S’abonner au mag
  • Euro 2024
  • Qualifs
  • Kazakhstan-Danemark (3-2)

Le Højlund est volant

Par Adel Bentaha
Le Højlund est volant

Auteur de cinq buts en deux matchs de qualification, le Danois Rasmus Højlund poursuit son envol entamé cette saison à l’Atalanta.

Difficile de résumer la débâcle du Danemark face au Kazakhstan (3-2), ce dimanche. Mais occulter l’immense travail de Rasmus Højlund, malgré le triste spectacle affiché par ses coéquipiers, serait une hérésie. Et pour cause : auteur d’un doublé à Astana – trois jours après avoir claqué son triplé contre la Finlande à Copenhague (3-1) –, le buteur local a une nouvelle fois placé la barre haut. Comme il le fait depuis le début de saison du côté de l’Atalanta, à seulement 20 ans. Eh oui, la Scandinavie fait encore des siennes.

Danish dynamiteur

Au milieu du marasme danois, « RH » a donc brillé en terres kazakhstanaises. Notamment durant 45 premières minutes de domination flagrante, pour celui que l’on imaginait alors sauveur national. Imposant physiquement pour des défenseurs déjà débordés par la vivacité de Mikkel Damsgaard, Højlund s’est ainsi illustré une première fois en s’échappant dans le dos du duo Marochkin-Malyi pour conclure d’un lob (21e). Au supplice, la doublette des Jaunes n’a pas tardé à subir de nouveau le courroux du géant en le voyant sprinter au point de penalty pour pousser au fond un ballon mal repoussé (35e). La palette « efficace » du gaucher au mètre 91, dont la prestation (et le bagage) ne se limite pas à un simple rôle de fixation, semble évidente au vu de ce doublé. Sur ces décrochages incessants ou ses ouvertures latérales vers Jonas Wind et Damsgaard, Højlund a également démontré son excellente tenue de balle. C’est d’ailleurs dans ce style qu’il a failli envoyer Joakim Maehle au but, d’une sublime talonnade claquée.

Tout ceci, l’attaquant l’avait en réalité étalé trois jours auparavant chez lui au Parken Stadium. Devant la Finlande, Rasmus Højlund a en effet fait chauffer sa patte gauche à deux reprises et ajouté un troisième pion de la tête. 5 réalisations en 2 rencontres – ses premières en 4 capes -, donc, pour la réelle satisfaction danoise de ce nouveau chapitre générationnel enclenché au pays. Aux côtés d’ Alexander Bah et Mohamed Daramy ou encore Anders Dreyer, le Bergamasque fait ainsi office de chef de file en succession de la génération « Schemichel-Kjaer-Eriksen ». Habitué à des attaquants relativement efficaces et moins mobiles – comme Martin Braithwaite, ou Kasper Dolberg –, le Danemark tient donc enfin son homme à tout faire. Dans le sillage de son voisin norvégien, porté par Erling Haaland.

Jeune et ambitieux

Pas étonnant, d’ailleurs, de voir Højlund suivre un cursus similaire. Gaucher et aussi fils de footballeur – son père Anders a réalisé une carrière honorable, en D1 et D2 danoise –, Rasmus se découvre au FC Copenhague pendant une saison et demie en Superligaen qui le transforme en prospect européen. Premier à tomber sous le charme : le Sturm Graz, et son excellente cellule de recrutement. Débarqué en Autriche au mois de janvier 2022, il n’y reste que six mois. Carburant à près d’un but tous les deux matchs (12 réalisations, en 21 apparitions), le Danois parvient alors à s’adapter à l’intensité technique de la Bundesliga à 19 ans à peine. Sous la direction de Christian Ilzer, il ne manque qu’une seule rencontre – pour suspension – et n’entrera en jeu qu’une seule fois. Des étapes gravies en express, et amenant l’Atalanta à dépenser 17 millions d’euros en août 2022.

Le point d’explosion idéal, finalement. Indiscutable avec Gian Piero Gasperini, Højlund tourne à 8 buts (dont 7 en Serie A) et fait largement oublier les baisses de régime des cadres colombiens Duván Zapata ou Luis Muriel (un but chacun, cette saison). « Højlund a un état d’esprit, une énergie, une intensité, mais aussi une qualité technique tout simplement remarquables, louait Gasperini, en conférence de presse. C’est vrai qu’il a des caractéristiques similaires à Haaland, et pas seulement au niveau du visage. Il est à moins de 11 secondes sur 100 mètres, il dispose d’un centre de gravité bas malgré sa taille et il peut encore progresser. » Tout aussi plébiscité pour sa ressemblance avec Jon Dahl Tomasson, Rasmus Højlund dispose donc des meilleures clés pour devenir un illustre sosie à son tour. L’histoire commence très bien, en tout cas.

Pronostic Danemark Kazakhstan : Analyse, cotes et prono du match des éliminatoires pour l'Euro 2024

Par Adel Bentaha

À lire aussi
Articles en tendances
21
Revivez le sacre de l'Espagne face à l'Angleterre  (2-1)
  • Euro 2024
  • Finale
  • Espagne-Angleterre
Revivez le sacre de l'Espagne face à l'Angleterre (2-1)

Revivez le sacre de l'Espagne face à l'Angleterre (2-1)

Revivez le sacre de l'Espagne face à l'Angleterre (2-1)
Logo de l'équipe Angleterre
Les notes de la finale
  • Euro 2024
  • Finale
  • Espagne-Angleterre (2-1)
Les notes de la finale

Les notes de la finale

Les notes de la finale

Votre avis sur cet article

Les avis de nos lecteurs:

Dernières actus

Nos partenaires

  • Vietnam: le label d'H-BURNS, Phararon de Winter, 51 Black Super, Kakkmaddafakka...
  • #Trashtalk: les vrais coulisses de la NBA.
  • Maillots, équipement, lifestyle - Degaine.
  • Magazine trimestriel de Mode, Culture et Société pour les vrais parents sur les vrais enfants.
  • Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine

Actus Qualifs Euro

Danemark

Kazakhstan

Logo de l'équipe Grèce
Konstantinos Tsimikas of Greece during the International Friendly match at OPAP Arena, Athens
Konstantinos Tsimikas of Greece during the International Friendly match at OPAP Arena, Athens Picture by Yannis Halas/Focus Images Ltd +353 8725 82019 26/03/2023 - Photo by Icon sport
Pronostic Grèce Kazakhstan : Analyse, cotes et prono du barrage de l’Euro 2024

Pronostic Grèce Kazakhstan : Analyse, cotes et prono du barrage de l’Euro 2024

Pronostic Grèce Kazakhstan : Analyse, cotes et prono du barrage de l’Euro 2024
Logo de l'équipe Kazakhstan
220927 The starting eleven of Slovenia ahead of the Nations League football match between Sweden and Slovenia on September 27, 2022 in Stockholm. Goalkeeper Jan Oblak, Miha Blazic, Benjamin Sesko, Jaka Bijol, Jon Stankovic, Jan Mlaker, Petar Stojanovic, Zan Karnicnik, Adam Gnezda, Gregor Sikosek and Benjamin Verbic.
220927 The starting eleven of Slovenia ahead of the Nations League football match between Sweden and Slovenia on September 27, 2022 in Stockholm. Goalkeeper Jan Oblak, Miha Blazic, Benjamin Sesko, Jaka Bijol, Jon Stankovic, Jan Mlaker, Petar Stojanovic, Zan Karnicnik, Adam Gnezda, Gregor Sikosek and Benjamin Verbic. bbeng fotboll football soccer fotball nations league landskamp sverige sweden sverige a slovenien slovenia - Photo by Icon sport
Pronostic Slovénie Kazakhstan : Analyse, cotes et prono du match des éliminatoires pour l'Euro 2024

Pronostic Slovénie Kazakhstan : Analyse, cotes et prono du match des éliminatoires pour l'Euro 2024

Pronostic Slovénie Kazakhstan : Analyse, cotes et prono du match des éliminatoires pour l'Euro 2024

Rasmus Højlund

20
Revivez Allemagne - Danemark (2-0)
Revivez Allemagne - Danemark (2-0)

Revivez Allemagne - Danemark (2-0)

Revivez Allemagne - Danemark (2-0)
00
Revivez Danemark-Serbie  (0-0)
Revivez Danemark-Serbie (0-0)

Revivez Danemark-Serbie (0-0)

Revivez Danemark-Serbie (0-0)
11
En direct : Danemark-Angleterre (1-1)
En direct : Danemark-Angleterre (1-1)

En direct : Danemark-Angleterre (1-1)

En direct : Danemark-Angleterre (1-1)
11
Revivez Slovénie - Danemark (1-1)
Revivez Slovénie - Danemark (1-1)

Revivez Slovénie - Danemark (1-1)

Revivez Slovénie - Danemark (1-1)
11
Revivez OM-Atalanta (1-1)
Revivez OM-Atalanta (1-1)

Revivez OM-Atalanta (1-1)

Revivez OM-Atalanta (1-1)