S’abonner au mag
  • Italie
  • U19

U19 : l'Italie de la tentation

Par Tristan Pubert

Ces dernières années, bon nombre de jeunes prospects français ont décidé de mettre le cap sur l’Italie, avant même d’avoir décroché leur premier contrat professionnel. Pourquoi cet exode massif ? Explications.

Foto Paola Garbuio/LaPresse
Foto Paola Garbuio/LaPresse 19 ottobre 2020 Verona, Italia sport calcio Hellas Verona vs Genoa- Campionato di calcio Serie A TIM 2020/2021 - stadio Bentegodi . Nella foto: eyango steeve,ivan ilic Photo Paola Garbuio/LaPresse October 19, 2020 Verona, Italy sport soccer Hellas Verona vs Genoa - Italian Football Championship League A TIM 2020/2021 - Bentegodi stadium. In the pic: eyango steeve,ivan ilic Photo by Icon Sport

Aylan Benyahia-Tani (Empoli), Issiaka Kamate (Inter), Clinton Nsiala (Milan), mais aussi Kévin Mercier (Bologne), pour ne citer qu’eux, car la liste est longue. Au total, pour cette saison 2023-2024, ce ne sont pas moins de vingt joueurs français (ajouter à cela quatre autres joueurs formés en France, mais qui ne jouent pas avec la nationalité française) à évoluer en Primavera-1, l’équivalent du championnat national U19. À titre de comparaison, ils étaient seulement quatre six ans auparavant. Si la grande majorité sort des centres de formation tricolores, d’autres joueurs passés sous les radars des mastodontes français sont parvenus à exploser en Italie. C’est le cas notamment d’Issiaka Kamate qui – à même pas 16 ans – a quitté Montfermeil pour rallier le club vice-champion d’Europe. Depuis, le bambino a explosé au sein de la Primavera intériste, en témoignent ses statistiques cette saison : 12 matchs joués, 7 buts, 2 passes décisives et surtout 2 convocations avec l’équipe première. L’herbe serait donc plus verte chez les voisins transalpins ?

Coup de foudre à l’italienne

À l’été 2019, après trois saisons passées au centre de formation, Steeve-Mike Eyango n’est pas conservé par les Girondins de Bordeaux. Mais alors que de nombreux clubs français sont intéressés pour le récupérer (Strasbourg, Brest, Caen), lui décide de mettre le cap vers l’Italie, plus précisément Gênes. « À ce moment-là, j’avais besoin de voir ailleurs. Quelques mois avant, j’avais fait une détection à Sassuolo et j’ai directement accroché à la vision du football en Italie. Quand je signe au Genoa, je ne suis encore qu’un simple U19, mais je suis tout de suite considéré comme un semi-professionnel », explique le regista. Une soif d’aventure donc, conjuguée à une philosophie italienne plus séduisante, telles seraient les raisons qui pousseraient nos jeunes prospects à rallier la Botte. C’est le coup de foudre pour Steeve-Mike qui juge le championnat de Primavera plus professionnalisant : « Il est ultra-compétitif, complètement différent de ce que j’ai connu à Bordeaux. Les matchs sont diffusés, les attentes sont grandes, j’avais l’impression de jouer dans un championnat professionnel. Tout y est décuplé : les entraînements, l’exigence, le professionnalisme. »

Tout y est décuplé : les entraînements, l’exigence, le professionnalisme.

Steeve-Mike Eyango

Un amour réciproque, puisque les clubs italiens sont eux aussi tombés sous le charme de nos talents tricolores. « En France, il y a tellement de talents que certains passent entre les radars ou sont lâchés par leur centre de formation, alors qu’ils ont d’énormes qualités », avance Francesco Palmieri. L’actuel responsable du centre de formation de Sassuolo – qui connaît très bien le sujet pour avoir fait venir Grégoire Defrel à Parme en 2009, alors que le Martiniquais évoluait à Châtillon – souligne lui aussi l’argument compétitif : « En Italie, même chez les plus jeunes, le résultat est primordial. L’objectif est d’avoir des profils capables d’atteindre rapidement le haut niveau. Et la France en regorge, c’est pour cela que les clubs italiens développent énormément leur réseau de recrutement là-bas. » À cet argument sportif se greffent également des raisons aussi économiques : s’attacher les services d’un jeune de 16-17 ans qui n’a pas encore de contrat pro reste moins coûteux pour les écuries italiennes que de le recruter après une saison pleine en Ligue 1 ou Ligue 2.

Grégoire Defrel avec Cesena en 2014
Grégoire Defrel avec Cesena en 2014

Un pari risqué

Le 9 juin dernier, Lecce remportait le championnat de Primavera avec un onze titulaire composé uniquement de joueurs étrangers, symbole de cet attrait exorbitant des clubs transalpins pour l’étranger. « Quand je suis arrivé au Genoa, j’étais choqué de voir autant de joueurs étrangers. En France, il serait impensable de voir même un seul joueur non français dans une équipe de U19 », constate Steeve-Mike Eyango, qui évolue désormais à Giugliano, en Serie C. « Si tu souhaites recruter un jeune Italien très talentueux, l’argent va forcément venir dans les discussions, des clubs même amateurs vont demander des sommes démesurées. En France, cet argument économique n’existe quasiment pas. C’est pour ça que c’est plus simple de recruter un jeune Français ou étranger, qu’un jeune joueur italien », insiste Palmieri. Pas pour rien donc que 188 joueurs étrangers évoluent cette saison dans le championnat de Primavera. Une politique globale du football italien tournée vers l’étranger, mais certains se veulent réfractaires, c’est notamment le cas de Monza. Avec seulement deux joueurs étrangers dans sa Primavera (dont un Français), le club lombard est le club le plus « italien » du championnat. « Notre club, des équipes les plus jeunes à l’équipe première, croit en ces talents italiens. Notre réseau de recrutement se concentre essentiellement sur l’Italie. Nous n’avons pas de réseau de recrutement en France », explique Alessandro Lupi, l’entraîneur de la Primavera, conscient de faire de Monza une exception.

Nous n’avons pas de courage. En Italie, à 22-23 ans, ils sont encore considérés comme des jeunes joueurs. C’est même un problème sociétal.

Francesco Palmieri

Cependant, quitter l’Hexagone pour la Botte reste un pari très risqué. N’est pas Grégoire Defrel qui veut. En effet, les jeunes joueurs français se retrouvent face au même problème que leurs coéquipiers italiens : le manque de confiance accordée à la jeunesse au moment de pousser les portes du foot senior et professionnel. Eyango en est l’exemple parfait. Très vite performant avec la Primavera du Genoa, l’ancien Bordelais signe son premier contrat professionnel seulement quelques mois après son arrivée. Mais il attendra plus d’un an pour connaître ses débuts chez les grands : « Cette réticence à faire confiance aux jeunes, je l’ai clairement ressentie. J’étais frustré, je sentais que j’avais le niveau, mais ils préféraient miser sur des joueurs qui avaient de l’expérience, surtout lorsque tu joues dans une équipe qui lutte pour le maintien. » Pour Francesco Palmieri, c’est le fléau du football transalpin : « Nous n’avons pas de courage. En Italie, à 22-23 ans, ils sont encore considérés comme des jeunes joueurs. C’est même un problème sociétal. Pour être chef d’entreprise en Italie, il faut avoir 70 ans minimum, alors que dans les autres pays, beaucoup le sont à 30 ans. » Avant d’avoir un Mbappé, l’Italie doit donc avoir un Xavier Niel. La révolution passe par là.

Par Tristan Pubert

Propos d'Eyango, Palmieri et Lupi recueillis par TP.

Articles en tendances
31
Revivez OM-Shakhtar (3-1)
  • C3
  • Barrages
  • OM-Shakhtar (3-1)
Revivez OM-Shakhtar (3-1)

Revivez OM-Shakhtar (3-1)

Revivez OM-Shakhtar (3-1)
10
Revivez la victoire de Brest contre l'OM (1-0) !
  • Ligue 1
  • J22
  • Brest-OM
Revivez la victoire de Brest contre l'OM (1-0) !

Revivez la victoire de Brest contre l'OM (1-0) !

Revivez la victoire de Brest contre l'OM (1-0) !

Votre avis sur cet article

Les avis de nos lecteurs:

Dernières actus

Nos partenaires

  • Vietnam: le label d'H-BURNS, Phararon de Winter, 51 Black Super, Kakkmaddafakka...
  • #Trashtalk: les vrais coulisses de la NBA.
  • Maillots, équipement, lifestyle - Degaine.
  • Magazine trimestriel de Mode, Culture et Société pour les vrais parents sur les vrais enfants.
  • Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine

Sassuolo

Logo de l'équipe Juventus
Foto Marco Alpozzi/LaPresse 16 Gennaio 2024 - Torino, Italia - sport - Juventus Vs Sassuolo - Campionato italiano di calcio Serie A TIM 2023/2024 - Allianz Stadium. Nella foto: Dusan Vlahovic (Juventus FC) esultanza dopo la rete del 2-0 January 16, 2024 Turin, Italy - sport soccer - Juventus Vs Sassuolo - Italian Football Championship League A TIM 2023/2024 - Allianz Stadium In the pic: Dusan Vlahovic (Juventus FC) celebrates after scoring goal 2-0 - Photo by Icon Sport
Foto Marco Alpozzi/LaPresse 16 Gennaio 2024 - Torino, Italia - sport - Juventus Vs Sassuolo - Campionato italiano di calcio Serie A TIM 2023/2024 - Allianz Stadium. Nella foto: Dusan Vlahovic (Juventus FC) esultanza dopo la rete del 2-0 January 16, 2024 Turin, Italy - sport soccer - Juventus Vs Sassuolo - Italian Football Championship League A TIM 2023/2024 - Allianz Stadium In the pic: Dusan Vlahovic (Juventus FC) celebrates after scoring goal 2-0 - Photo by Icon Sport
La Juve s'impose sans embûche face à Sassuolo

La Juve s'impose sans embûche face à Sassuolo

La Juve s'impose sans embûche face à Sassuolo
Logo de l'équipe Juventus
Adrien Rabiot of Juventus Fc celebrates after scoring his team's first goal with team mate Dusan Vlahovic of Juventus Fc during the Serie A match beetween Juventus Fc and As Roma at Allianz Stadium on December 30, 2023 in Turin, Italy . (Photo by sportinfoto/DeFodi Images) - Photo by Icon sport
Adrien Rabiot of Juventus Fc celebrates after scoring his team's first goal with team mate Dusan Vlahovic of Juventus Fc during the Serie A match beetween Juventus Fc and As Roma at Allianz Stadium on December 30, 2023 in Turin, Italy . (Photo by sportinfoto/DeFodi Images) - Photo by Icon sport
Pronostic Juventus Sassuolo : Analyse, cotes et prono du match de Serie A

Pronostic Juventus Sassuolo : Analyse, cotes et prono du match de Serie A

Pronostic Juventus Sassuolo : Analyse, cotes et prono du match de Serie A
Logo de l'équipe Milan
The Footballer of Milan Zlatan Ibrahimovic and the Roma trainer Jose Mourinho during the match Roma-Milan at the stadio Olimpico. Rome (Italy), 31 October, 2021 (Photo by Massimo Insabato/Mondadori Portfolio/Sipa USA)
The Footballer of Milan Zlatan Ibrahimovic and the Roma trainer Jose Mourinho during the match Roma-Milan at the stadio Olimpico. Rome (Italy), 31 October, 2021 (Photo by Massimo Insabato/Mondadori Portfolio/Sipa USA) By Icon Sport
Decreto Crescita : la hernie fiscale du foot italien

Decreto Crescita : la hernie fiscale du foot italien

Decreto Crescita : la hernie fiscale du foot italien
Logo de l'équipe Milan
Foto Spada/LaPresse 30 dicembre 2023 - Milano, Italia - sport, calcio - Ac Milan vs Sassuolo - Campionato italiano di calcio Serie A TIM 2023/2024 - Stadio San Siro. Nella foto: esultanza dopo il gol 1-0 Christian Pulisic (AC Milan); December 30 , 2023 Milan, Italy - sport, calcio - Ac Milan vs Sassuolo - Italian Serie A Football Championship 2023/2024 - San Siro Stadium. In the pic: celebrates after scoring 1-0 Christian Pulisic (AC Milan); - Photo by Icon sport
Foto Spada/LaPresse 30 dicembre 2023 - Milano, Italia - sport, calcio - Ac Milan vs Sassuolo - Campionato italiano di calcio Serie A TIM 2023/2024 - Stadio San Siro. Nella foto: esultanza dopo il gol 1-0 Christian Pulisic (AC Milan); December 30 , 2023 Milan, Italy - sport, calcio - Ac Milan vs Sassuolo - Italian Serie A Football Championship 2023/2024 - San Siro Stadium. In the pic: celebrates after scoring 1-0 Christian Pulisic (AC Milan); - Photo by Icon sport
Service minimum pour le Milan face à Sassuolo

Service minimum pour le Milan face à Sassuolo

Service minimum pour le Milan face à Sassuolo

Monza

Logo de l'équipe Inter Milan
Foto Claudio Grassi/LaPresse 13 Gennaio 2024 - Monza, Italia - sport, calcio - Monza vs Inter - Campionato italiano di calcio Serie A TIM 2023/2024 - U-Power Stadium. Nella foto: esultanza dopo il gol del 0-2 Lautaro Martinez (FC Inter) January 13, 2024 - Monza, Italy - sport, soccer - AC Monza vs FC Inter Milan - Italian Serie A TIM Football Championship 2023/2024 - U-Power Stadium. In the pic: Lautaro Martinez (FC Inter) celebrates after scoring goal - Photo by Icon Sport
Foto Claudio Grassi/LaPresse 13 Gennaio 2024 - Monza, Italia - sport, calcio - Monza vs Inter - Campionato italiano di calcio Serie A TIM 2023/2024 - U-Power Stadium. Nella foto: esultanza dopo il gol del 0-2 Lautaro Martinez (FC Inter) January 13, 2024 - Monza, Italy - sport, soccer - AC Monza vs FC Inter Milan - Italian Serie A TIM Football Championship 2023/2024 - U-Power Stadium. In the pic: Lautaro Martinez (FC Inter) celebrates after scoring goal - Photo by Icon Sport
L'Inter explose Monza

L'Inter explose Monza

L'Inter explose Monza
Logo de l'équipe Napoli
Foto Alessandro Garofalo/LaPresse 29 dicembre 2023 Napoli, Italia sport calcio Napoli vs Monza - Campionato di calcio Serie A TIM 2023/2024 - stadio Diego Armando Maradona Nella foto: Piotr Zielinski (SSC Napoli); December 29 , 2023 Naples, Italy sport soccer Napoli vs Monza - Italian Football Championship League A TIM 2023/2024 - Diego Armando Maradona stadium. In the pic: Piotr Zielinski (SSC Napoli); - Photo by Icon sport
Foto Alessandro Garofalo/LaPresse 29 dicembre 2023 Napoli, Italia sport calcio Napoli vs Monza - Campionato di calcio Serie A TIM 2023/2024 - stadio Diego Armando Maradona Nella foto: Piotr Zielinski (SSC Napoli); December 29 , 2023 Naples, Italy sport soccer Napoli vs Monza - Italian Football Championship League A TIM 2023/2024 - Diego Armando Maradona stadium. In the pic: Piotr Zielinski (SSC Napoli); - Photo by Icon sport
Un triste Napoli accroché par Monza

Un triste Napoli accroché par Monza

Un triste Napoli accroché par Monza
Logo de l'équipe Milan
Salernitana's Senegalese forward Boulaye Dia challenges for the ball with Milan’s Danish defender Simon Kjaer during the Serie A football match between Unione Sportiva Salernitana vs AC Milan at the Arechi Stadium in Salerno on December 22, 2023. - Photo by Icon sport
Salernitana's Senegalese forward Boulaye Dia challenges for the ball with Milan’s Danish defender Simon Kjaer during the Serie A football match between Unione Sportiva Salernitana vs AC Milan at the Arechi Stadium in Salerno on December 22, 2023. - Photo by Icon sport
Super Pippo et Costil jouent un mauvais tour au Milan, la Fiorentina fait le job à Monza

Super Pippo et Costil jouent un mauvais tour au Milan, la Fiorentina fait le job à Monza

Super Pippo et Costil jouent un mauvais tour au Milan, la Fiorentina fait le job à Monza
Logo de l'équipe Monza
Foto IPP/Giacomo Morini
Foto IPP/Giacomo Morini Firenze 27/08/2023 Campionato di calcio di serie A 2023/2024 Acf Fiorentina vs Us Lecce nella foto: Nicolás Iván González esulta con i compagni dopo aver segnato il 1° gol. Photo by Icon Sport
Pronostic Monza Fiorentina : Analyse, cotes et prono du match de Serie A

Pronostic Monza Fiorentina : Analyse, cotes et prono du match de Serie A

Pronostic Monza Fiorentina : Analyse, cotes et prono du match de Serie A

Genoa