Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 27 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Quarts
  3. // OL-OM (1-0)

Lyon tapote Marseille

Longtemps, cet Olympico semblait se diriger vers un 0-0, conséquence d'un engagement de tous les instants et d'une bataille tactique férocement à l'œuvre. Et puis Bertrand Traoré est arrivé, et Houssem Aouar a bombardé Yohann Pelé. Une recette simple pour briser la série de 16 matchs d'invincibilité de l'OM et pour embarquer les les Gones en demi-finales de la Coupe de France.

Modififié

Lyon 1-0 Marseille

But : Aouar (82e)


Au Groupama Stadium, tous les regards étaient braqués sur elles : les tribunes habituellement réservées au parcage visiteurs, vides ce mercredi soir. La faute à un arrêté préfectoral interdisant la venue des spectateurs à Lyon pour ce quart de finale de la Coupe de France. Une configuration qui n'avait pas empêché des incidents d'éclater dans l'antre lyonnais en plein Olympico un soir de septembre 2018 (4-2). Mais en cette belle soirée de février, aucun débordement à signaler dans les travées du stade. Au lieu de ça, les supporters des Gones ont longtemps chanté à la gloire de leur équipe, malgré une prestation loin d'être époustouflante face à un OM toujours aussi accrocheur. Et tout naturellement, bercés par cette agréable osmose, les hommes de Rudi Garcia ont tout fait pour récompenser leur public. Un public qui sera finalement libéré par l'inattendu Bertrand Traoré, cible favorite des fans rhodaniens, mais passeur décisif du soir pour Houssem Aouar. De quoi faire basculer cette soirée sous le signe de la réconciliation, à l'aube d'ambitions renouvelées dans les coupes nationales.


Dans cet Olympico, tout aura longtemps été une histoire de « presque » - faute de mieux. Côté Lyon : deux penaltys presque grattés par Moussa Dembélé et Martin Terrier, un admirable centre de Kenny Tete presque repris par son ailier gauche, un coup franc direct contré qui retombe filoutement au-dessus des filets et une « presque » madjer de Dembélé. Côté Marseille : une jolie action collective qui aurait mérité meilleur sort en guise de première escarmouche de la rencontre, une volée de Kevin Strootman presque puissante, un Lyonnais refoulé (Bouna Sarr) qui a envie d'en faire baver à son club formateur sans que Valentin Rongier, idéalement servi en retrait, ne partage sa rancœur (20e)... Mais les deux clubs en veulent, assurément, à l'image des charognards Strootman et Tousart alignés au cœur de onze de départ sans trop de seconds couteaux, ainsi que des grosses biscottes tartinées par les Néerlandais des deux camps. Un engagement énorme et une grosse discipline tactique : pile ce qu'avaient exigé Rudi Garcia et André Villas-Boas pour prendre le contrôle de ce quart de finale pris très au sérieux par les deux Olympique.

Le coupe de patte de Traoré


La partie reprend sur les mêmes bases après l'entracte. Et inévitablement, le « presque » reprend ses droits avec une frappe quasi gagnante de Maxence Caqueret heurtée par Álvaro (55e). Et va même atteindre son paroxysme lorsque l'ouverture du score, qui semble inévitable pour l'OL après un penalty sifflé pour une main de Sakai, demeure elle aussi un acte manqué. La faute à « l'Albatros » Yohann Pelé, qui déploie ses ailes pour frustrer Moussa Dembélé (70e). Mais comme Marseille ne bouge toujours pas une oreille dans cette seconde période, et que Dimitri Payet est contraint de sortir sur blessure, les Gones en profitent pour concrétiser leur domination. Et comme par magie, c'est l'entrée en jeu de Bertrand Traoré qui va accélérer les choses. Une passe aveugle pour Houssem Aouar dans la surface, un tir en force du milieu local et voilà Lyon en demi-finales de la Coupe de France.




OL (4-3-3) : Lopes - Tete, Andersen, Denayer, Cornet - Caqueret, Tousart (51e, Thiago Mendes), Aouar - Toko Ekambi, M. Dembélé (85e, Marçal), Terrier (77e, Traoré). Entraîneur : Rudi Garcia.

OM (4-3-3) : Pelé - Sarr, Kamara, Álvaro, Sakai - Rongier, Strootman (85e, Khaoui), Sanson - Lopez (86e, Chabrolle), Germain, Payet (73e, Aké). Entraîneur : André Villas-Boas.


Par Douglas de Graaf
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Partenaires
Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Olive & Tom

Hier à 16:45 Lewandowski porte plainte contre son ex-agent 9
Partenaires
Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Olive & Tom
Hier à 12:30 L'entraînement en mode saumon de Carlisle United 7 Hier à 12:27 Pour ses 80 ans, Pelé dévoile une chanson avec Rodrigo y Gabriela 8
Hier à 09:32 Le Graët : « Avec Mediapro, l'inquiétude est grande » 54
À lire ensuite
Paris se défoule sur Dijon