S’abonner au mag
  • C3
  • GR.B
  • OM-Ajax (4-3)

L’OM « fume » l’Ajax et se qualifie

Par Adrien Hémard-Dohain, au Vélodrome

Au terme d'un match encore plus fou que le 3-3 de l'aller, l'Olympique de Marseille a tenu bon face à l'Ajax Amsterdam, ce jeudi soir (4-3). Vainqueurs grâce à un triplé d'Aubameyang, les Marseillais n'ont pas rassuré, mais sont qualifiés pour la suite de la Ligue Europa.

Pierre-Emerick AUBAMEYANG of Marseille celebrates his third goal with his team-mates during the UEFA Europa League groupe B match between Olympique Marseille v Amsterdamsche Football Club Ajax at Orange Velodrome on November 30, 2023 in Marseille, France. (Photo by Johnny Fidelin/Icon Sport)
Pierre-Emerick AUBAMEYANG of Marseille celebrates his third goal with his team-mates during the UEFA Europa League groupe B match between Olympique Marseille v Amsterdamsche Football Club Ajax at Orange Velodrome on November 30, 2023 in Marseille, France. (Photo by Johnny Fidelin/Icon Sport)

  Olympique de Marseille 4-3 Ajax Amsterdam

Buts : Aubameyang (8e SP, 47e& 91e SP), Mbemba (26e) pour l’OM // Brobbey (10e, 30e) & Akpom (79e) pour l’Ajax

À l’entrée des joueurs, un tifo à l’effigie de Bob Marley appelait les Marseillais à « fumer  » l’Ajax. Ce qui a été fait, non sans mal. Après avoir été rejoints trois fois au score, et grâce à deux penaltys dont un à l’entrée du temps additionnel, les Marseillais ont battu l’Ajax Amsterdam et composté leur billet pour la suite de la Ligue Europa, ce jeudi soir (4-3). Leader du groupe avec un point d’avance sur Brighton avant l’ultime journée, sur la pelouse des Seagulls, l’OM n’aura besoin que d’un nul pour filer directement en huitièmes de finale. Et c’est tout ce qu’on retiendra d’une soirée pleine de buts, mais aussi de doutes pour des Phocéens vainqueurs sans être rassurants.

Opération portes ouvertes

Cet OM est tellement malade que, même lorsque le sort lui sourit, il trouve le moyen de tout foutre en l’air. À l’image de sa première période face à l’Ajax, avec deux bols d’oxygène sur coups de pieds arrêtés, immédiatement gâchés par deux trous d’air défensifs. Chahutés ces derniers jours par Gennaro Gattuso, les Olympiens ont d’abord rassuré, avec un début de match plein d’envie et un pressing agressif. Sur l’une de ses récupérations hautes, Geoffrey Kondogbia a lancé Ismaïla Sarr, dangereux une minute plus tôt. Sous le poids d’Hato, le Sénégalais s’est écroulé, ce qui a offert un penalty plutôt généreux à l’OM, transformé sereinement par Pierre-Emerick Aubameyang (1-0, 8e SP). Tout allait bien, donc. Sauf que dans la foulée, sur sa première incursion offensive, l’Ajax a égalisé par Brian Brobbey, au bout d’un une-deux téléphoné au cœur d’une défense marseillaise spectatrice (1-1, 10e).

Tétanisés, les choristes de Gattuso ont alors commencé à bégayer le peu de football qu’ils affichaient, et laissé l’Ajax réciter le sien. Il a fallu un nouveau coup du sort, sur coup de pied arrêté, pour remettre l’OM à l’endroit grâce à un coup de casque de Chancel Mbemba sur un corner de Jonathan Clauss (2-1, 26e). Tout allait de nouveau mieux. Et puis Brobbey, privé du 2-1 quelques minutes plus tôt par un grand Pau Lopez (14e), a de nouveau surgi en pleine surface, au milieu d’une défense en miettes, pour punir – encore – l’OM (2-2, 30e). Peut-être marquée par ce match pas à guichets fermés pour la première fois depuis deux ans (60 638 spectateurs), l’arrière-garde olympienne avait en effet opté pour une soirée portes ouvertes. Pas franchement malin quand, offensivement, on offre si peu de solutions que même certaines touches deviennent compliquées à effectuer.

L’OM à la Ramaj

Le plus triste dans tout cela, c’est que l’OM n’apprend pas de ses erreurs. La seconde période a donc été un quasi-copier-coller de la première. Dans le bon, d’abord, puisque dès le coup d’envoi, un éclair de génie de Pierre-Emerick Aubameyang, décidément bien plus à l’aise sur la scène continentale, a redonné l’avantage à l’OM. Au bout d’un mouvement collectif, le Gabonais s’est envolé pour reprendre, en ciseau, un centre d’Harit, et faire chavirer un Vél bougon à la pause (3-2, 47e). Cette fois, les Marseillais n’ont pas encaissé l’égalisation dans les minutes suivantes. Mieux : lorsque Steven Berghuis a été logiquement expulsé, après intervention de la VAR, pour un tacle de boucher sur Correa (63e), on s’est dit que l’OM allait enfin enfoncer le clou, face à un Ajax franchement moribond. Que nenni.

Car même à onze contre dix, les hommes de Gennaro Gattuso ont fait preuve d’une frilosité polaire ballon au pied, à l’exception d’un Ismaïla Sarr volontaire. Ce qui a permis à l’Ajax d’égaliser, sans trop le chercher, sur sa seule action depuis le retour des vestiaires : un centre d’Hlynsson, coupé par Akpom, auteur d’un triplé en quatre frappes et autant d’occasions ajacides (3-3, 80e). L’intenable Brobbey est ensuite passé tout proche du K.-O. sur un centre d’Anton Gaaei (85e). Mais ce soir, les dieux étaient bien marseillais. Alors que l’OM avait toujours autant de mal à inquiéter Diant Ramaj, ce dernier a fauché Ismaïla Sarr après une sortie ratée, sur un centre qui filait en six mètres, offrant ainsi un second penalty à l’OM dans cette soirée. La balle du triplé pour Aubameyang (4-3, 91e), mais aussi celle de la suite de l’aventure en C3 pour Marseille, qui défendra sa première place lors de l’ultime journée à Brighton, début décembre.


  Marseille (4-2-3-1): Lopez – Clauss, Gigot, Mbemba, Lodi (Murillo, 87e) – Kondogbia, Veretout (Vitinha, 87e)- Sarr, Harit (Ounahi, 87e), Correa (Ndiaye, 66e) – Aubameyang. Entraîneur : Gennaro Gattuso.

  Ajax Amsterdam (4-3-3) : Ramaj –  Sosa (Martha, 42e), Hato, Rensch, Gaaei – Taylor (Akpom, 77e), Berghuis (expulsé, 63e), Tahirovic – Bergwijn, Brobbey, Borges (Hlynsson, 46e). Entraîneur : John van ‘t Schip.

Par Adrien Hémard-Dohain, au Vélodrome

Articles en tendances
31
Revivez OM-Shakhtar (3-1)
  • C3
  • Barrages
  • OM-Shakhtar (3-1)
Revivez OM-Shakhtar (3-1)

Revivez OM-Shakhtar (3-1)

Revivez OM-Shakhtar (3-1)
11
Revivez le nul entre Paris et Rennes (1-1)
  • Ligue 1
  • J23
  • PSG-Rennes
Revivez le nul entre Paris et Rennes (1-1)

Revivez le nul entre Paris et Rennes (1-1)

Revivez le nul entre Paris et Rennes (1-1)
Logo de l'équipe Lille
Bastien DECHEPY during the Ligue 1 Uber Eats match between Paris Saint-Germain Football Club and Stade Rennais Football Club at Parc des Princes on February 25, 2024 in Paris, France. (Photo by Daniel Derajinski/Icon Sport)
Bastien DECHEPY during the Ligue 1 Uber Eats match between Paris Saint-Germain Football Club and Stade Rennais Football Club at Parc des Princes on February 25, 2024 in Paris, France. (Photo by Daniel Derajinski/Icon Sport)
  • France
  • Arbitrage
Ces arbitres qui cachent une forêt d'erreurs

Ces arbitres qui cachent une forêt d'erreurs

Ces arbitres qui cachent une forêt d'erreurs
41
Revivez OM-Montpellier (4-1)
  • Ligue 1
  • J23
  • OM-Montpellier
Revivez OM-Montpellier (4-1)

Revivez OM-Montpellier (4-1)

Revivez OM-Montpellier (4-1)

Votre avis sur cet article

Les avis de nos lecteurs:

Dernières actus

Nos partenaires

  • Vietnam: le label d'H-BURNS, Phararon de Winter, 51 Black Super, Kakkmaddafakka...
  • #Trashtalk: les vrais coulisses de la NBA.
  • Maillots, équipement, lifestyle - Degaine.
  • Magazine trimestriel de Mode, Culture et Société pour les vrais parents sur les vrais enfants.
  • Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine

Actus OM

41
Revivez OM-Montpellier (4-1)
Revivez OM-Montpellier (4-1)

Revivez OM-Montpellier (4-1)

Revivez OM-Montpellier (4-1)

Ajax

Actus P. Aubameyang

41
Revivez OM-Montpellier (4-1)
Revivez OM-Montpellier (4-1)

Revivez OM-Montpellier (4-1)

Revivez OM-Montpellier (4-1)
31
Revivez OM-Shakhtar (3-1)
Revivez OM-Shakhtar (3-1)

Revivez OM-Shakhtar (3-1)

Revivez OM-Shakhtar (3-1)
10
Revivez la victoire de Brest contre l'OM (1-0) !
Revivez la victoire de Brest contre l'OM (1-0) !

Revivez la victoire de Brest contre l'OM (1-0) !

Revivez la victoire de Brest contre l'OM (1-0) !