Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 12 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // OM-Dijon (2-0)

Un petit OM bat un triste Dijon

Vainqueur d'un Dijon en pleine spirale négative (2-0), Marseille souffle un grand coup avant la trêve grâce à une victoire à domicile.

Modififié

Olympique de Marseille 2-0 Dijon FCO

Buts : Ocampos (45e+3) et Rami (84e)

Cette fois, sa moustache peut faire de jolies frisettes. D'un coup de tête retourné dos au but, Adil Rami démontre toute sa roublardise et scelle le sort d'un match où l'OM s'est longtemps donné des maux de ventre. Avec un peu de chance, le champion du monde français aurait pu s'offrir un doublé de la tête, le premier but marseillais étant subtilisé par Lucas Ocampos juste avant de franchir la ligne. Mais simple but ou doublé, cela reste anecdotique pour Rami, Pamela Anderson et tout le staff de l'OM. Contre un Dijon bien mal en point, les Phocéens retrouvent le goût d'un succès en Ligue 1 qu'ils avaient perdu depuis le... 26 septembre dernier contre Strasbourg (3-2). Oui, il était temps.

Croque Mitro


Pour ce match où Rudi Garcia ne peut donner ses consignes depuis le banc de touche à la suite de son exclusion du terrain lors du Classique, Frédéric Bompard exhibe sa longue chevelure dans la zone technique réservée à l'OM. Cependant, les premières minutes ne sont pas vraiment à l'avantage des Marseillais, puisque le premier pétard de la partie à l'actif de Naim Sliti est bien dégagé d'une manchette de volleyeur par Steve Mandanda. Sans aucun complexe, Dijon souhaite renouer avec un succès qui lui échappe depuis trop longtemps, mais Wesley Saïd croise trop son tir. En face, Marseille marche à réaction : le coup-franc de Florian Thauvin passe au-dessus. Mais Dijon connaît sa première tuile : victime d'un claquage à la cuisse gauche sur une intervention litigieuse sur Dimitri Payet, Sékou Coulibaly cède sa place à Laurent Ciman.


C'est alors à partir de ce moment que les Olympiens trouvent un premier temps fort : sur un centre de Thauvin, Lucas Ocampos s'arrache et sert Kostas Mítroglou sur un plateau, seul face au but vide. Résultat ? Le Grec envoie une reprise immonde pour laisser au ballon l'opportunité d'aller dire bonjour aux mouettes autour du Vélodrome. Triste tant Dijon semble être prenable, comme en témoigne la deuxième blessure de la soirée pour les visiteurs, Florent Balmont étant remplacé au pied levé par Oussama Haddadi. Mais au bout de la première période vient enfin la lumière. Le corner de Payet est repris victorieusement par Adil Rami de la tête. Et si le ballon prend la direction des filets, Lucas Ocampos est là pour terminer l'action avec sa rage si caractéristique (1-0, 45e+3).

Rami, la famille


Remplacé par Valère Germain dès le retour des vestiaires, le moral de Mítroglou est allé se cacher sur le banc de touche, calé entre Boubacar Kamara et Morgan Sanson. Hasard ou non, ce sont ces deux joueurs qui feront leurs entrées successives dans cette rencontre afin d'assurer une victoire locale. Mais avant, Marseille passe par des sueurs froides, occasionnées par un tir de Wesley Lautoa au-dessus. Sans concéder de nouvelle occasion franche, mais sans dominer outre mesure, Marseille subit une légère domination dijonnaise et souffre, au point de faire entrer Kamara à la place de Thauvin pour ficeler un succès étriqué. Merci qui ? Merci Adil Rami !



Olympique de Marseille (4-2-3-1) : Mandanda - Sakai, L. Gustavo, Rami, Sarr - Strootman, Lopez (Sanson, 70e) - Ocampos, Payet, Thauvin (Kamara, 77e) - Mítroglou (Germain, 46e). Entraîneur : Rudi Garcia.

Dijon (4-3-3) : Rúnnarson - Rosier, Aguerd, Coulibaly (Ciman, 22e), Chafik - Lautoa, Balmont (Haddadi, 44e), Loiodice - Saïd, Sliti, Tavarès. Entraîneur : Olivier Dall'Oglio.


  • Résultats et classement de Ligue 1

    Par Antoine Donnarieix
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Hier à 10:09 Zlatan confirme qu'il reste en MLS 16