S’abonner au mag
  • Ligue 1
  • J21
  • Monaco-Auxerre

Ionuț Radu et Auxerre, l'union du maintien ?

Par Alexandre Lazar
Ionuț Radu et Auxerre, l’union du maintien ?

Trop souvent désigné comme le bouc émissaire d'un titre qui a échappé à l'Inter la saison passée, Ionuț Radu est arrivé à Auxerre pour une mission maintien et pour montrer qu'il a, à 25 ans, toujours le niveau international.

« Les faux pas me collent à la peau », chantait le regretté Daniel Balavoine en 1980. Mais souvenez-vous, il ne faut pas toujours croire ce que disent les journaux. En ce qui concerne Ionuț Andrei Radu (les deux prénoms peuvent s’utiliser), ce serait même lui faire un faux procès que de se contenter de coupures de presse le transformant en « ennemi du peuple nerazzurro », après une incartade fatale face à Bologne en avril dernier. À Auxerre, Radu se voit confier une mission commando dont il a l’habitude : subir un nombre incalculable de tirs, et se démultiplier pour contribuer activement au maintien de son équipe. Titulaire d’entrée face à Montpellier, le remplaçant de Benoît Costil et nouveau numéro 1 icaunais espère aussi se servir de l’exposition de la Ligue des talents, pour convaincre un bon samaritain de le sortir définitivement du bourbier de l’Inter Milan, et de l’infernale spirale de prêts courts.

Prisonnier des prêts, leader de vestiaire

Pris de court par le départ de Costil à Lille, Christophe Pélissier a d’abord parcouru le marché hexagonal, sans trouver chaussure à son pied : « On a cherché en France, mais on n’a pas pu obtenir les joueurs qu’on voulait. On s’est tournés vers l’étranger et on a eu cette opportunité avec Ionuț Radu. Il est international et connaît la pression du haut niveau, puisqu’il a joué à l’Inter. » Si Radu n’a plus vraiment joué avec l’Inter depuis deux saisons, même pas en Coppa Italia, il n’est pas exagéré de dire que l’avoir en titulaire pour les six prochains mois est un luxe pour un relégable en Ligue 1. Considéré très tôt comme un surdoué dans un pays très à cheval sur la formation des gardiens, le natif de Bucarest, qui a tout appris – de son propre aveu – au Steaua aux côtés de son entraîneur Ion Gabriel, est parti s’aguerrir en Italie avant d’être majeur. Là-bas, où les Roumains sont appréciés et présents en très grand nombre, Radu passe de la Serie D à la Primavera (via les Allievi Nazionali) de l’Inter Milan en un claquement de doigts et en stoppant plusieurs penaltys. Roberto Mancini lui offre même un baptême du feu pour la dernière journée de Serie A 2016, en le faisant entrer à 20 minutes de la fin contre Sassuolo. Samir Handanovič semble avoir du souci à se faire à terme, face à un grand talent de l’Est, précoce et aux dents longues.

Envoyé en prêt, à Avellino en Serie B, puis au Genoa dans l’élite, l’objectif est le même et mené à bien : éviter la descente. C’est d’ailleurs au cours de la saison 2018-2019 que Radu se fait vraiment remarquer. En feu sur sa ligne, il est à ses 20 ans une des pierres angulaires du maintien in extremis du Grifone, 17e et à égalité de points avec le premier relégué, Empoli. « Avec le Genoa, Radu a eu la continuité dont il a besoin pour noyer ses quelques défauts, assure Silviu Lung, considéré comme un des plus grands gardiens roumains, capitaine de la sélection au Mondial 1990 et superviseur des sélections de jeunes. Il pouvait paraître comme de la chair à canon, étant ultra exposé dans une équipe souvent à la rue, qui a changé plusieurs fois d’entraîneur, mais il a montré qu’il était complet pour son âge, et capable d’être extrêmement décisif dans un contexte tendu. Ses réflexes sont excellents, que ça soit au niveau du haut du corps, comme du bas. C’est un gardien moderne, élastique. » Souvent en état de grâce, Ionuț Radu étale aussi une de ses grandes qualités : le leadership. Meneur et aboyeur naturel, l’ancien du Viitorul Bucarest participe, en parallèle de sa saison exceptionnelle avec le Genoa, à la première qualification de l’équipe de Roumanie espoirs pour un Euro depuis 21 ans. Il est l’âme d’un vestiaire qui atteindra le dernier carré de la compétition, après avoir sorti le Portugal en éliminatoires, puis balayer la Croatie et l’Angleterre en phase de poules, au cours d’une quête épique.

Pour Ema

L’occasion aussi pour lui de se lâcher, d’arborer devant les caméras ce qui fait sa force, et le rend hermétique aux critiques : un T-shirt blanc rendant hommage à sa sœur décédée des suites d’une maladie auto-immune, Ema, toujours placé à côté de son montant droit. « Je te dois tout, je t’aime », des mots simples pour une douleur qui accompagne Radu depuis ses 9 piges. « Le choc a été immense pour lui. Nous étions une famille unie. Il a prié pendant 55 jours pour le salut d’Ema. Le jour où j’ai dû annoncer la nouvelle à Ionuț et à ses frères, il m’attendait en sautant de joie dans la maison, convaincu que ses prières avaient fonctionné. Mais l’obscurité nous est tombée dessus », témoigne sa mère. Un traumatisme omniprésent qui transforme son prêt inutile à Parme et ses deux années blanches à l’Inter Milan, dans l’ombre d’Handanovič avant l’arrivée programmée d’André Onana, en épreuve surmontable. Même lorsque le mauvais sort se joint au manque de rythme, face à Bologne en fin de saison passée, et qu’il doit s’éloigner des réseaux sociaux après un incompréhensible – mais explicable – moment de blackout.

Pour son premier match face au MHSC, Radu s’est incliné par deux fois devant Stephy Mavididi, pourtant muet depuis un an et une semaine. Livré à lui-même sur un missile sous la barre puis un contre d’école conclu par un piqué, le portier roumain n’a pas pu se mettre en évidence, comme il l’a fait à la Cremonese en début d’exercice, avant de se blesser au coude et de se faire doubler par Marco Carnesecchi. Mais son expérience de l’adversité et sa forte personnalité sont un point de repère pour le staff de l’AJA. « Sa progression a pris du plomb dans l’aile à l’Inter, alors qu’il sortait d’un gros Euro U21 et d’une saison fabuleuse. Aujourd’hui, il y a une forte concurrence en équipe nationale entre lui et Horațiu Moldovan, qui est beaucoup plus à l’aise dans ses sorties aériennes et moins sujet aux absences. Il a encore une marge de progression et il est obligé de performer à Auxerre, loin de l’agitation de Milan, au risque de perdre du terrain pour les qualifications de l’Euro 2024 », complète Silviu Lung. Ça tombe bien, l’urgence est de mise dans l’Yonne.

Le sélectionneur de la Roumanie quitte son poste

Par Alexandre Lazar

Propos de Silviu Lung recueillis par AL.

À lire aussi
Articles en tendances

Votre avis sur cet article

Les avis de nos lecteurs:

Dernières actus

Nos partenaires

  • Vietnam: le label d'H-BURNS, Phararon de Winter, 51 Black Super, Kakkmaddafakka...
  • #Trashtalk: les vrais coulisses de la NBA.
  • Maillots, équipement, lifestyle - Degaine.
  • Magazine trimestriel de Mode, Culture et Société pour les vrais parents sur les vrais enfants.
  • Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine

Ligue 1

Auxerre

Cremonese

Logo de l'équipe AS Roma
Paulo Dybala of AS Roma celebrates with Romelu Lukaku and Sardar Azmoun after scoring the goal of 2-1 during the Serie A football match between AS Roma and Udinese Calcio at Olimpico stadium in Rome (Italy), November 26th, 2023./Sipa USA No Sales in Italy - Photo by Icon sport
Paulo Dybala of AS Roma celebrates with Romelu Lukaku and Sardar Azmoun after scoring the goal of 2-1 during the Serie A football match between AS Roma and Udinese Calcio at Olimpico stadium in Rome (Italy), November 26th, 2023./Sipa USA No Sales in Italy - Photo by Icon sport
La Roma se fait peur, mais élimine la Cremonese

La Roma se fait peur, mais élimine la Cremonese

La Roma se fait peur, mais élimine la Cremonese
Logo de l'équipe Cremonese
Foto Alessandro Garofalo/LaPresse 05 novembre 2022 Salerno, Italia sport calcio Salernitana vs Cremonese - Campionato di calcio Serie A Tim 2022/2023 - Stadio Arechi. Nella foto: David Okereke (US Cremonese); esulta dopo il gol 1-1 November 05, 2022 Salerno, Italy sport soccer Salernitana vs Cremonese - Italian Football Championship League league A 2022/2023 - Arechi stadium. In the pic: David Okereke (US Cremonese); celebrates after scoring goal 1-1 - Photo by Icon sport
Foto Alessandro Garofalo/LaPresse 05 novembre 2022 Salerno, Italia sport calcio Salernitana vs Cremonese - Campionato di calcio Serie A Tim 2022/2023 - Stadio Arechi. Nella foto: David Okereke (US Cremonese); esulta dopo il gol 1-1 November 05, 2022 Salerno, Italy sport soccer Salernitana vs Cremonese - Italian Football Championship League league A 2022/2023 - Arechi stadium. In the pic: David Okereke (US Cremonese); celebrates after scoring goal 1-1 - Photo by Icon sport
David Okereke, le rescapé

David Okereke, le rescapé

David Okereke, le rescapé

Genoa

Logo de l'équipe Genoa
Olivier Giroud (AC Milan) Torjubel, jubelt mit seiner Mannschaft nach dem Treffer zum 0:2 waehrend des Spiels der Serie A Tim zwischen Empoli FC vs AC Milan, Carlo Castellani Stadion am 07. January 2024 in Empoli, Italien. (Foto von Matteo Ciambelli / DeFodi Images) Olivier Giroud (AC Milan) celebrates after scoring his team's second goal with team mates during the Serie A Tim match between Empoli FC vs AC Milan at Carlo Castellani Stadium on January 7, 2024 in Empoli, Italy. (Photo by Matteo Ciambelli / DeFodi Images) - Photo by Icon sport
Olivier Giroud (AC Milan) Torjubel, jubelt mit seiner Mannschaft nach dem Treffer zum 0:2 waehrend des Spiels der Serie A Tim zwischen Empoli FC vs AC Milan, Carlo Castellani Stadion am 07. January 2024 in Empoli, Italien. (Foto von Matteo Ciambelli / DeFodi Images) Olivier Giroud (AC Milan) celebrates after scoring his team's second goal with team mates during the Serie A Tim match between Empoli FC vs AC Milan at Carlo Castellani Stadium on January 7, 2024 in Empoli, Italy. (Photo by Matteo Ciambelli / DeFodi Images) - Photo by Icon sport
Pronostic AC Milan Genoa : Analyse, cotes et prono du match de Serie A

Pronostic AC Milan Genoa : Analyse, cotes et prono du match de Serie A

Pronostic AC Milan Genoa : Analyse, cotes et prono du match de Serie A

Inter Milan

Roumanie

03
Revivez Roumanie - Pays-Bas (0-3)
Revivez Roumanie - Pays-Bas (0-3)

Revivez Roumanie - Pays-Bas (0-3)

Revivez Roumanie - Pays-Bas (0-3)

Ionuţ Radu

12
Revivez Auxerre-PSG (1-2)
Revivez Auxerre-PSG (1-2)

Revivez Auxerre-PSG (1-2)

Revivez Auxerre-PSG (1-2)
21
Revivez le gros coup d'Auxerre face à Lyon
Revivez le gros coup d'Auxerre face à Lyon

Revivez le gros coup d'Auxerre face à Lyon

Revivez le gros coup d'Auxerre face à Lyon

France