Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 8 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // PSG-Bordeaux (6-2)

Le PSG démolit Bordeaux

Auteurs d'une première mi-temps dingue, avec cinq buts à la clef, les Parisiens ont dévoré les Girondins de Bordeaux, 6-2. Le PSG conforte sa place de leader, tandis que Bordeaux perd son invincibilité en Ligue 1.

Modififié

PSG 6-2 Bordeaux

Buts : Neymar (5e, 39e), Cavani (12e), Meunier (21e), Draxler (45e), Mbappé (58e) pour le PSG // Sankharé (31e), Malcom (90e) pour les Girondins

S'il en fallait encore une énième preuve après le 3-0 face au Bayern Munich, oui, le PSG est bien entré dans une nouvelle dimension cette saison. Invaincus avant cette rencontre en Ligue 1, les Girondins de Bordeaux ont pu en faire l'amer constat ce samedi après-midi. Trois premiers verres avant le début de l'apéro, un quatrième et un cinquième au moment de passer à table : hop, avant même d'attaquer le plat de résistance, Bordeaux était déjà bourré et a été incapable de décuver, malgré de nombreux litres d'eau ingurgités pendant la mi-temps. Cinq buts en 45 minutes, un sixième pour la forme en deuxième période, des buts tous construits différemment (coup franc, percussions dans l'axe, débordements, penalty, reprise de volée), ce Paris-là a littéralement éteint l'une des équipes les plus séduisantes du championnat, laissant Jocelyn Gourvennec hagard au bord du terrain. Et ce, malgré les deux buts inscrits par son équipe.

Les notes de Bordeaux

Cavani-Neymar, petits câlins


Impossible de ne retenir qu'un seul joueur de la première période parisienne, tant la partition est récitée a memoria par toute l'équipe. Neymar, en bon chef d'orchestre, prend les devants en saisissant sa petite baguette, et en dessinant avec une trajectoire somptueuse sur coup franc (5e). Le Brésilien récidivera plus tard d'un deuxième bonbec sur penalty (39e), recevant dans la foulée une étreinte (de paix ?) de Cavani. Le deuxième câlin du jour entre les deux hommes puisque, quelques minutes plus tôt, le Brésilien avait offert un caviar à l'Uruguayen, pour le 2-0 des Parisiens (12e).

Trop dur pour Bordeaux, qui flanche déjà une troisième fois sur un débordement de Berchiche et un plat du pied de Meunier (21e). Avant d'assister, toujours aussi impuissant, au chef-d’œuvre de Draxler juste avant la pause : une-deux géant avec Mbappé, reprise de volée du gauche dans le petit filet. Danke. Au beau milieu de cette symphonie, le but de l'ancien Parisien Sankharé, après un festival de Pellenard, sonne comme une gorgée d'eau au milieu d'une soirée très arrosée.

Les derniers digestifs pour Mbappé et Malcom


Rien ne change en seconde période. Bordeaux, encore titubant, essaie surtout d'éviter la double manita, main gauche, main droite. Kylian Mbappé, seul joueur du quatuor offensif à ne pas avoir encore marqué, ne l'entend toutefois pas de cette oreille. Kyky ajoute un sixième godet peu avant l'heure de jeu sur un service tout doux de Draxler. À 6-1, Emery peut même se permettre de faire souffler Cavani, Rabiot et un Verratti pas encore resplendissant (Di María, Lo Celso et Nkunku in), tout ça pendant que Lucas fait des snaps sur le banc.

Même Areola, pourtant tranquille au fond de la classe, a l'occasion de briller sur une jolie reprise de Kamano. Les derniers digestifs sont pour Neymar, dont la reprise du gauche vient lécher le poteau de Costil, et pour Malcom, qui réduit l'écart sur péno. 6-2. Bordeaux perd son invincibilité, risque de tomber du podium, pendant que Paris conforte allègrement sa place en tête. D'ailleurs, c'est déjà la deuxième fois cette saison que les Parisiens inscrivent six buts lors d'une rencontre de Ligue 1, après un autre 6-2 contre Toulouse. Et nous ne sommes que fin septembre.

PSG (4-2-3-1) : Areola - Meunier, Marquinhos, Kimpembe, Berchiche - Verratti (Nkunku 79e), Rabiot (Lo Celso 70e) - Mbappé, Draxler, Neymar - Cavani (Di María 61e). Entraîneur : Emery.
Bordeaux (4-3-3) : Costil - Sabaly (Lewczuk 33e), Toulalan, Jovanović, Pellenard - Lerager, Otavio, Sankharé - Malcom, De Préville (Mendy 56e), Kamano (Cafu 75e). Entraîneur : Gourvennec.


  • Résultats et classement de Ligue 1
    Retrouvez tous les articles « Ligue 1 » ici



    Par Éric Maggiori, au Parc des Princes
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié




    Dans cet article


    il y a 5 heures GRATUIT : 10€ offerts sans sortir la CB pour parier sur la Ligue des champions
    il y a 5 heures Pochettino compare l'expérience à des vaches devant un train 22 il y a 6 heures Infantino contre les matchs de Liga aux USA 25 Hier à 16:19 Une bousculade fait cinq morts en Angola 7
    À lire ensuite
    Les notes de Paris