Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 46 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Marseille-Toulouse (2-0)

Les notes de Marseille

Grâce à un quatuor offensif inspiré et un milieu de terrain renforcé, l'OM a livré sa prestation la plus convaincante de la saison. Enfin un peu de sérénité.

Modififié

Marseille



Marseille (4-2-3-1) : Mandanda - Sakai, Rolando, Rami, Amavi - Luiz Gustavo, Anguissa - Thauvin (Sari 92e), Payet, Ocampos (Sarr 77e) - Njie (Germain 69e)


Mandanda (6) : Yohann Pelé est la doublure parfaite. Il assure, il ne se plaint jamais, et il accepte même de donner la recette de la potion magique à son concurrent pour réaliser des clean-sheets. Bien plus partageur que cet égoïste de Panoramix.

Sakai (6) : Le dernier défenseur japonais qui a autant progressé en si peu d'épisodes, c'est Bruce Harper. Tellement attachant.

Rami (7) : La désunion de Rami est l'espérance des ennemis. Du coup, ce soir, les Toulousains se sont murés dans leur désespoir. Car Adil ne s'est jamais désuni et était bel et bien encore là pour prendre absolument tous les ballons de la tête.

Rolando (6) : On a tendance à l'oublier, on se moque souvent de lui, mais il est toujours là sur les routes de France pour présenter le même spectacle inlassablement. Rolando Magdane.

Amavi (5,5) : Il faudra informer ses coéquipiers que ce n'est plus la peine de jouer exclusivement à droite. Patrice Évra est sorti du onze et Amavi est prêt à courir autant que son confrère japonais.

Zambo Anguissa (6) : Le type de joueur qui n'a pas besoin d'être bon pour être utile à son équipe. Un peu comme la salade au restaurant. On ne sait pas trop à quoi elle sert, mais elle en devient presque indispensable.


Gustavo (6) : Quand il est arrivé à Marseille, on a bien expliqué à Louis Gustave que c'était la tradition de ne jamais refuser un petit jaune. Mais il croit toujours que l'on parle des cartons.


Thauvin (7,5) : « Oh, j'me présente Flotov. (Hey !) Undercover. (Hey !) Le ballon chauffe. (Hey !) Appelle-moi mister over. (Hey !) » Les semaines passent, et Flo est toujours le Marseillais qui possède le plus de flow. Remplacé par Sari dans les arrêts de jeu. Deux minutes de jeu pour un dépucelage, classique.

Payet (7) : Quand il joue au poste qui correspond à son numéro de maillot, il est quand même bien plus performant. Bon retour à vous, M. Payet.

Ocampos (6,5) : Ce soir, Lucas Ocampos a fait absolument tout ce dont il est spécialiste : il a tenté et raté un retourné acrobatique, il s'est empalé sur des défenseurs, il a couru partout et il a inscrit un but de merde. Le pote qu'on n'aime pas trop dans la cour de récré, mais qu'on aime finalement un peu parce qu'il a toujours des gâteaux. Remplacé par Sarr à un quart d'heure du terme, fan de passements de jambes.

Njie (6) : Disponible, volontaire et généreux dans les déplacements, c'est dommage qu'il soit si imprécis. Mais bon, comme avec cette paire de chaussettes offerte le soir de Noël, c'est l'intention qui compte. Remplacé par Germain à la 69e minute, toujours impuissant en Ligue 1 cette saison.

  • Résultats et classement de Ligue 1
    Retrouvez tous les articles « Ligue 1 » ici

    Par Kevin Charnay
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié




    Dans cet article


    À lire ensuite
    Ocampos et la hargne utile