S’abonner au mag
  • C1
  • 8es
  • Dortmund-Chelsea

Bellingham : le Brexit à contre-sens

Par Thomas Morlec
Bellingham : le Brexit à contre-sens

Quitter son Angleterre natale pour rejoindre l’Allemagne et Dortmund, c’est le choix fort qu’a fait Jude Bellingham à seulement 17 ans. Un destin singulier pour un jeune talent anglais pour qui tenter sa chance à l’étranger en début de carrière est tout sauf une pratique courante.

Métronome du milieu du Borussia Dortmund à seulement 19 ans, Jude Bellingham va disputer ce mercredi soir son 22e match de Ligue des champions face à Chelsea. Un total élevé pour un joueur de son âge, qui le classe devant les meilleurs jeunes de sa génération comme Camavinga, Pedri ou encore Gravenberch. Ce temps de jeu, précieux dans la constitution d’un futur grand footballeur, l’international anglais a été le chercher en traversant la Manche à 17 piges. Après 44 matchs avec Birmingham, le gamin de Stourbridge, une petite ville des Midlands de l’Ouest, a les équipes de Premier League à ses pieds. Sir Alex Ferguson en personne lui fait la visite des installations du centre d’entraînement de Manchester United, mais son choix est fait. Direction l’Allemagne et le Borussia Dortmund. « Manchester United a une équipe fantastique, mais j’étais tellement heureux de l’intérêt de Dortmund que c’est devenu mon choix numéro 1, déclarait Jude Bellingham en 2020. La façon dont ils intègrent les jeunes joueurs dans l’équipe première est d’un niveau supérieur. Il n’y a pas un seul club en Europe qui le fait comme eux. Il y a beaucoup d’espoirs qui, s’ils en avaient l’occasion, brilleraient, mais ils n’en ont pas la chance pour une raison ou une autre. »

Pour beaucoup des jeunes espoirs anglais, quitter le pays si tôt s’apparente à de la folie. Un risque inconsidéré, puisque toutes les grandes stars anglaises se sont construites ici, dans le meilleur championnat du monde. Alors pourquoi aller voir ailleurs ? « Longtemps la Premier League a été considérée comme the place to be, développe Jonathan Wilson, journaliste anglais au Guardian. Beaucoup de jeunes joueurs en Angleterre ont peur de disparaître des radars s’ils partent et que leur expérience à l’étranger n’est pas concluante. » Les cas de talents qui se sont construits ailleurs, comme Jadon Sancho et Jude Bellingham au BvB, Mason Mount au Vitesse Arnhem ou encore Marcus Edwards à l’Excelsior Rotterdam, se comptent sur les doigts d’une main. Un frein culturel empêche de nombreux espoirs de sauter le pas. « En Angleterre, la culture conservatrice est très présente. On ne se concentre pas assez sur l’apprentissage d’autres langues parce que l’anglais est la deuxième la plus parlée au monde. C’est une question d’éducation, continue l’auteur du bouquin référence La pyramide inversée : l’histoire mondiale des tactiques de football. La jeunesse anglaise n’est pas habituée à voyager, découvrir de nouvelles cultures ou un autre type de football, alors que ça pourrait permettre à ces espoirs de revenir encore mieux armés pour faire leurs débuts en Premier League. »

Home sweet home

Le facteur économique joue un rôle important dans la volonté des jeunes footballeurs anglais de se focaliser sur leur territoire pour percer. À titre d’exemple, un joueur de Bournemouth, actuel 19e du championnat anglais, peut prétendre à un salaire aussi élevé qu’un joueur d’un bon club de Ligue 1, Paris Saint-Germain excepté. Un immobilisme motivé également par la « Homegrown Player Rule ». Cette règle, mise en place en 2006-2007 par la Premier League, pousse les clubs anglais à développer les « talents locaux ». Une initiative plus ou moins concluante. En mars 2015, Greg Dyke, l’ancien président de la Football Association (FA), avait même milité dans ce sens pour aider l’équipe nationale à remporter la Coupe du monde 2022 au Qatar. Avec plus ou moins de succès : « Quand on regarde les effectifs des Three Lions, Coupe du monde après Coupe du monde, il y a très peu de joueurs qui évoluent dans les championnats étrangers (dans les 26 sélectionnés par Gareth Southgate pour la Coupe du monde 2022, seul Bellingham évoluait à l’étranger, NDLR), note Mathieu Faurie, correspondant en Angleterre pour Canal +. Cet entre-soi, marqué par le manque de diversité culturelle, est souvent pointé par les médias pour expliquer les éliminations successives de l’Angleterre au Mondial. » Un cocon confortable dont certains commencent à s’extirper progressivement, faute d’avoir un temps de jeu nécessaire pour éclore. « Aujourd’hui, les pépites anglaises commencent doucement à tenter leur chance à l’étranger, observe Mathieu Faurie. Arrêter de ne jouer que contre des équipes de jeunes londoniennes, découvrir une autre approche tactique que la formation à l’anglaise leur permet de grandir. Les parcours de Bellingham ou Tomori (AC Milan) ont sans doute ouvert la voie. » Face aux Blues ce mercredi, Jude Bellingham, joueur le plus valorisé au monde, devrait dépasser les 9000 minutes jouées avec Dortmund, total qu’il n’aurait probablement jamais atteint s’il avait été, par exemple, joueur de Chelsea.

Par Thomas Morlec

Propos de Jonathan Wilson et Mathieu Faurie recueillis par TM.

Articles en tendances
31
Revivez OM-Shakhtar (3-1)
  • C3
  • Barrages
  • OM-Shakhtar (3-1)
Revivez OM-Shakhtar (3-1)

Revivez OM-Shakhtar (3-1)

Revivez OM-Shakhtar (3-1)
10
Revivez la victoire de Brest contre l'OM (1-0) !
  • Ligue 1
  • J22
  • Brest-OM
Revivez la victoire de Brest contre l'OM (1-0) !

Revivez la victoire de Brest contre l'OM (1-0) !

Revivez la victoire de Brest contre l'OM (1-0) !
Logo de l'équipe Nantes
04 Nicolas PALLOIS (fcn) - 23 Randal KOLO MUANI (psg) during the Ligue 1 Uber Eats match between Football Club de Nantes and Paris Saint-Germain at Stade de la Beaujoire on February 17, 2024 in Nantes, France. (Photo by Hugo Pfeiffer/Icon Sport)
04 Nicolas PALLOIS (fcn) - 23 Randal KOLO MUANI (psg) during the Ligue 1 Uber Eats match between Football Club de Nantes and Paris Saint-Germain at Stade de la Beaujoire on February 17, 2024 in Nantes, France. (Photo by Hugo Pfeiffer/Icon Sport)
  • Ligue 1
  • J22
  • Nantes-PSG (0-2)
Paris l’emporte aux forceps à Nantes

Paris l’emporte aux forceps à Nantes

Paris l’emporte aux forceps à Nantes

Votre avis sur cet article

Les avis de nos lecteurs:

Dernières actus

Nos partenaires

  • Vietnam: le label d'H-BURNS, Phararon de Winter, 51 Black Super, Kakkmaddafakka...
  • #Trashtalk: les vrais coulisses de la NBA.
  • Maillots, équipement, lifestyle - Degaine.
  • Magazine trimestriel de Mode, Culture et Société pour les vrais parents sur les vrais enfants.
  • Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine

Actus BVB

Logo de l'équipe PSV
EINDHOVEN, 16-02-2024, Philips Stadium, Dutch football Eredivisie season 2023 / 2024, Match between PSV - Heracles, PSV player Luuk de Jong celebrating the goal 1-0 - Photo by Icon Sport during the Eredivisie match between PSV Eindhoven and Heracles Almelo at Philips Stadion on February 16, 2024 in Eindhoven, Netherlands. (Photo by ProShots/Icon Sport)
EINDHOVEN, 16-02-2024, Philips Stadium, Dutch football Eredivisie season 2023 / 2024, Match between PSV - Heracles, PSV player Luuk de Jong celebrating the goal 1-0 - Photo by Icon Sport during the Eredivisie match between PSV Eindhoven and Heracles Almelo at Philips Stadion on February 16, 2024 in Eindhoven, Netherlands. (Photo by ProShots/Icon Sport)
Pronostic PSV Borussia Dortmund : Analyse, prono et cotes DOUBLÉES sur le 8e de Ligue des champions

Pronostic PSV Borussia Dortmund : Analyse, prono et cotes DOUBLÉES sur le 8e de Ligue des champions

Pronostic PSV Borussia Dortmund : Analyse, prono et cotes DOUBLÉES sur le 8e de Ligue des champions

Birmingham City

Chelsea

Logo de l'équipe Manchester City
Phil Foden (Manchester City) kontrolliert den Ball, RB Leipzig vs Manchester City, UEFA Champions League 2023/2024 - Group G, Red Bull Arena am 04. October 2023 in Leipzig, Deutschland. (Foto von Marco Steinbrenner/DeFodi Images) Phil Foden (Manchester City) controls the ball, 2. Spieltag at Red Bull Arena on October 4, 2023 in Leipzig, Germany. (Photo by Marco Steinbrenner/DeFodi Images) - Photo by Icon sport
Phil Foden (Manchester City) kontrolliert den Ball, RB Leipzig vs Manchester City, UEFA Champions League 2023/2024 - Group G, Red Bull Arena am 04. October 2023 in Leipzig, Deutschland. (Foto von Marco Steinbrenner/DeFodi Images) Phil Foden (Manchester City) controls the ball, 2. Spieltag at Red Bull Arena on October 4, 2023 in Leipzig, Germany. (Photo by Marco Steinbrenner/DeFodi Images) - Photo by Icon sport
Pronostic Manchester City Chelsea : Analyse, cotes et prono du match de Premier League

Pronostic Manchester City Chelsea : Analyse, cotes et prono du match de Premier League

Pronostic Manchester City Chelsea : Analyse, cotes et prono du match de Premier League
Logo de l'équipe Chelsea
21st October 2023; Stamford Bridge, Chelsea, London, England: Premier League Football, Chelsea versus Arsenal; Chelsea Manager Mauricio Pochettino sends in instructions - Photo by Icon sport
21st October 2023; Stamford Bridge, Chelsea, London, England: Premier League Football, Chelsea versus Arsenal; Chelsea Manager Mauricio Pochettino sends in instructions - Photo by Icon sport
Pronostic Crystal Palace Chelsea : Analyse, cotes et prono du match de Premier League

Pronostic Crystal Palace Chelsea : Analyse, cotes et prono du match de Premier League

Pronostic Crystal Palace Chelsea : Analyse, cotes et prono du match de Premier League

Jude Bellingham