S’abonner au mag
  • C1
  • Gr. B
  • Arsenal-Lens

Cet Arsenal-Lens que tout le monde préfère oublier

Par Adrien Hémard-Dohain, avec Jérémie Baron

À l'occasion de ces retrouvailles entre Lens et Arsenal, tout le monde se souvient, et à raison, de l'exploit des Artésiens à Wembley en 1998. La revanche, disputée un an et demi plus tard, est, elle, bien moins contée, alors qu'on parle pourtant d'une demi-finale européenne. Rendons justice à l'histoire.

Cet Arsenal-Lens que tout le monde préfère oublier

Un seizième de final officieux, voilà l’enjeu du déplacement des Lensois à Arsenal, ce mercredi, en Ligue des champions. En cas de nouvel exploit, après la victoire de l’aller à Bollaert, les Sang & Or feraient un grand pas vers les huitièmes de finale de Ligue des champions. Ce qui semble ambitieux, mais pas impossible pour un RC Lens qui a écrit certaines de ses plus belles pages européennes face aux Gunners. Si, depuis le tirage au sort de cette C1, tout le monde a rappelé l’exploit de 1998 à Wembley, une autre opposition, sans doute plus historique encore, a été quelque peu éclipsée : la demi-finale de Coupe de l’UEFA 1999-2000. C’est pourtant le point d’orgue de la plus belle épopée continentale lensoise, à ce jour.

Thierry Henry, le Gunner X

« La Ligue des champions a plus de valeur, c’est peut-être pour ça qu’on s’en souvient plus », avance Charles-Édouard Coridon, qui n’était pas de la partie en 1998 en C1, mais bien titulaire la saison suivante, dans le dernier carré de C3. Pour le maître du coup du scorpion, la victoire en poule de Ligue des champions – qu’il n’a pas connue, donc – vaut d’ailleurs plus qu’une demie perdue de Coupe de l’UEFA : « J’aurais voté pour être éliminé en huitièmes de C1 contre Arsenal plutôt qu’en demies de Coupe de l’UEFA. Il ne faut pas se leurrer, c’est un peu logique. C’est le suprême, la C1. » À tel point que même le Louvre-Lens avait choisi son camp, consacrant une exposition à l’opposition de 1998, mais pas à celle de 2000.

<iframe loading="lazy" title="[résumé] Arsenal FC - RC Lens (1-0), Coupe UEFA, saison 1999/2000" width="500" height="375" src="https://www.youtube.com/embed/3VEcMZ2bfyQ?feature=oembed" frameborder="0" allow="accelerometer; autoplay; clipboard-write; encrypted-media; gyroscope; picture-in-picture; web-share" allowfullscreen></iframe>

En ce début de siècle, c’est pourtant un Arsenal reversé de Ligue des champions qui se dresse sur la route de Lens, qualifié en Coupe de l’UEFA après sa victoire en Coupe de la Ligue 1999, et déjà tombeur de Kaiserslautern, de l’Atlético de Madrid et du Celta Vigo pour se hisser dans le dernier carré. « C’était les prémices du très grand Arsenal. J’adorais voir jouer Bergkamp, Overmars… Sans oublier les Français avec Vieira, Petit, Henry », salive encore Charles-Édouard Coridon. Le problème, c’est que ce sont tous les Lensois qui regardent les Gunners comme des demi-dieux, un an et demi après les avoir regardés dans les yeux. Résultat : Dennis Bergkamp ouvre le score dès la 2e minute de jeu à Highbury, et Lens s’incline à l’aller (0-1). « On a une balle de 1-1, mais Pascal Nouma la met sur la barre. Si on revient avec un nul, le retour n’a rien à voir », réécrit CEC.

Camping, regrets & invincibilité

Dans un Bollaert surchauffé, sold out en quelques heures après un camping improvisé devant la billetterie et sur le parking, Lens a l’avantage d’accueillir le retour. Ce qui peut peser lourd, à une époque où la règle du but à l’extérieur est toujours en vigueur. « On pensait pouvoir les faire douter, avoue Coridon. Mais on est cueilli à froid sur une touche avec Henry qui arrive à se retourner sur Pierre-Fanfan pour inscrire un but magnifique. » Suspendu à l’aller, Titi Henry glace Bollaert, qui retrouve des couleurs à l’égalisation de Nouma sur un centre de Coridon : « On n’avait pas de complexe, pas de sentiment d’infériorité, parce qu’on allait mettre le bleu de chauffe, narre le passeur décisif martiniquais. C’est pour ça qu’on prend le deuxième, parce qu’on ne veut pas rester à 1-1, on est poussé par Bollaert. Et on prend le deuxième en contre. »

Une nouvelle fois battu (1-2), Lens laisse Arsenal rejoindre Galatasaray en finale. « C’est là que j’ai eu le plus de regrets, en les voyant perdre la finale. On se disait que nous, on aurait fait mieux, même si ce n’est pas forcément vrai », souffle Charles-Édouard Coridon, désormais coach à Lannion, dans les Côtes d’Armor. Vingt-trois ans plus tard, il ne reste donc que des « si » à propos de cette demi-finale délaissée au profit d’un match de poule de C1 plus glorieux. Il faut dire qu’au regard des statistiques, le RCL a plutôt intérêt à écarter la C3. En effet, avec cinq oppositions, Lens est le club tricolore qui a le plus souvent défié Arsenal. Bilan : invaincu en Ligue des champions, avec deux victoires et un nul, mais vaincu deux fois sur deux en C3. Alors, si cette épopée européenne de 1999-2000 mérite un peu plus de lumière, on n’en voudra pas aux Lensois de 2023 d’oublier, pour ce soir, cette opposition de 2000 pour, à l’inverse, prolonger leur invincibilité en C1 face aux Canonniers du nord de Londres.

Dans cet article :
Dans cet article :

Par Adrien Hémard-Dohain, avec Jérémie Baron

Propos de Charles-Edouard Corridon recueillis par JB.

Articles en tendances
31
Revivez OM-Shakhtar (3-1)
  • C3
  • Barrages
  • OM-Shakhtar (3-1)
Revivez OM-Shakhtar (3-1)

Revivez OM-Shakhtar (3-1)

Revivez OM-Shakhtar (3-1)
11
Revivez le nul entre Paris et Rennes (1-1)
  • Ligue 1
  • J23
  • PSG-Rennes
Revivez le nul entre Paris et Rennes (1-1)

Revivez le nul entre Paris et Rennes (1-1)

Revivez le nul entre Paris et Rennes (1-1)
Logo de l'équipe Lille
Bastien DECHEPY during the Ligue 1 Uber Eats match between Paris Saint-Germain Football Club and Stade Rennais Football Club at Parc des Princes on February 25, 2024 in Paris, France. (Photo by Daniel Derajinski/Icon Sport)
Bastien DECHEPY during the Ligue 1 Uber Eats match between Paris Saint-Germain Football Club and Stade Rennais Football Club at Parc des Princes on February 25, 2024 in Paris, France. (Photo by Daniel Derajinski/Icon Sport)
  • France
  • Arbitrage
Ces arbitres qui cachent une forêt d'erreurs

Ces arbitres qui cachent une forêt d'erreurs

Ces arbitres qui cachent une forêt d'erreurs
41
Revivez OM-Montpellier (4-1)
  • Ligue 1
  • J23
  • OM-Montpellier
Revivez OM-Montpellier (4-1)

Revivez OM-Montpellier (4-1)

Revivez OM-Montpellier (4-1)

Votre avis sur cet article

Les avis de nos lecteurs:

Dernières actus

Nos partenaires

  • Vietnam: le label d'H-BURNS, Phararon de Winter, 51 Black Super, Kakkmaddafakka...
  • #Trashtalk: les vrais coulisses de la NBA.
  • Maillots, équipement, lifestyle - Degaine.
  • Magazine trimestriel de Mode, Culture et Société pour les vrais parents sur les vrais enfants.
  • Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine

Lens

Logo de l'équipe Lille
Bastien DECHEPY during the Ligue 1 Uber Eats match between Paris Saint-Germain Football Club and Stade Rennais Football Club at Parc des Princes on February 25, 2024 in Paris, France. (Photo by Daniel Derajinski/Icon Sport)
Bastien DECHEPY during the Ligue 1 Uber Eats match between Paris Saint-Germain Football Club and Stade Rennais Football Club at Parc des Princes on February 25, 2024 in Paris, France. (Photo by Daniel Derajinski/Icon Sport)
Ces arbitres qui cachent une forêt d'erreurs

Ces arbitres qui cachent une forêt d'erreurs

Ces arbitres qui cachent une forêt d'erreurs

Arsenal

Logo de l'équipe Arsenal
Arsenal's Gabriel Jesus (centre) celebrates with Bukayo Saka (top) and Martin Odegaard after scoring their side's third goal of the game during the UEFA Champions League Group B match at the Emirates Stadium, London. Picture date: Wednesday September 20, 2023. - Photo by Icon sport
Arsenal's Gabriel Jesus (centre) celebrates with Bukayo Saka (top) and Martin Odegaard after scoring their side's third goal of the game during the UEFA Champions League Group B match at the Emirates Stadium, London. Picture date: Wednesday September 20, 2023. - Photo by Icon sport
Pronostic FC Porto Arsenal : Analyse, cotes et prono du 8e de Ligue des champions (+100€ de bonus offerts en CASH)

Pronostic FC Porto Arsenal : Analyse, cotes et prono du 8e de Ligue des champions (+100€ de bonus offerts en CASH)

Pronostic FC Porto Arsenal : Analyse, cotes et prono du 8e de Ligue des champions (+100€ de bonus offerts en CASH)