Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 11 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Saint-Étienne-Rennes (1-1)

Au Chaudron, les regrets seront bretons

Menés rapidement à la suite d'un penalty de Khazri, les Rennais ont eu la place de ramener plus d'un point dimanche de leur déplacement à Geoffroy-Guichard, mais doivent se contenter d'un nul (1-1) qui ne fait les affaires de personne. Hatem Ben Arfa a notamment manqué une balle de match.

Modififié

Saint-Étienne 1-1 Rennes

Buts : Khazri (4e, s.p.) pour les Verts // Sarr (34e) pour Rennes.

Il avait été demandé aux supporters des Verts de ne pas s'inquiéter : Mathieu Debuchy de retour, c'était la quasi-assurance de ne pas se planter, lui qui n'avait perdu avant la rencontre que deux fois en dix-neuf matchs de Ligue 1 sous le maillot stéphanois. Que tout le monde se rassure, le porte-bonheur n'est pas cassé et Saint-Étienne n'a pas trébuché dimanche. Ouf ? Pas exactement, tant la bande à Gasset a été poussive tout au long d'une rencontre où le Stade rennais, au contraire, a tenté des choses et eu les opportunités pour remettre trois points dans son panier. Le train de la Ligue 1 avance, mais une chose ne change pas : difficile de se faire réellement une idée du potentiel de ces deux voyageurs.

Des éclairs et des déchets


Il fallait s’y attendre : cette rencontre aura d’abord été une histoire de coups de reins. Quatorze secondes de jeu, Hatem Ben Arfa prend le contrôle de la piste, jambes volantes et buste levé. Sabri Lamouchi a beau souffler depuis le départ à l’oreille de qui veut l’entendre que son brillant meneur n’est pas encore « prêt » , le DJ breton, dont les qualités poussent quand même l’entraîneur rennais à tailler un système de jeu à la mesure de l’expression du joueur, peut déjà faire basculer deux-trois choses. Une preuve ? Cette action, à la demi-heure de jeu, qui aura vu l’international français attraper le ballon, faire danser M’Vila, glisser un petit pont à un Subotić obligé de laisser sa place à la pause, avant de buter sur Stéphane Ruffier. Autre registre, autre talent : retour aux premiers mouvements de la baston du jour, au tour de Wahbi Khazri de prendre le micro. Après trois minutes de jeu, le majordome de la boutique verte vient gratter un ballon dans les pieds d’un Clément Grenier trop tranquille dans sa relance avant de faire tomber le numéro dix tunisien, qui n’a plus qu’à transformer le penalty dans la foulée (1-0, 3e). Un peu moins de quarante minutes plus tard, le voilà de retour : servi à l’entrée de la surface par Diousse, titulaire en l’absence d’un Selnæs suspendu, Khazri enchaîne magnifiquement et pousse Abdoulaye Diallo à une intervention autoritaire. Entre-temps, le Stade rennais a recollé au tableau d’affichage grâce au brio d’Ismaïla Sarr : 1-1 aux citrons, entre déchets techniques et inspirations artistiques.

Une pointe, quelle pointe ?


Titulaire pour la première fois de la saison, Robert Berić retourne se planquer dès la mi-temps, laissant sa place à Diony. Saint-Étienne sort d’une première période agitée, sauvée par une ouverture du score précoce et Jean-Louis Gasset sait que réenclencher une nouvelle série passera par un retour du rythme. Cabella place une tête à côté ? C’est timide, surtout que le Stade rennais, de son côté, gère son affaire, Sarr (57e) et Ben Arfa (59e) se trouvant même tout près de la faire basculer. On pense même l’heure du grand saut breton arrivée lorsque Hatem Ben Arfa se fait découper par Saliba et file régler le scénario en solo au point de penalty : cible manquée, tentative même pas cadrée. Au bout, que retenir ? Peut-être que Lamouchi n’a pas tort lorsqu'il demande de la patience pour son « magicien » , qui aura beaucoup tenté dimanche, mais aussi pas mal raté, notamment par excès d'individualisme, avant de sortir avec des crampes à vingt minutes de la fin et alors que Sarr venait également de quitter ses potes. Mais aussi que les Rennais, guidés par un très bon André, ont eu la place d’enchaîner avec un deuxième succès consécutif avant de recevoir le Dynamo Kiev en Ligue Europa, jeudi, en vain. Les regrets du jour seront bretons. L’ASSE, de son côté, aura de nouveau proposé « la demi-mesure » vue à Lille avant la trêve, tout en ramenant sur la table le débat de sa pointe : ne cherchez pas, elle n'existe pas.


Saint-Étienne (4-2-3-1) : Ruffier - Debuchy, Perrin, Subotić (Saliba, 46e), Kolodziejczak - M'Vila, Diousse - Salibur (Nordin, 87e), Khazri, Cabella - Berić (Diony, 46e). Entraîneur : Jean-Louis Gasset.


Rennes (4-4-1-1) : Diallo - Traoré, Gelin, Da Silva, Bensebaini - Zeffane (del Castillo, 81e), André, Grenier, Bourigeaud - Ben Arfa (Johansson, 73e) - Sarr (Niang, 72e). Entraîneur : Sabri Lamouchi.


  • Résultats et classement de Ligue 1

    Par Maxime Brigand
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    il y a 2 heures Ronaldo se balade en trottinette électrique et risque une amende 14

    Le Kiosque SO PRESS

    il y a 5 heures Le but pas vraiment fair-play d'une joueuse ouzbèke 27 il y a 5 heures Christian Vieri derrière les platines 22
    Partenaires
    Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Olive & Tom