Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 8 Résultats Classements Options
  1. // Fiction
  2. // PSG

Pourquoi Thomas Meunier a tout fait pour faire annuler Strasbourg-PSG

Le report de Strasbourg-PSG, initialement prévu ce samedi, n’a pas surpris tout le monde. Depuis quelques semaines, un homme œuvre dans l’ombre pour empêcher la tenue de l’affiche entre les joueurs de Thierry Laurey et ceux de Thomas Tuchel. Cet homme, c’est Thomas Meunier. Et le Belge a mis les petits plats dans les grands pour parvenir à ses fins. Récit.

Juste après avoir désactivé le mode avion de son smartphone, ce samedi matin, Thomas Meunier a la banane. Celle-ci n’est liée ni à la météo clémente en Île-de-France du jour, ni à une tumescence pénienne nocturne de bon matin. Non, si Toto a le sourire, c’est parce que tout se passe comme prévu. Après avoir balayé les premières notifications qui obstruent son écran, il contemple celles restantes en esquissant un beau sourire narquois. Google Actu : « Explosion d’un appartement à Strasbourg, dans le quartier de la Meinau » , L’Équipe.fr : « Coronavirus : Strasbourg-PSG reporté » , Allociné.fr : « Christian Bale confirmé en méchant pour Thor 4  » . Si le nouveau rôle de l'ancien Batman est superflu, les deux autres nouvelles le sont beaucoup moins pour le Diable rouge. Un SMS part à 8h46 pour un dénommé « Watz Disney » . Réponse immédiate : « Bien... La phase finale peut débuter. » Qui est ce mystérieux Watz Disney ? Comment Thomas Meunier s’est-il retrouvé dans cette sombre affaire ? Il a été choisi, bien sûr. Il faut dire que l’arrière droit parisien avait le profil rêvé pour cette opération sensible. Au-delà d’être bel homme et bavard, il est aussi en fin de contrat au PSG et est capable de poser son like sur un tifo de l’OM sans cligner des yeux. Oui, c’est le profil idéal pour faire « ce genre de choses » .

La trahison allemande


Retour quelques semaines en arrière, au Signal Iduna Park de Dortmund. Le PSG vient de s'incliner face au Borussia (2-1) en huitième de finale aller de la Ligue des champions. Le chauffeur du car parisien est prêt à partir, mais il est arrêté par un membre de la délégation parisienne au moment de faire hurler la bête : « Attends, où est Thomas ? » Tuchel, plongé dans ses pensées, est bien là. C’est Meunier qui manque à l’appel. « Il était au contrôle anti-dopage, il ne va pas tarder » , lâche un joueur, sans visiblement trop s'en soucier. Cela fait pourtant un bon quart d’heure que Meunier en a terminé avec le protocole de l’UEFA et s’est enfermé dans une salle avec Hans-Joachim Watzke, le directeur général du Borussia Dortmund. À l’intérieur, les deux hommes rient aux larmes. Avachis dans un canapé qui fait face à un téléviseur, une coupe de Ruinart à la main, il ne leur reste que peu de temps avant de devoir se quitter discrètement.


Mais Watzke n'en revient pas. « Tu leur as vraiment dit que tu ne savais pas que tu serais suspendu au retour si tu prenais un jaune, Toto ? » hurle, hilare, le fameux "Watz Disney" du répertoire de Meunier. Le Belge sait que le temps presse et décide de siffler la fin de la récréation : « Écoute-moi bien, Hans. Avant le retour, il faut absolument empêcher le groupe de retrouver de la confiance. Je pense pouvoir faire annuler la rencontre à Strasbourg. » Le type de tirade qui vous coupe l’envie de continuer à rire, et Watzke l’a bien compris. Le sexagénaire se lève, enfile sa veste de costume noire et s’échappe sans mot dire de ce rendez-vous qui n’a jamais eu lieu pour le reste du monde. Dès le trajet retour vers la capitale française, Thomas Meunier a déjà un plan en tête. Il ne faut pas que Neymar retrouve du rythme et il faut que son coach ait le moins de temps possible avant la manche retour au Parc des Princes. Quitte à faire courir la rumeur d’un départ à Dortmund l’été prochain pour que tout le monde n’y voie que du feu.

La revanche de Toto


Dans un climat ambiant de peur, comme celui qui règne dans l'Hexagone en ce moment, il suffit de rajouter de l’huile sur le feu et de regarder le bûcher s’embraser. Il suffit, aussi, de saboter la ligne de chemin de fer entre Ingenheim et Saessolsheim et de provoquer une explosion à quelques mètres de l’enceinte strasbourgeoise. Deux appels à des hommes de confiance auront suffi pour amener du chaos là où il n’y en avait pas encore. La propagation plus rapide du coronavirus en Alsace que dans le reste de la France ? Meunier, en homme cultivé, est au fait du caractère séculaire de la région et a organisé lui-même tous les rassemblements religieux possibles et imaginables. Son plus beau fait d’arme, c’est cette « semaine de jeûne » sortie de nulle part qui a rassemblé près de 2000 religieux dans le quartier de Bourtzwiller, à Mulhouse, mi-février.


Les efforts ont payé, Strasbourg-PSG a bien été reporté. Attention : ce n’est pas une mallette remplie de billets verts qui a retourné Thomas Meunier. Ce sont bien ces semaines et ces mois, passés à attendre qu’une prolongation de contrat correcte à ses yeux n’arrive, en vain, qui l’ont poussé à vriller. Ces soirées à observer Neymar et Cavani terminer déchiré torse nus alors qu’ils brassent le double ou le triple de lui. L’heure est venue pour Meunier de prendre sa revanche. Et pas sûr que Paris soit prêt pour ça.

Par Andrea Chazy
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.

Dans cet article


Partenaires
Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Olive & Tom Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE

Hier à 14:04 Le président du foot pro allemand quittera son poste en 2022 6 Hier à 14:04 Le Gamba Osaka suspend Ademilson pour conduite en état d’ébriété 3
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Olive & Tom Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine
Hier à 13:56 Des supporters roumains comparent leurs joueurs à des choux 8
Hier à 12:24 Le San Paolo en feu, Thuram 98... Offrez-vous un tirage photo So Foot exclusif 1 Hier à 10:44 Un fan de Saint-Trond réserve une chambre d'hôtel pour voir le match 5