S’abonner au mag
  • Liga
  • J8
  • Barcelone-Séville

João Félix : au Barça, tout va bien

Par Steven Oliveira

En galère du côté de l'Atlético où il était devenu persona non grata, João Félix a retrouvé le sourire du côté du Barça où il régale dans ce début de saison. Un mariage évident qui pourrait malheureusement pour les deux parties être de courte durée.

Joao Felix of FC Barcelona during the UEFA Champions League match, Group H, between FC Barcelona and Royal Antwerp FC played at Lluis Companys Stadium on September 19, 2023 in Barcelona, Spain. (Photo by Bagu Blanco / Pressinphoto / Icon Sport) - Photo by Icon sport
Joao Felix of FC Barcelona during the UEFA Champions League match, Group H, between FC Barcelona and Royal Antwerp FC played at Lluis Companys Stadium on September 19, 2023 in Barcelona, Spain. (Photo by Bagu Blanco / Pressinphoto / Icon Sport) - Photo by Icon sport

Mis à part lorsqu’il joue au Monopoly, João Félix ne sait pas ce que l’on ressent lorsqu’on sort de prison. Pourtant, il en est certain : cela doit ressembler à ce qu’il a ressenti le 1er septembre dernier lorsque, dans les dernières heures du mercato, il a obtenu un bon de sortie sous forme de prêt pour rejoindre Barcelone. En plus de réaliser « un rêve d’enfance » comme il l’avait déclaré à Fabrizio Romano au cœur de l’été, le Portugais a surtout réussi à quitter l’Atlético de Madrid où il n’était plus désiré ni par Diego Simeone, ni par les supporters. Alors oui, en janvier dernier, le natif de Viseu avait déjà pu s’échapper, mais il avait atterri à Chelsea, dans un bourbier dont personne n’est sorti indemne. Tout le contraire du Barça, où il ne lui a fallu que 142 minutes pour être décisif et culmuler aujourd’hui trois buts et deux passes décisives. Soit autant que pendant ses 1189 tours de trotteuse avec le maillot des Blues sur le dos.

Joyeux Félix

Il faut dire que João Félix et le Barça sont faits pour être ensemble. Buteur pour sa première titularisation lors de la large victoire face au Betis (5-0), João Félix a définitivement été adopté par le public catalan trois jours plus tard face au Royal Antwerp en Ligue des champions. Un but du droit, une passe décisive pour Robert Lewandowski, un pion de la tête et un trophée d’homme du match, c’est un doux euphémisme que de dire que le Portugais a rayonné sur le pré. À tel point qu’il était difficilement envisageable qu’il ne s’agisse que de sa troisième rencontre avec les Blaugrana tant il se fond dans le collectif. Rien de surprenant à écouter Pau Moral, entraîneur à la Masia entre 2014 et 2021 : « João Félix a cet ADN du Barça en lui. Que ce soit par ses qualités techniques et cognitives, sa bonne gestion du ballon, sa façon de jouer vite, d’anticiper le jeu, de regarder avant de recevoir la balle ou d’identifier la meilleure option et de l’exécuter rapidement. Je n’avais aucun doute sur sa capacité à s’adapter sur le plan sportif. D’autant plus que lors de son passage à l’Atlético, il a acquis de la discipline tactique. » Un constat que partage João Tralhão, qui a coaché l’homme aux pieds soyeux chez les jeunes du Benfica : « Tout le monde connaît la culture de Barcelone et l’identité de leur équipe. Pour jouer là-bas, il faut être doté d’une capacité technique supérieure à la moyenne et faire preuve d’une grande créativité, être capable de toujours réinventer le jeu. Et João Félix possède toutes ces qualités. »

Pas besoin de saigner Football Manager ou de regarder 1000 matchs par semaine comme Marcelo Bielsa pour se rendre compte que le jeu de João Félix est plus proche de celui proposé par le Barça de Xavi que de celui de l’Atlético de Simeone. C’est en tout cas l’avis du principal intéressé, qui s’est exprimé auprès de Mundo Deportivo : « À l’Atlético, je ne m’adaptais pas aux idées du club et de l’entraîneur, mais j’ai toujours essayé de faire de mon mieux et j’ai eu de très bons moments là-bas aussi. Je pensais, et je pense toujours, que le Barça est l’endroit idéal pour moi. Depuis le premier jour, Xavi m’a dit de jouer pour m’amuser, de jouer avec joie et de jouer mon football. » Tralhão le sait mieux que quiconque, un João Félix libre est un João Félix heureux : « Il est passionné par le football, par le jeu. Il voit le jeu comme une manifestation de sa créativité et de sa personnalité. Et il est évident qu’il se sent heureux lorsqu’il est dans un contexte où il se sent bien et où il peut exploiter toute sa panoplie. Le Barça a compris à quel point il est bon. »

Robert Lewandowski sous le charme

João Félix n’est pas le seul à avoir retrouvé le sourire depuis le début du mois de septembre. Son nouveau coéquipier en attaque Robert Lewandowski est, lui aussi, tout heureux d’avoir vu débarquer le Portugais, après s’être plaint quelques jours plus tôt de se sentir un peu seul à l’avant : « Parfois, nous ne jouons pas avec suffisamment de joueurs offensifs, je n’ai pas de soutien… alors je cherche la meilleure solution pour l’équipe. Lors des deux derniers matchs, je n’ai pas eu beaucoup d’occasions, je n’ai pas reçu beaucoup de ballons, donc parfois, j’ai dû me créer des occasions. » Mais ça, c’était avant que celui qui a déjà délivré deux passes décisives au Polonais ne débarque en Catalogne. « J‘ai essayé de rester proche de Lewandowski pour qu’il ne soit pas isolé en attaque. L’attaquant ne peut pas rester seul comme ça. Il m’en a parlé en début de match », confiait après la victoire face au Betis celui qui a baissé son salaire pour rejoindre le Barça. Si la complémentarité avec Robert Lewandowski n’a rien d’étonnant, celle avec Pedri, actuellement blessé, reste en suspens. Même si Pau Moral, actuellement entraîneur des U17 d’Al-Rayyan, n’est pas très inquiet : « Je ne pense pas qu’ils se marcheront sur les pieds. Au contraire, je suis sûr que l’un rendra l’autre meilleur. »

Privé de son compère Robert Lewandowski, sur le banc au coup d’envoi, João Félix n’a pas pu se montrer décisif lors du nul à Majorque (2-2), la faute à un poteau récalcitrant. Pour autant, Xavi est séduit : « Ce n’est pas seulement Robert Lewandowski qui en profite, mais toute l’équipe. » Que Xavi et les supporters du Barça ne s’attachent toutefois pas trop au Portugais, dont le prêt n’a pas été assorti d’une option d’achat, l’Atlético de Madrid prolongeant même João Félix jusqu’en 2029 avant son départ. Pourtant, cela ne fait pas le moindre doute pour Pau Moral, le Barça doit tout faire pour le garder à l’issue de la saison : « Le Barça a un problème sur le plan économique que nous connaissons tous. Mais si l’Atlético ne demande pas un prix exorbitant et que le joueur s’adapte bien comme il le fait jusqu’à présent, je pense qu’il faudrait le garder. Si vous construisez votre base avec des joueurs comme Pedri, Gavi et João Félix, je pense que vous vous assurez un bon avenir. » Un avis que partage le principal intéressé : « C’est le club qui doit négocier avec l’Atléti et cela dépend après de l’Atléti, s’ils veulent faciliter les choses ou non… Mais ce sont des affaires économiques dans lesquelles je n’interviens pas, je veux faire mon travail sur le terrain et faire du mieux pour que le Barça me signe. » Dans le cas contraire, c’est retour en prison. Sans passer par la case départ.

Par Steven Oliveira

Propos de João Tralhão et Pau Moral recueillis par SO.

Articles en tendances
Logo de l'équipe Paris Saint-Germain
07 Kylian MBAPPE (psg) during the Ligue 1 Uber Eats match between Paris and Toulouse at Parc des Princes on May 12, 2024 in Paris, France.(Photo by Anthony Bibard/FEP/Icon Sport)   - Photo by Icon Sport
07 Kylian MBAPPE (psg) during the Ligue 1 Uber Eats match between Paris and Toulouse at Parc des Princes on May 12, 2024 in Paris, France.(Photo by Anthony Bibard/FEP/Icon Sport) - Photo by Icon Sport
  • Ligue 1
  • J33
  • PSG-Toulouse (1-3)
Mbappé, un départ pas vraiment comme une légende

Mbappé, un départ pas vraiment comme une légende

Mbappé, un départ pas vraiment comme une légende

Votre avis sur cet article

Les avis de nos lecteurs:

Dernières actus

Nos partenaires

  • Vietnam: le label d'H-BURNS, Phararon de Winter, 51 Black Super, Kakkmaddafakka...
  • #Trashtalk: les vrais coulisses de la NBA.
  • Maillots, équipement, lifestyle - Degaine.
  • Magazine trimestriel de Mode, Culture et Société pour les vrais parents sur les vrais enfants.
  • Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine

FC Barcelona

Atlético Madrid

João Félix

32
Revivez Real Madrid-Barcelone (3-2)
Revivez Real Madrid-Barcelone (3-2)

Revivez Real Madrid-Barcelone (3-2)

Revivez Real Madrid-Barcelone (3-2)
14
Revivez la victoire de Paris à Barcelone (1-4)
Revivez la victoire de Paris à Barcelone (1-4)

Revivez la victoire de Paris à Barcelone (1-4)

Revivez la victoire de Paris à Barcelone (1-4)
23
Revivez la victoire de Barcelone à Paris (2-3)
Revivez la victoire de Barcelone à Paris (2-3)

Revivez la victoire de Barcelone à Paris (2-3)

Revivez la victoire de Barcelone à Paris (2-3)