S’abonner au mag
  • C1 (F)
  • Demies
  • PSG-Lyon (1-2)

L’OL maîtrise le PSG pour s’offrir une nouvelle finale face au Barça

Par Quentin Ballue, au Parc des Princes

Vainqueur au Parc des Princes ce dimanche (1-2), Lyon a validé sans trembler son ticket pour la finale de la Ligue des champions. Les Fenottes défieront le Barça dans un mois pour décrocher une neuvième couronne.

L’OL maîtrise le PSG pour s’offrir une nouvelle finale face au Barça

PSG 1-2 Lyon

Buts : Chawinga (41e) // Bacha (3e), Dumornay (81e)

La force de l’habitude. L’Olympique lyonnais sera au rendez-vous de la finale de la Ligue des champions féminine pour la onzième fois sur les quinze dernières éditions. Bien trop léger offensivement, malgré les efforts de Tabitha Chawinga, le PSG n’a pas réussi à arracher la victoire qu’il lui fallait pour rattraper son money time raté du match aller. Désormais invaincues depuis sept rencontres face à leur principal rival national, les Lyonnaises gagnent logiquement le droit de retrouver le FC Barcelone le 25 mai, à San Mamés, pour un remake de la finale de 2022.

L’éclair de Chawinga

L’OL s’est installé dans le camp parisien d’entrée, et a immédiatement été récompensé. Sur un corner joué à deux, Melchie Dumornay a décalé Selma Bacha qui, au lieu de mettre le ballon dans la boîte, a préféré frapper au premier poteau, surprenant Constance Picaud (1-0, 3e). Elisa De Almeida a évité le pire dans la foulée en coupant le centre de Dumornay, alors que Kadi Diani ne demandait plus qu’à finir le travail (5e). L’ancienne Parisienne s’est illustrée un peu plus tard en sortant un numéro de dribbleuse de son chapeau en pleine surface de réparation : Le Guilly, Geyoro et De Almeida sont parties dans le vent, mais Picaud a éteint l’incendie en bouchant l’angle de l’attaquante (23e).

La gardienne des Bleues a ensuite fait admirer ses réflexes pour empêcher le CSC de Le Guilly (34e) et claquer la tentative de Diani au-dessus de sa cage (43e). De l’autre côté du terrain, pas grand-chose à se mettre sous la dent, malgré les encouragements du CUP. Le kop a longtemps dû se contenter du maigre plaisir d’avoir vu Diani, surprise par la vivacité de Tabitha Chawinga, finir les fesses par terre (11e). Jusqu’à ce que la Malawite, bien décalée par Marie-Antoinette Katoto, ne relance la partie en croisant une frappe puissante après avoir fixé Vanessa Gilles (1-1, 41e).

Picaud sous pression, Endler en chaussons

Les Fenottes ont bien failli refaire le coup de la première période et assommer le Parc dès le retour des vestiaires puisqu’Eva Gaetino a laissé filer Dumornay dans son dos, mais l’Haïtienne a perdu son duel avec Picaud. Une deuxième chance s’est présentée à Lindsey Horan, qui a néanmoins manqué de précision en glissant son ballon au-dessus de la barre (52e). Picaud a soufflé le chaud et le froid face aux assauts lyonnais, entre un tir d’Amel Majri repoussé plein axe, une parade impeccable sur une frappe de Chawinga et un ballon relâché alors que Gilles traînait dans les parages (65e, 66e). Pendant que Christiane Endler, absolument pas menacée, se tournait les pouces dans sa cage, ses coéquipières ont fini par plier l’affaire à la suite d’une mauvaise passe d’Elisa De Almeida, sanctionnée par le plat du pied de Dumornay, enfin récompensée (1-2, 81e). Rien de neuf sous le soleil de la capitale, l’OL ayant désormais gagné ses cinq derniers matchs sur la pelouse du PSG. Encore une marche à gravir le 25 mai, la plus haute, pour renouer avec le toit de l’Europe…


  PSG (4-3-3) : Picaud – Le Guilly (Vangsgaard, 73e), Gaetino, De Almeida, Karchaoui – Samoura, Groenen (Albert, 84e), Geyoro – Chawinga, Katoto, Baltimore (Martens, 84e). Entraîneur : Jocelyn Prêcheur.

OL (4-3-3) : Endler – Carpenter, Renard, Gilles, Bacha (Morroni, 90e) – Van de Donk, Horan, Egurrola – Diani (Becho, 74e), Dumornay, Cascarino (Majri, 46e). Entraîneuse : Sonia Bompastor.

Par Quentin Ballue, au Parc des Princes

Articles en tendances
Logo de l'équipe Allemagne
Allemagne jacta est
  • Euro 2024
  • Gr. A
  • Allemagne-Écosse
Allemagne jacta est

Allemagne jacta est

Allemagne jacta est

Votre avis sur cet article

Les avis de nos lecteurs:

Dernières actus

12
Revivez Pologne-Pays-Bas (1-2)
Revivez Pologne-Pays-Bas (1-2)

Revivez Pologne-Pays-Bas (1-2)

Revivez Pologne-Pays-Bas (1-2)

Nos partenaires

  • Vietnam: le label d'H-BURNS, Phararon de Winter, 51 Black Super, Kakkmaddafakka...
  • #Trashtalk: les vrais coulisses de la NBA.
  • Maillots, équipement, lifestyle - Degaine.
  • Magazine trimestriel de Mode, Culture et Société pour les vrais parents sur les vrais enfants.
  • Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine

Actus CLF

Lyon féminines

20
Revivez Olympique lyonnais-FC Barcelone (2-0)
Revivez Olympique lyonnais-FC Barcelone (2-0)

Revivez Olympique lyonnais-FC Barcelone (2-0)

Revivez Olympique lyonnais-FC Barcelone (2-0)

PSG féminines

Selma Bacha

20
Revivez Olympique lyonnais-FC Barcelone (2-0)
Revivez Olympique lyonnais-FC Barcelone (2-0)

Revivez Olympique lyonnais-FC Barcelone (2-0)

Revivez Olympique lyonnais-FC Barcelone (2-0)
20
Revivez Lyon-PSG (2-0)
Revivez Lyon-PSG (2-0)

Revivez Lyon-PSG (2-0)

Revivez Lyon-PSG (2-0)
Logo de l'équipe France féminines
Wendie RENARD, Vicky BECHO, Kadidiatou DIANI, Maelle LAKRAR of France during the Quarter Final match between Australie and France at the 2023 FIFA Women's World Cup on August 12, 2023 in Brisbane, Australia. (Photo by Kev Nagle/Icon Sport)
Wendie RENARD, Vicky BECHO, Kadidiatou DIANI, Maelle LAKRAR of France during the Quarter Final match between Australie and France at the 2023 FIFA Women's World Cup on August 12, 2023 in Brisbane, Australia. (Photo by Kev Nagle/Icon Sport)
Les notes de la France

Les notes de la France

Les notes de la France

Tabita Chawinga