Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 18 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)
  1. // C4
  2. // Barrages
  3. // Rennes-Rosenborg

Camavinga au point mort

Il était annoncé dans les plus grands clubs européens au début de l'été, il est aujourd'hui toujours au Stade rennais. En fin de contrat en juin prochain, Eduardo Camavinga ne sait pas encore de quoi sera fait son avenir proche. Pendant que le PSG et d'autres candidats sont à l'affût, le milieu de 18 ans se retrouve au centre d'enjeux qui le dépassent et peine à confirmer sur le terrain sous le maillot rennais. Comme dimanche dernier, il pourrait débuter le barrage aller de Ligue Europa Conférence contre Rosenborg sur le banc des remplaçants ce jeudi soir au Roazhon Park.

Il était présenté comme l'une des grandes attractions de l'été sur le marché des transferts, ou tout du moins comme un garçon appelé à prendre son envol vers un club d'un autre standing, avec cette ambition d'entrer dans une nouvelle dimension. À une dizaine de jours de la fin du mercato estival, qui fermera ses portes le 31 août au soir, Eduardo Camavinga est pourtant toujours un joueur du Stade rennais. Le nom du milieu de terrain de 18 ans, dont le contrat au SRFC prendra fin en juin prochain, est pourtant revenu à de nombreuses reprises dans la presse française et étrangère où l'on a pu lire que le Paris Saint-Germain, Manchester United et même le Real Madrid gardaient un oeil très attentif sur le dossier.



Reste qu'à l'heure actuelle, les dirigeants rennais n'ont reçu aucune offre concrète sur la table pour l'international français (sachant que Rennes n'a jamais réclamé 100 millions d'euros, la rumeur de mai faisant partie d'un jeu de dupes en coulisses), alors que le président Nicolas Holveck avait fixé une date limite à fin juin pour que le joueur et son clan prennent leur décision. Un dilemme s'impose désormais pour le club breton : conserver le gamin de Fougères une saison supplémentaire, avec le risque de le voir filer gratuitement l'été prochain, ou le céder contre un chèque moins important dans les dernières longueurs du mercato. « Ce que je dis toujours : quand un joueur arrive en fin de contrat, soit on le prolonge et on trouve une solution, soit on doit trouver une autre solution pour un départ, confirmait le directeur technique Florian Maurice la semaine dernière à France Bleu Armorique. Partir libre, pour un enfant du club comme lui, je pense que ce n'est bon pour personne. »

La tête et les jambes


La situation de Camavinga ne devrait pas se décanter avant les dernières heures d'un marché jugé « très difficile » par Maurice. Les clubs intéressés ne sont en effet pas nés de la dernière pluie : plus ils tarderont à se positionner, moins Rennes sera en position de force quant à l'indemnité de départ de son poulain. En attendant d'en savoir plus sur son avenir, le milieu, qui pèse déjà plus de 80 matchs chez les professionnels, a débuté la nouvelle saison avec son club formateur par une prestation quelconque face à Lens au début du mois, à l'image d'un dernier exercice qu'il avait lui-même jugé « moyen » . Le week-end dernier, Camavinga a retrouvé le confort d'un banc de touche au coup d'envoi pour la première fois depuis le 3 mars (une défaite à Lyon lors de l'intérim de Philippe Bizeul après la démission de Julien Stéphan), ce qui n'était jamais arrivé depuis le début de l'ère Bruno Genesio. Un choix réalisé pour l'équipe plus qu'en raison de son cas individuel, selon le coach rennais. « Tout ce qui se passe en dehors du terrain a un impact sur sa performance, il ne peut pas en être autrement, estimait tout de même l'ancien technicien lyonnais en conférence de presse avant la rencontre à Brest. On oublie parfois qu'il n'a pas encore 19 ans. Quand vous êtes dans sa situation, je pense que beaucoup de choses se passent dans la tête et qu'il ne peut pas exprimer son potentiel. Il ne l'a pas perdu ! Ce qu'il a montré, c'était lui. Mais parfois, des choses au niveau de la tête font que les jambes sont un peu moins là. »

Le foot au second plan


À vrai dire, le coup de moins bien de Camavinga ne date pas des premières rumeurs estivales, mais remonte à près d'un an maintenant, à une époque où le Rennais s'était imposé comme la nouvelle coqueluche de l'équipe de France en un claquement de doigts (ou plutôt un but splendide). La suite, c'est l'histoire d'un jeune talent qui se retrouve dans l'engrenage des coulisses nauséabondes du foot, où tout le monde veut sa part du gâteau, au point que le joueur ne s'appartienne plus vraiment. Les choses ont surtout changé à l'automne 2020, à une période où les dirigeants rennais espéraient encore fortement voir le milieu prolonger (ses prétentions salariales, environ 500 000 euros par mois, sont aujourd'hui jugées trop élevées à Rennes), quand le père d'Eduardo a pris les choses en main. Résultat, Camavinga a quitté son agent Moussa Sissoko pour rejoindre l'agence IMC Stellar et Jonathan Barnett, le représentant, entre autres, de Gareth Bale et Jack Grealish. Depuis, les discussions avec le Stade rennais sont plus compliquées, et l'avenir de l'international français reste incertain.




Le constat est simple : ces derniers mois, on parle davantage de Camavinga dans les gazettes pour évoquer son avenir que pour s'étendre sur ses performances sur le terrain. La faute à son changement de poste (Camavinga a réussi sa meilleure saison dans le rôle de numéro 6 et a essentiellement été utilisé un cran plus haut la saison dernière) ? « Pour moi, sa position, c'est un faux problème. On essaie de chercher des explications externes, a balayé Genesio. La seule explication aujourd'hui, c'est qu'il doit régler sa situation. Tant qu'il sera entre les deux comme maintenant... Le problème, c'est que les jeunes joueurs sont rapidement confrontés à tout ça, on les met au milieu, et on ne les protège pas assez. Ce qui règle les problèmes, c'est le terrain. Le reste, il faut le laisser aux gens compétents. » Sur les bords de la Vilaine, la cote de popularité d'Eduardo Camavinga n'a pas encore chuté, surtout chez les enfants comme en témoignent les bains de foule lors du stage à Dinard en juillet, mais elle pourrait devenir fragile en fonction de l'issue du feuilleton.

Par Clément Gavard Propos de Bruno Genesio recueillis par CG
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.



Dans cet article


Partenaires
Olive & Tom Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Tsugi Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine MAILLOTS FOOT VINTAGE
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Tsugi Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons
Hier à 14:35 Deux tiers des footballeurs ne savent pas quoi faire après leur retraite 54 Hier à 12:53 Vincent Hognon déjà viré du Swift Hesperange 29
Hier à 11:23 Le Qatar veut que les joueurs soient vaccinés au Mondial 2022 57 Hier à 10:56 Pierre Ménès reprend du service à Reworld Media 150 Hier à 09:22 Un arbitre frappé au visage et hospitalisé en niveau amateur 36