Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 1 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)
  1. // Euro 2020
  2. // Quarts
  3. // Suisse-Espagne (1-1, 1 t.a.b. 3)

L'Espagne fait tomber une Suisse héroïque aux tirs au but

Passées par une prolongation en huitièmes, l'Espagne et la Suisse ont remis ça à Saint-Pétersbourg. Privée de Granit Xhaka, menée dès la 8e minute et réduite à dix en deuxième période, la Nati a encore une fois fait preuve d'une immense abnégation à l'occasion du premier quart de finale de son histoire à l'Euro. Contrairement à lundi, les Helvètes n'ont cependant pas eu le mot de la fin aux tirs au but. Sur courant alternatif, la Roja a soufflé le chaud et le froid, mais disputera bel et bien une cinquième demi-finale.

Modififié

Suisse 1-1 (1-3 t.a.b.) Espagne

Buts : Shaqiri (68e) pour la Suisse // Zakaria CSC (8e) pour l'Espagne
Expulsion : Freuler (77e)


La liste de Luis Enrique, sans aucun joueur du Real Madrid, avait soulevé de sérieuses interrogations. Cinq semaines plus tard, avec un brin de réussite, force est de constater que le terrain lui donne raison. Passée tout près de la correctionnelle contre la Croatie, l'Espagne s'est qualifiée pour le dernier carré en venant à bout d'une équipe suisse particulièrement coriace, certainement galvanisée par les encouragements de Sa Majesté Roger Federer. Les désillusions de 2014, 2016 et 2018 sont oubliées : la Roja est de retour, prête à jouer un mauvais tour.

Une histoire de phases arrêtées


Très active sur son côté droit dès l'entame, avec un Ferrán Torres relativement en jambes, l'Espagne a rapidement trouvé la faille grâce à son latéral gauche. De retour dans le onze après avoir commencé le huitième de finale sur le banc, Jordi Alba a repris de volée un corner qui n'avait pas trouvé preneur. Prise de risque payante, puisque sa frappe, déviée par Denis Zakaria, a fini au fond (8e). Difficile entame pour le suppléant de l'incontournable Granit Xhaka, suspendu. À sa main, la Roja a ramené le danger sur la cage suisse sur des phases arrêtées, Koke envoyant son coup franc juste au-dessus (17e) et César Azpilicueta sa tête dans les bras de Yann Sommer (25e). Asphyxiée, la Nati a perdu Breel Embolo sur blessure (23e), pour ne rien arranger. La première demi-heure passée, elle a toutefois commencé à se relever. Les quelques corners qu'elle a grattés lui ont permis de menacer l'arrière-garde ibérique, mais de manière encore trop neutre, Manuel Akanji (34e) et Silvan Widmer (39e) ne parvenant pas à maîtriser leur coup de tête.

120 battements par minute


Les hommes de Vladimir Petković ont gardé la même volonté au retour des vestiaires. Si le corner direct de Xherdan Shaqiri a terminé dans le petit filet (52e), il s'en est fallu de peu que Zakaria efface le retard de son équipe en reprenant un corner, encore. Mais sa tête a rebondi juste devant la base du montant (56e). Signe des meilleures dispositions helvètes dans cette rencontre, la possession de balle s'est quelque peu rééquilibrée, bien que toujours à l'avantage du pays du tiki-taka. Unai Simón a même dû s'interposer face à Steven Zuber, bien servi par Ruben Vargas (64e). La Suisse a donc logiquement égalisé par l'intermédiaire de Shaqiri en profitant d'une mésentente de la charnière Laporte-Torres (68e). Un pion historique puisqu'il a fait du Red le meilleur réalisateur helvétique à l'Euro avec quatre buts, un de plus que Hakan Yakın et Haris Seferović.

Le scénario parfait, jusqu'à l'exclusion de Remo Freuler pour un tacle bien épicé sur Gerard Moreno (77e). Malgré un dernier quart d'heure à son avantage et des situations intéressantes pour Dani Olmo (76e) et Gerard Moreno (84e), l'Espagne n'a pas pu éviter une nouvelle prolongation. À sens unique, celle-ci a donné lieu à 30 minutes d'attaque-défense, l'arrière-garde helvète pliant, mais ne rompant pas. Moreno a croqué la feuille en ne transformant pas le caviar de Jordi Alba (92e), puis Sommer a fait le show. Le portier a enchaîné les interventions décisives, repoussant les tentatives d'Alba (96e), Moreno (101e, 118e) ou Oyarzabal (103e, 105e).

Et quand ce ne fut pas le gardien, ce fut l'un de ses défenseurs, à l'image du tacle salvateur de Ricardo Rodríguez devant Marcos Llorente (110e). Il a donc fallu une séance de tirs au but pour déterminer l'identité de la première nation à rallier le dernier carré. Sergio Busquets a trouvé le poteau d'entrée, mais Unai Simón a répondu en stoppant la frappe de Fabian Schär. Akanji a lui aussi buté sur le Basque, alors que Vargas a envoyé sa tentative au-dessus. Mikel Oyarzabal n'a pas tremblé au moment de terminer, et l'arrêt de Yann Sommer face à Rodri n'aura rien changé : la Roja a transpiré, mais la Roja est qualifiée.



Suisse (3-4-1-2) : Sommer - Elvedi, Akanji, Rodríguez - Widmer (Mbabu, 100e), Freuler, Zakaria (Schär, 100e), Zuber (Fassnacht, 90e+2) - Shaqiri (Sow, 81e) - Embolo (Vargas, 23e), Seferović (Gavranović, 82e). Sélectionneur : Vladimir Petković.

Espagne (4-3-3) : Simón - Azpilicueta, Pau Torres (Thiago, 113e), Laporte, Alba - Koke (Llorente, 90e+2), Busquets, Pedri (Rodri, 119e) - Ferrán (Oyarzabal, 91e), Morata (Moreno, 54e), Sarabia (Olmo, 46e). Sélectionneur : Luis Enrique.


  • Résultats et classements de l'Euro 2020

    Par Quentin Ballue
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Partenaires
    Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Olive & Tom