S’abonner au mag
  • C3
  • Gr. B
  • OM-Ajax

OM-Ajax : à la croisée des chemins

Par Adrien Hémard-Dohain

Déjà en crise lors du match aller, fin septembre, l’Olympique de Marseille retrouve l’Ajax Amsterdam deux mois plus tard. Entre-temps, les Néerlandais ont aussi touché le fond, mais eux ont su rebondir. Contrairement à l'OM, qu'ils pourraient un peu plus enfoncer.

OM-Ajax : à la croisée des chemins

Deux mois après le nul spectaculaire à la Johan-Cruyff Arena (3-3), l’Ajax et l’OM se retrouvent en Ligue Europa ce jeudi au Vélodrome. À l’époque, les Marseillais étaient au bord du gouffre, après la désertion de Marcelino et la prise de recul de Pablo Longoria. En face, l’Ajax s’apprêtait, elle, à entrer dans une crise institutionnelle et sportive inédite. Deux mois plus tard, les Phocéens ont évité le naufrage, mais flirtent toujours avec. Appelé à la rescousse, Gennaro Gattuso pourrait même bientôt débarrasser le plancher. D’autant plus si ses troupes venaient à perdre ce jeudi face à une Ajax qui, elle, a redressé le cap et navigue dans des eaux redevenues calmes.

L’OM à quitte ou double

Grâce aux six points récoltés contre les amis de l’AEK, l’OM aborde pourtant ce rendez-vous décisif dans la peau de leader du groupe B. Mieux : une victoire ce jeudi soir, conjuguée à une défaite de Brighton à Athènes, assurerait déjà aux Olympiens de terminer premiers de leur poule. En cas de victoire des Seagulls, l’OM pourrait quand même valider son ticket pour la suite de la compétition via un nul, avant de disputer une finale pour la première place, à Brighton, début décembre. Voilà pour la situation comptable, seule éclaircie dans un ciel marseillais de plus en plus gris. En attendant la foudre, le tonnerre a d’ailleurs tonné samedi soir, dans la bouche de Gennaro Gattuso, après la nouvelle sortie indigeste des siens à Strasbourg : « La deuxième période, veuillez excuser mon langage, mais c’était de la merde, ce n’est pas possible. […] Je suis très en colère, il n’y avait rien du tout. Je pense que c’était la pire période depuis que je suis arrivé. Il n’y a rien à garder, tout à jeter. »

Entre le mutisme inquiétant de Pierre-Emerick Aubameyang, la maladresse de Vitinha, la baisse de forme d’Amine Harit, et le manque criant de fonds de jeu, l’OM est bien loin de ce qu’avait promis Gennaro Gattuso avant la trêve internationale. L’Italien aurait d’ailleurs secoué son groupe dans la semaine, imité par Pablo Longoria, descendu pour la première fois de la saison dans le vestiaire pour remobiliser les troupes. Alors que l’OM n’a plus que trois points d’avance sur la zone rouge (avec un match en retard), et en compte six de retard sur les places européennes (et même dix sur le podium), le président est venu mettre les joueurs face à leurs responsabilités, tout en martelant sa confiance. Une sorte de pacte interne qui doit faire ses preuves dès ce soir face à l’Ajax, avant deux autres rencontres au Vélodrome en moins de six jours : Rennes dimanche, puis Lyon mercredi. Trois matchs à domicile qui doivent enfin permettre à l’OM de lancer une saison à l’arrêt depuis septembre, et le nul face à… l’Ajax Amsterdam.

Les promesses d’Amsterdam

Fin septembre, ce match nul au cœur de la crise avait suscité quelques espoirs. La troupe olympienne, menée par Pancho Abardonado, avait arraché un nul plein de caractère, notamment grâce à un doublé de Pierre-Emerick Aubameyang. On pensait alors l’OM relancé. Mais, trois jours plus tard, la prestation indigne des Marseillais au Parc des Princes (0-4) avait vite fait retomber le soufflé. Depuis, Gennaro Gattuso a pris les commandes, sans jamais trouver la formule. En 9 rencontres, l’Italien n’a connu la victoire que face au Havre et à l’AEK (deux fois), pour trois défaites (à Monaco, Lens et Nice), et trois nuls (Brighton, Lille, et Strasbourg). En championnat, Gattuso réalise le pire démarrage pour un entraîneur phocéen depuis 2002 et Albert Emon. Le champion du monde 2006 lance donc une semaine décisive pour la suite de la saison olympienne, mais surtout pour lui. Et ce sera loin d’être aussi facile que prévu.

Car depuis début novembre, l’Ajax, lui, s’est remis la tête à l’endroit. Depuis l’aller, les Ajacides ont pourtant touché le fond sportivement, après leur pire début de championnat depuis 1964-1965, et une position de lanterne rouge au cœur de l’automne. Mais aussi institutionnellement, avec le départ de Sven Mislintat, directeur sportif accusé de conflit d’intérêts dans le transfert de Borna Sosa, puis du coach Maurice Steijn. Ce dernier n’a pas résisté aux deux mois sans victoire de l’Ajax, balayé fin octobre 5-2 par le PSV. Alors que les noms de Louis van Gaal et Jorge Sampaoli ont circulé, c’est finalement l’ancien joueur de l’Ajax John van ’t Schip qui a été nommé pompier de service. Avec succès, puisque les Ajacides sont invaincus en championnat depuis, et désormais 8es d’Eredivisie. Seule ombre au tableau dans ce renouveau : la défaite à domicile face à Brighton en C3. Mais, en cas de victoire face à l’OM, l’Ajax reprendrait la 3e place du groupe à l’AEK, et se relancerait dans la course à la C3. Un scénario qui aurait tout l’air d’une sortie de crise pour les Néerlandais. Et de tout l’inverse pour les Marseillais.

Dans cet article :
Dans cet article :

Par Adrien Hémard-Dohain

Articles en tendances
11
Revivez le nul entre Paris et Rennes (1-1)
  • Ligue 1
  • J23
  • PSG-Rennes
Revivez le nul entre Paris et Rennes (1-1)

Revivez le nul entre Paris et Rennes (1-1)

Revivez le nul entre Paris et Rennes (1-1)
00
Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)
  • Ligue 1
  • J24
  • Monaco-PSG
Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)

Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)

Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)
Logo de l'équipe Lille
Bastien DECHEPY during the Ligue 1 Uber Eats match between Paris Saint-Germain Football Club and Stade Rennais Football Club at Parc des Princes on February 25, 2024 in Paris, France. (Photo by Daniel Derajinski/Icon Sport)
Bastien DECHEPY during the Ligue 1 Uber Eats match between Paris Saint-Germain Football Club and Stade Rennais Football Club at Parc des Princes on February 25, 2024 in Paris, France. (Photo by Daniel Derajinski/Icon Sport)
  • France
  • Arbitrage
Ces arbitres qui cachent une forêt d'erreurs

Ces arbitres qui cachent une forêt d'erreurs

Ces arbitres qui cachent une forêt d'erreurs
41
Revivez OM-Montpellier (4-1)
  • Ligue 1
  • J23
  • OM-Montpellier
Revivez OM-Montpellier (4-1)

Revivez OM-Montpellier (4-1)

Revivez OM-Montpellier (4-1)
00
Revivez la qualification de l'OL face à Strasbourg
  • Coupe de France
  • Quarts
  • OL-Strasbourg
Revivez la qualification de l'OL face à Strasbourg

Revivez la qualification de l'OL face à Strasbourg

Revivez la qualification de l'OL face à Strasbourg
Logo de l'équipe France féminines
Seville, Spainen, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France schaut waehrend des Spiels der UEFA Women's Nations League 2024 Final zwischen Spain vs France im La Cartuja Stadion am 28. February 2024 in Seville, Spainen. (Foto von Manu Reino/DeFodi Images)  Seville, Spain, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France looks on during the UEFA Women's Nations League 2024 Final match between Spain vs France at the La Cartuja Stadium on February 28, 2024 in Seville, Spain. (Photo by Manu Reino/DeFodi Images)   - Photo by Icon Sport
Seville, Spainen, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France schaut waehrend des Spiels der UEFA Women's Nations League 2024 Final zwischen Spain vs France im La Cartuja Stadion am 28. February 2024 in Seville, Spainen. (Foto von Manu Reino/DeFodi Images) Seville, Spain, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France looks on during the UEFA Women's Nations League 2024 Final match between Spain vs France at the La Cartuja Stadium on February 28, 2024 in Seville, Spain. (Photo by Manu Reino/DeFodi Images) - Photo by Icon Sport
  • Ligue des nations
  • Finale
  • Espagne-France (2-0)
Renard et les Bleues : maux croisés

Renard et les Bleues : maux croisés

Renard et les Bleues : maux croisés

Votre avis sur cet article

Les avis de nos lecteurs:

Dernières actus

00
Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)
Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)

Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)

Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)

Nos partenaires

  • Vietnam: le label d'H-BURNS, Phararon de Winter, 51 Black Super, Kakkmaddafakka...
  • #Trashtalk: les vrais coulisses de la NBA.
  • Maillots, équipement, lifestyle - Degaine.
  • Magazine trimestriel de Mode, Culture et Société pour les vrais parents sur les vrais enfants.
  • Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine

Actus OM

Logo de l'équipe Olympique de Marseille
Pierre-Emerick AUBAMEYANG of Marseille celebrates his goal during the UEFA Europa League match between Olympique de Marseille and Shakhtar Donetsk at Orange Velodrome on February 22, 2024 in Marseille, France. (Photo by Johnny Fidelin/Icon Sport)
Pierre-Emerick AUBAMEYANG of Marseille celebrates his goal during the UEFA Europa League match between Olympique de Marseille and Shakhtar Donetsk at Orange Velodrome on February 22, 2024 in Marseille, France. (Photo by Johnny Fidelin/Icon Sport)
Pronostic Clermont OM : Analyse, cotes et prono du match de Ligue 1

Pronostic Clermont OM : Analyse, cotes et prono du match de Ligue 1

Pronostic Clermont OM : Analyse, cotes et prono du match de Ligue 1

Ajax