S’abonner au mag
  • C1
  • Quarts
  • PSG-Barcelone

Avec Cubarsí, le Barça fait Pau neuve

Par Antoine Donnarieix

Devenu le talisman du Barça à 17 ans, Pau Cubarsí s’apprête à fouler la pelouse du Parc des Princes pour défier le Paris Saint-Germain. En Catalogne, le stoppeur formé à La Masia s’est installé à la vitesse de l’éclair dans une équipe en passe d’obtenir des garanties défensives. Alors, simple mirage ou une véritable révélation ?

Avec Cubarsí, le Barça fait Pau neuve

La roulette qu’est le tirage au sort l’a décidé il y a déjà plus de trois semaines : Paris Saint-Germain et FC Barcelone pourront continuer à tisser leur récente rivalité lors des quarts de finale de cette Ligue des champions 2023-2024. À distance, les deux équipes se sont déjà employées à envoyer tour à tour des messages de leur bonne forme. Ainsi, quand Paris explosait Montpellier (6-2), le Barça s’imposait avec brio sur la pelouse de l’Atlético de Madrid (3-0). Plutôt partante pour ajouter de l’huile sur le feu, l’émission El Chiringuito s’est distinguée dans la foulée par une intervention de son journaliste Jota Jordi : « Quand Mbappé verra Cubarsí, Fermín et Héctor Fort, il dira : “Je veux partir d’ici.” » Si cette projection semble complètement absurde prise au premier degré, elle met en relief l’actuelle confiance d’un Barça dont le dernier tube à la mode est un gamin de 17 ans.

Lui non plus, on ne lui parle pas d’âge

Au tour précédent, le défenseur central originaire d’Estanyol en Catalogne crevait déjà l’écran dans un huitième de finale retour de C1 à l’enjeu aussi sportif que financier contre Naples (3-1). « Lors du match aller, Xavi avait deux options pour contrôler Victor Osimhen : la jeunesse de Cubarsí ou l’expérience d’Íñigo Martínez, analyse Sergi Solé, rédacteur en chef du quotidien Mundo Deportivo. Il a choisi la deuxième option. Sur l’égalisation de Naples, vous voyez bien comment Martínez est dominé par Osimhen qui fait opposition grâce à son corps. Au match retour, Xavi change sa défense avec Cubarsí en central. » Dans le stade olympique de Montjuïc, le numéro 33 muselle le Ballon d’or africain et réalise une prestation individuelle proche de la perfection : 89,7% de passes réussies (61/68), 100% de duels gagnés (6/6) et 100% de tacles réussis (3/3). Pour sa toute première apparition dans la reine des compétitions européennes, le bizut récupère le trophée d’homme du match et devient le plus jeune défenseur de l’histoire du Barça à disputer une rencontre de Ligue des champions.

Depuis cet épisode napolitain, Cubarsí n’a plus quitté le onze de départ d’un Barça qui se met de nouveau à croire en ses capacités défensives. L’an passé en Liga, l’équipe dirigée par Xavi Hernández avait obtenu le titre de champion d’Espagne grâce à son imperméabilité (20 buts encaissés en 38 journées). Si le bilan est largement moins clinquant cette saison (déjà 34 pions concédés en 30 matchs), la titularisation du tout frais international espagnol dans les rangs du club blaugrana coïncide avec cinq matchs consécutifs de Liga sans encaisser le moindre but. « Cubarsí a déjà joué à San Mamés et au Wanda Metropolitano, poursuit Solé. Il n’a qu’une poignée de matchs joués avec le Barça (14) et c’est peut-être trop tôt pour qu’il assume autant de responsabilités. Mais dans l’absolu, son âge importe peu. Si ce sont les meilleurs qui doivent jouer, il a sa place dans la compo de départ. À 16 ans, Paolo Maldini débutait bien dans l’équipe première de l’AC Milan. Certains footballeurs fracassent la porte d’entrée sans en demander la permission. »

Dans la lignée des Koeman, Márquez et Piqué

Pau Cubarsí se révèle pourtant un garçon aux origines humbles et sans extravagance. Issu d’un foyer où la menuiserie est une affaire de père en fils, ce fan de Carles Puyol affiche une tranquillité déconcertante qui détonne avec son style aventurier sur le terrain. « Sa vision du jeu lui permet d’accéder rapidement vers le camp adverse, décrypte Pau Moral, coach au sein de La Masia entre 2014 et 2021 où il a croisé Cubarsí. Il est capable de casser les lignes et d’analyser rapidement quelle est la meilleure solution pour avancer. Aussi, il n’a pas peur de prendre des risques dès qu’il voit un espace libre. » Révélation du Barça B de Rafael Márquez en première partie de saison puis lancé mi-janvier par Xavi à 16 ans et 361 jours contre Salamanque en Coupe d’Espagne, l’adolescent est devenu en l’espace de moins de trois mois le point d’équilibre de l’arrière-garde catalane.

Une ascension fulgurante, mais justifiable pour Pau Moral : « Cubarsí est un profil défensif différent de Christensen, Koundé ou Araujo dans l’habileté qu’il dégage avec le ballon et la capacité d’anticipation. Dans ces deux domaines, il est meilleur que tous ses concurrents. Il est le défenseur moderne, capable d’aller au duel, mais aussi d’organiser le jeu de l’équipe. » Pour Solé, cette intronisation va même plus loin. « Xavi suit le même processus que Luis Enrique, Tito Vilanova ou Pep Guardiola, à savoir que, depuis Cruyff, le Barça naît depuis l’arrière. Ce modèle est utilisé à City, mais aussi à Arsenal avec Mikel Arteta ou De Zerbi à Brighton. L’idée, c’est d’arriver au but adverse passe après passe, du gardien de but jusqu’à l’avant-centre. Après Ter Stegen, les premiers générateurs du jeu sont les deux défenseurs centraux dont l’un d’entre eux est particulièrement bon à la relance. Sous Pep Guardiola ou Luis Enrique, c’était Piqué. Sous Rijkaard, c’était Márquez. Sous Cruyff, c’était Koeman. Cubarsí se place dans cette catégorie et fait la paire avec Araújo, plus centré sur le marquage individuel. »

Au bon souvenir de Kimpembe

Pleinement ancré dans l’ADN du Barça, Pau Cubarsí n’est donc pas un clone parfait de Carles Puyol ou Gerard Piqué, mais un mélange des deux avec « l’âme de leader » du guerrier chevelu et « le style offensif » de l’ex-Shakiro. À quelques heures de ce PSG-Barça très attendu, le Parc des Princes va, entre autres, se replonger dans ce jour de Saint-Valentin 2017 où Presnel Kimbembe, 21 ans, avait contenu Leo Messi dans un match à sens unique. Et si Cubarsí se chargeait à son tour de déjouer les pronostics face à un Mbappé désireux de ne pas se cacher ? « Quoi qu’il en soit, les Culés ne pourront pas lyncher Cubarsí s’il n’est pas parvenu à maîtriser Mbappé, tranche Solé. Voir Mbappé dominer Cubarsí au Parc des Princes, ce serait la logique des choses. Maintenant, Messi rendait la vie extrêmement dure aux meilleurs défenseurs de la planète quand Kimpembe s’est présenté devant lui… » À l’un comme à l’autre, le futur leur appartient.

Par Antoine Donnarieix

Tous propos recueillis par AD, sauf mentions.

Articles en tendances
30
Revivez la finale Atalanta-Leverkusen  (3-0)
  • C3
  • Finale
  • Atalanta-Leverkusen
Revivez la finale Atalanta-Leverkusen (3-0)

Revivez la finale Atalanta-Leverkusen (3-0)

Revivez la finale Atalanta-Leverkusen (3-0)
Logo de l'équipe Atalanta
Lookman au triple galop
  • C3
  • Finale
  • Atalanta-Bayer Leverkusen (3-0)
Lookman au triple galop

Lookman au triple galop

Lookman au triple galop

Votre avis sur cet article

Les avis de nos lecteurs:

Dernières actus

Nos partenaires

  • Vietnam: le label d'H-BURNS, Phararon de Winter, 51 Black Super, Kakkmaddafakka...
  • #Trashtalk: les vrais coulisses de la NBA.
  • Maillots, équipement, lifestyle - Degaine.
  • Magazine trimestriel de Mode, Culture et Société pour les vrais parents sur les vrais enfants.
  • Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine

Actus PSG

FC Barcelona

Actus P. Cubarsí Paredes

32
Revivez Real Madrid-Barcelone (3-2)
Revivez Real Madrid-Barcelone (3-2)

Revivez Real Madrid-Barcelone (3-2)

Revivez Real Madrid-Barcelone (3-2)
14
Revivez la victoire de Paris à Barcelone (1-4)
Revivez la victoire de Paris à Barcelone (1-4)

Revivez la victoire de Paris à Barcelone (1-4)

Revivez la victoire de Paris à Barcelone (1-4)
23
Revivez la victoire de Barcelone à Paris (2-3)
Revivez la victoire de Barcelone à Paris (2-3)

Revivez la victoire de Barcelone à Paris (2-3)

Revivez la victoire de Barcelone à Paris (2-3)

Kylian Mbappé