Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options

Knockaert : « La dépression n'est pas facile à comprendre »

Modififié
Anthony Knockaert a besoin de se confier.

Le joueur de Brighton avait déjà raconté sa dépression nerveuse vécue après la mort de son père et la séparation avec sa femme entre 2016 et 2017 à The Argus en septembre. L’attaquant de 27 ans est revenu sur ces moments douloureux pour The Guardian, évoquant notamment la relation avec son père et sa maladie.


« Il est mort d’un cancer de l’estomac. Nous avions vu qu’il perdait du poids, mais personne ne soupçonnait ce qui se passait. Il ne s’est jamais plaint. Il détestait les hôpitaux et n’aimait pas aller chez le médecin, confie Knockaert. Je me souviens de ce match contre Norwich, une victoire 5-0 et j’avais marqué. C’est le dernier match qu’il a vu. Il était dans sa chambre d’hôpital avec toute la famille autour de lui. C'était le jour où il a découvert qu'il avait un cancer. Je suis arrivé tard ce samedi soir. Je l'ai vu dimanche, lundi, mardi et mercredi et il est décédé jeudi. »

« Nous parlions presque tous les jours, ajoute l’ancien Guingampais. Après sa mort, je me retrouvais parfois devant mon téléphone après un match en me demandant pourquoi il ne m’avait pas envoyé son compte-rendu du match. »


Knockaert explique aussi avoir été ému par la présence de ses coéquipiers aux funérailles et souligne l’importance du capitaine Bruno et de l’entraîneur Chris Hughton dans sa thérapie. Et il désire surtout sensibiliser les gens sur la dépression : « J'estime qu'il est important de faire passer le message. La dépression n'est pas facile à comprendre, je ne savais pas ce que ça voulait dire avant. (...) Les gens pensent que les footballeurs ne peuvent pas être malheureux ou déprimés. Mais ça peut arriver à n'importe qui, il faut le savoir. »

Touchant. CG
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


il y a 1 heure Un quintuple sauvetage fou en FA Trophy 3 il y a 1 heure La gendarmerie saisit 500g de résine de cannabis à l'effigie de CR7 9
Partenaires
Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi