un arrêt décisif (3e). Dans la foulée, c’est au tour de Mohamed Salah de voir sa reprise de volée en extension passer à quelques centimètres du poteau droit d’André Onana (8e). Mais c’est bien Manchester United qui ouvre le score : à la suite d’un bon travail de Rashford côté droit, Alejandro Garnacho, trouvé dans la surface, tente sa chance, de nouveau repoussé par le portier de Liverpool, avant que Scott McTominay ne surgisse pour pousser le cuir au fond des filets (1-0, 10e).

Après cette entrée en matière flamboyante, les deux équipes marquent le pas, avant que Kobbie Mainoo ne mette son grain de sel en réalisant un grand numéro côté gauche, que McTominay, situé au point de penalty, ne loupe la balle du break (36e) et que Diaz ne manque l’égalisation au terme d’une contre-attaque fulgurante (37e). C’est finalement Alexis Mac Allister qui s’en charge : Jarell Quansah réalise une percée déterminante avant de glisser le cuir à Núñez, qui transmet en une touche au champion du monde argentin, dont la frappe sèche ne laisse aucune chance à Onana (1-1, 44e). Liverpool termine en trombe ce premier acte : sur une nouvelle tentative du remuant Núñez, repoussée difficilement par le portier mancunien, Salah hérite du cuir et ne se fait pas prier pour permettre aux Reds de prendre les devants (1-2, 45e+2). Époustouflant.

Héroïque Amad Diallo

Au retour des vestiaires, Núñez pense permettre à Liverpool de creuser l’écart en frappant fort au premier poteau, mais Onana repousse sa tentative sur le poteau (48e). Au bord de la rupture, les Red Devils subissent les assauts adverses, mais ne craquent pas. Liverpool se montre même maladroit, à l’image d’une contre-attaque à cinq contre deux, mal négociée par l’entrant Harvey Elliott (78e). Comme souvent dans le football, ils vont le regretter : grâce à une belle combativité de Garnacho, l’entrant Antony récupère le ballon dans la surface adverse et relance totalement la rencontre d’une frappe en pivot du mauvais pied (2-2, 87e). Dans la foulée, un centre tir de l’extérieur du pied droit d’Elliott s’écrase sur le poteau.

Durant la prolongation, c’est ce même Harvey Elliott qui permet à Liverpool de reprendre l’avantage : sur un superbe travail de Conor Bradley, l’international anglais voit son tir, contré par Eriksen, terminer sa course au fond des filets (2-3, 105e). Alors que les Reds pensent avoir fait le plus dur, Manchester United profite d’une erreur de relance de Núñez pour revenir dans le coup grâce à Rashford, qui se rattrape bien de son manqué en fin de temps réglementaire (3-3, 112e). C’est ensuite au tour de McTominay, magnifiquement trouvé dans la surface adverse par Rashford, encore lui, de gâcher une opportunité de faire chavirer la rencontre. Heureusement pour les Red Devils, Amad Diallo, au bout d’un contre éclair, libère Old Trafford, en fusion d’une belle frappe croisée (4-3, 120e). L’expulsion qui suit pour avoir célébré en retirant son maillot ne sera qu’anecdotique.


  Manchester United (4-2-3-1) : Onana – Wan-Bissaka (Maguire, 70e), Varane (Amad, 84e), Lindelöf (Mount, 115e), Dalot – McTominay, Mainoo (Eriksen, 79e) – Garnacho, Fernandes, Rashford – Højlund (Antony, 70e). Entraîneur : Erik ten Hag.

Liverpool(4-3-3) : Kelleher – Gómez (Tsimikas, 103e), Quensah, Van Djik, Robertson (Bradley, 70e) – Mac Allister, Endo, Szoboszlai (Elliott, 70e) – Salah (Gakpo, 70e), Núñez, Díaz (Clark). Entraîneur : Jürgen Klopp.

Par Thomas Morlec

Articles en tendances

Votre avis sur cet article

Les avis de nos lecteurs:

Dernières actus

Nos partenaires

  • Vietnam: le label d'H-BURNS, Phararon de Winter, 51 Black Super, Kakkmaddafakka...
  • #Trashtalk: les vrais coulisses de la NBA.
  • Maillots, équipement, lifestyle - Degaine.
  • Magazine trimestriel de Mode, Culture et Société pour les vrais parents sur les vrais enfants.
  • Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine

Liverpool

Actus MUN

Scott McTominay

00
En direct : Liverpool-Manchester United  (0-0)
En direct : Liverpool-Manchester United (0-0)

En direct : Liverpool-Manchester United (0-0)

En direct : Liverpool-Manchester United (0-0)
01
Revivez Manchester United-Bayern (0-1)
Revivez Manchester United-Bayern (0-1)

Revivez Manchester United-Bayern (0-1)

Revivez Manchester United-Bayern (0-1)