Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 20 Résultats Classements Options
  1. // Supercoupe d'Espagne
  2. // Demies
  3. // Barcelone-Atlético

Arda, tu rames

Alors que le Barça affronte l'Atlético en demi-finale de la Supercoupe d'Espagne, Arda Turan va pouvoir regarder ce match entre deux équipes où il est passé depuis son logement à Barcelone. Car oui, après deux ans en prêt à İstanbul Başakşehir, l'ailier turc est revenu en Catalogne où il est encore sous contrat jusqu'en juin prochain. Pour y faire quoi ?

C’est bien connu, les fêtes de fin d’année sont toujours l’occasion d’avoir quelques surprises sous le sapin de Noël. Et si certaines font plaisir, d’autres - comme le fameux coffret parfum Scorpio ou le pull en laine tricotée par la grand-mère - obligent à dégainer un sourire de façade. Et c’est un peu ce qu’ont dû faire les supporters du Barça lorsque le Père Noël est arrivé avec un peu de retard pour leur apporter son cadeau : Arda Turan. Prêté en janvier 2018 à İstanbul Başakşehir, l’ailier de 32 ans a mis fin à son CDD en Turquie pour revenir en Catalogne. À la surprise générale du monde du football et des supporters du Barça eux-mêmes, qui se sont alors posé deux questions : Arda Turan appartient-il encore à Barcelone ? Pire : Arda Turan joue-t-il encore au football ?

Suspension et condamnation judiciaire


Il ne faut pas en vouloir aux amateurs du ballon rond de se poser ces questions au sujet d’Arda Turan. Car l’international turc, qui comptait profiter d’un prêt dans sa ville natale à un club qui joue le titre pour se relancer, n’a pas vraiment fait parler de lui sur le rectangle vert avec ses 2 petits buts en 39 rencontres. En revanche, l’ancien de l’Atlético en a profité pour alimenter les rubriques faits divers des journaux turcs. Il y a d’abord eu cette rencontre du 4 mai 2018 face à Sivasspor lors de laquelle Arda Turan pousse l’arbitre de touche, « coupable » de ne pas avoir voulu lui accorder un coup franc. Un pétage de plomb qui lui vaudra 16 matchs de suspension.


Et alors qu’il est en droit de revenir sur les terrains, l’ailier de 32 ans est impliqué dans l’agression du chanteur turc Berkay, à qui il pète le nez après avoir été insistant envers sa femme. Résultat de l’opération ? Une inculpation pour harcèlement sexuel et détention illégale d’arme qui mène à une condamnation de 2 ans et 8 mois de prison avec sursis. Et pour couronner le tout, le journal Hürriyet révèle que la justice du pays de l’immense Tarkan soupçonne Arda Turan de soutenir Fethullah Güllen, principal opposant politique du président turc Recep Erdoğan. Autant de raisons qui expliquent que le natif d’Istanbul décide de rentrer en Espagne. Au plus grand désarroi du FC Barcelone.

Et maintenant, on fait quoi ?


Pour comprendre la situation délicate du Barça, il faut regarder de plus près le contrat de celui qui avait été recruté 35 millions d’euros à l’Atlético durant l’été 2015. Une somme loin d’être astronomique à l’époque puisque l’ailier turc rayonnait chez les Colchoneros où il n’était pas loin d’être le maillon fort de l’équipe qui remporte la Liga et qui s’incline en finale de C1 en 2014. Trois ans après avoir été élu meilleure recrue de la Liga. Pour l’attirer dans ses filets, le Barça a donc dû sortir le chéquier au niveau des indemnités de transfert, mais aussi au niveau salarial avec pas moins de 8 millions d’euros annuels. Autant de zéros qui vont vite faire tache au vu des prestations tristounettes d’Arda Turan chez les Blaugrana, son triplé en Ligue des champions contre Mönchengladbach (4-0) en décembre 2016 étant son (seul ?) moment de gloire. Alors, quand İstanbul Başakşehir a proposé de le récupérer pendant 2 ans et 6 mois et de payer son salaire jusqu’à la fin de son contrat, le Barça n’a pas hésité longtemps.


Sauf que le revoilà en Catalogne avec son salaire à payer. Et son tempérament à neutraliser. Ne reste alors plus que trois solutions aux dirigeants du Barça. La première : tenter de le refourguer. Avec, pourquoi pas, une indemnité de transfert à la clé. Sauf que Noël est terminé. La seconde : utiliser ce retour comme un joker de plus pour Ernesto Valverde, qui doit notamment composer avec les blessures récurrentes d'Ousmane Dembélé. Après tout, Arda Turan n’a que 32 ans, une belle expérience et sait encore contrôler un ballon et faire une passe. Suffisant pour Lionel Messi. Sinon, le Barça peut aussi le laisser profiter de son argent et du soleil de la Catalogne pour respirer et tenter de retrouver le sourire et la raison. Il faut juste lui mettre un garde du corps sur le dos pour éviter qu’il n’alimente aussi les rubriques faits divers des journaux espagnols.



Par Steven Oliveira
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.

Dans cet article


Partenaires
Tsugi Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons

Hier à 18:00 Après Villa, Podolski quitte le Vissel Kobe
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Olive & Tom Tsugi