Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 7 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Nice-Marseille (0-1)

Sarr Well

Le bilan papier est simple : une passe décisive. Mieux, le match de Bouna Sarr face à Nice révèle autre chose, d'une impression tacite que quelque chose a changé. Ce gars-là a progressé, c'est indéniable. Et une semaine après sa première présélection en équipe de France, voilà un nouveau débat de relancé...

Modififié
Premier indice : Bouna Sarr se balade rarement nu en public, élément qui devrait déjà, en soi, suffire à faire la différence. Certains confondent pourtant encore, alors on continue : Bouna Sarr n’est pas non plus spécialement musclé, Bouna Sarr porte les cheveux courts et – preuve s’il en fallait – Bouna Sarr se trimbale rarement avec un rocher plus grand que lui dans la montée vers Notre-Dame-de-la-Garde. Bref, le gamin n’a, au premier coup d’œil, rien d’un Sisyphe, héros bodybuildé de la mythologie grecque, condamné dans le Tartare à faire éternellement rouler jusqu'en haut d'une colline un rocher qui en redescendait chaque fois avant de parvenir au sommet.


Dans les faits, on s’en rapproche pourtant : ici, pas de grosse pierre, on parle de réputation. Celle d’un ancien attaquant moqué par le public, « rétrogradé » latéral droit faute de mieux par un entraîneur en panne de solutions annexes, et qui, subrepticement, a rendu crédible une question qu’il était un temps le seul à se poser : pourrais-je mériter l’équipe de France ? Malheur aux sceptiques, après la rencontre face à Nice (où il a remplacé Hiroki Sakai, forfait de dernière minute), sa candidature prend encore du poids.

Dé-Sisyphe défensivement


Pour l'accepter, encore faut-il ravaler une salive acidifiée par deux ans de critiques, et écouter les propos du bonhomme au micro de RMC Sport le vendredi 19 octobre dernier. Il y parle des Bleus, « un rêve » pour lui, une « grande nation » , et, au détour d’un des plus insipides poncifs de footballeur, une surprise : « Je travaille pour prétendre aux Bleus, sans être prétentieux. J'ai reçu ma première présélection pour le dernier rassemblement. » Et c’est ainsi que, de fait, ce que beaucoup ont un temps pris pour une blague de René Malleville s’est concrétisé. Sarr en Bleu face à l’Islande et l’Allemagne ? Et puis quoi encore ? Encore fallait-il confirmer, prouver que le crédit fuyant dont fait preuve Pavard pourrait être à son bénéfice, alors que Ruben Aguilar louvoie également dans les pensées de Didier Deschamps.


Mission réussie face à une équipe de Nice séduisante en première période, perdue en seconde, et qui n’aura probablement pas craqué au moment du but de Sanson, mais quelques secondes plus tôt. Flash-back, la bobine saute légèrement : accélération côté droit d’Allan Saint-Maximin – qui, s’il savait lever les yeux, serait déjà au Bayern –, centre au cordeau pour Balotelli au second poteau... et corner. Au milieu du circuit électrique, la pile Bouna Sarr, venu faire faux contact au détour d’un tacle bien senti devant l’attaquant italien. On louait auparavant ses qualités offensives, façon de se foutre plus moralement ses jugements défensifs : merde alors, ce Bouna-là a progressé.

Fini l'abordage


Il y a la passe décisive pour Sanson dans la foulée, bien sûr, issue heureuse d’un centre en retrait décidément trop peu utilisé dans le foot moderne, mais il y a bien plus que cela. Si le milieu de l’OM a d’ailleurs manqué de mettre un doublé sur un copié-collé en début de seconde période, encore une fois sur un centre de Sarr, c’est bien derrière qu’il a été le plus utile. Simple, sobre, là où il le fallait, pas devant. Ce gars-là souffre d’un passif qui ne permet plus de le regarder avec des lentilles neutres, il faut pourtant s’y plier : si Deschamps l’a présélectionné, c’est qu’il le mérite.


Même constat pour le match de Saint-Maximin, dont les mouvements dangereux sont venus lorsqu'il débordait Amavi sur sa droite. Pas de signe de vie lors de ses permutations avec Maolida à gauche, et encore moins de Malang Sarr, sorti pour Srafi à la 86e. Un chiffre, toutefois, apparu au détour d’un bandeau de ces Canal+ qui vous font regretter Marcos Baghdatis : à la 55e minute, Bouna Sarr avait déjà récupéré huit ballons. Décidément pas le genre de gars à se laisser emmerder par un rocher qui le traîne vers le bas, même quand celui-ci s'appelle « crédit » .

Par Théo Denmat
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Hier à 17:01 Tournois rétro vintage indoor 2019 5
Hier à 16:51 Le double raté d'un joueur du Lesotho 4

Le Kiosque SO PRESS

Hier à 14:35 Alessandro Nesta va prolonger l'aventure à Pérouse 19
Partenaires
Tsugi Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 14:27 Un match de D4 argentine retardé à cause d'une grenade 1