S’abonner au mag
  • Bilan du week-end

Inter, Real, Leverkusen : un week-end de champions en démonstration

Par Jérémie Baron

Pendant que la Premier League prend son temps pour livrer son verdict, les clubs sacrés dans les autres championnats s’amusent comme des petits fous. On connaît également deux équipes, en Angleterre et en Espagne, qui vivent leurs derniers jours en première division.

Inter, Real, Leverkusen : un week-end de champions en démonstration

Les raclées du week-end : l’Inter, Leverkusen et Hoffenheim

Davide Frattesi, Marko Arnautović, Tajon Buchanan, Lautaro Martínez (24e réalisation cette saison en Serie A), Marcus Thuram : ils s’y sont mis à cinq – dont quatre en deuxième période – pour se faire Frosinone (0-5) au stade Benito-Stirpe. Avec cette 29e victoire en championnat, l’Inter – déjà sacrée – atteint les 92 points. C’est sur le même score que Leverkusen, autre champion inarrêtable, s’est régalé à Bochum, réduit à dix dès la 15e minute (réalisations de Patrik Schick, Victor Boniface, Amine Adli, Josip Stanišić et Álex Grimaldo). La barre des 50 matchs d’invincibilité est atteinte pour les hommes de Xabi Alonso. Le tarif appliqué par Hoffenheim sur la pelouse de Darmstadt – lanterne rouge et déjà reparti dans l’ascenseur – a lui été encore plus sévère : 6-0, avec des doublés d’Ihlas Bebou et Maximilian Beier. Pas cool.


Le duel à distance du week-end : Arsenal et Manchester City

Manchester City n’a pas douté un seul instant, samedi sur la pelouse de Fulham (0-4) : il faut dire que Joško Gvardiol s’est offert un doublé et demeure désormais le troisième joueur le plus décisif de Premier League sur le mois écoulé (quatre pions, une passe dé). Une montée en puissance au meilleur des moments pour les Citizens, lancés dans une lutte acharnée avec Arsenal, au sommet du championnat. Vainqueurs à Old Trafford (0-1) pour répondre aux concurrents, les Gunners sont repassés devant, d’un petit point. Mais City a encore un match en retard à disputer (contre Tottenham, mardi) et pourrait donc virer en tête, avant les deux ultimes journées. Dernière des cinq grands championnats à ne pas encore avoir révélé son vainqueur, la Premier League fera dans le suspense jusqu’au bout.

Question spectacle, ce week-end a été riche, à l’image des buts de Michael Olise (le 10e) et de Jean-Philippe Mateta (le 13e) lors de la victoire de Palace à Molineux (1-3). Yoane Wissa s’est montré clutch pour offrir la victoire à Brentford sur la pelouse de Bournemouth (1-2) au bout d’un très beau finish (ouverture du score de Bryan Mbeumo à la 86e, égalisation de Dominic Solanke à la 89e, but de la gagne de Wissa à la 90e+5). Et Chelsea, mené jusqu’à la 80e à Nottingham, a réussi à l’emporter (2-3) en plantant deux fois en deux minutes.


Les cancres du week-end : Grenade et Burnley

À cause notamment de Brahim Díaz, qui lui a collé un doublé lors de la victoire du Real Madrid samedi (0-4), Grenade (19e de Liga) est désormais assurée d’officier en deuxième division espagnole la saison prochaine, accompagnant Almería (déjà condamné depuis un petit moment). Sans cœur, le Real a en plus fêté son titre, dans les rues de la capitale, dimanche. En Angleterre, Micky van de Ven a inscrit un vrai but d’attaquant pour donner la victoire à Tottenham lors de la réception de Burnley (2-1). Un pion aux lourdes conséquences : la formation de Vincent Kompany, avant-dernière, va elle aussi prendre l’ascenseur, un an seulement après sa remontée. Sheffield United (déjà relégué) et Burnley seront, selon toute vraisemblance, accompagnés de Luton Town, dont la différence de buts (-31, contre -19 pour le 17e Nottingham Forest, qui possède trois points de plus) ne laisse que peu d’espoir.


Le bonbon du week-end : Rodrigo de Paul

Contrôle de la poitrine sur la ligne de la surface, volée fouettée sur un pas, direction la lucarne : le milieu de terrain argentin a attendu la 84e minute pour faire péter le verrou du Celta de Vigo, mais il y a mis les formes. Grâce à ce banger, l’Atlético conforte sa quatrième place de Liga.


Les 2-3 du week-end : la MLS

La MLS, cette dimension parallèle, peut offrir des scénarios paranormaux. Ce week-end, cinq des treize rencontres du championnat nord-américain se sont soldées exactement sur le même score : 3-2 en faveur du club visiteur. Ainsi Toronto (face à New York City), Orlando (contre Philadelphie), le DC United (à Atlanta), l’Inter Miami (à Montréal) et les San Jose Earthquakes (contre les Colorado Rapids) ont tous gagné sur le même score. Ça ne fait pas avancer le schmilblick, certes. Mais la Major League Soccer prouve qu’elle est toujours capable de nous surprendre.


Et sinon…

Al-Hilal est devenu roi d’Arabie saoudite pour la 19e fois, en roulant sur Al-Hazm (4-1). Neymar est donc sacré grâce à ses 200 minutes jouées en septembre.

Le Celtic a tapé son rival, le Rangers FC (2-1), et devrait rafler son 12e titre de champion en 13 ans. Le 54e au total.

Le Chakhtior a chopé son deuxième titre consécutif, et de belle manière : grâce à une victoire face à son dauphin, le Dynamo Kyiv (1-0, but de Heorhiy Sudakov).

St. Pauli et Kiel grimpent en Bundesliga.

Tout le contraire du Molenbeek de John Textor, qui redescend aussi vite qu’il était monté.

L’Atalanta a fait le ménage en Serie A.

Dans cet article :
Dans cet article :

Par Jérémie Baron

Articles en tendances

Votre avis sur cet article

Les avis de nos lecteurs:

Dernières actus

Nos partenaires

  • Vietnam: le label d'H-BURNS, Phararon de Winter, 51 Black Super, Kakkmaddafakka...
  • #Trashtalk: les vrais coulisses de la NBA.
  • Maillots, équipement, lifestyle - Degaine.
  • Magazine trimestriel de Mode, Culture et Société pour les vrais parents sur les vrais enfants.
  • Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine

Al Hilal

Neymar

01
Revivez l'élimination du PSG face à Dortmund
Revivez l'élimination du PSG face à Dortmund

Revivez l'élimination du PSG face à Dortmund

Revivez l'élimination du PSG face à Dortmund

Rodrigo De Paul

10
Revivez la victoire de l'Inter face à l'Atlético
Revivez la victoire de l'Inter face à l'Atlético

Revivez la victoire de l'Inter face à l'Atlético

Revivez la victoire de l'Inter face à l'Atlético