Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 1 Résultats Classements Options

Les derniers tacles d'Heinze

Si Didier Deschamps est resté flou sur son avenir, Gaby Heinze a lui annoncé à l'issue de l'entraînement de ce matin qu'il allait quitter l'OM à la fin de la saison. Un moment émouvant qui semble en appeler d'autres ...

Modififié
La rumeur qui fait mouche sur le Vieux Port ces derniers jours, c'est le départ de Didier Deschamps. Sauf que, pour satisfaire les journalistes venus en nombre, c'es un autre membre de l'OM qui vient annoncer son départ, Gaby Heinze. Face à un journaliste un peu pressant, le défenseur va mettre de suite les choses au clair : « Tu veux de la polémique ? Excuse-moi, mais avec moi, tu ne vas pas la trouver, pas aujourd'hui. Les choses que j'ai à dire, je les dis en face » . Bon, pour le plus grand bonheur de l'assistance, il va quand même être très bon pour sa « dernière » : « On sait qu'il ne se dit pas toujours la vérité dans l'année. Mais c'est le sportif qui m'a décidé. Je pourrais rester ici, je gagne bien ma vie ici, c'est vrai, vous me le rappelez tous les jours. Mais il faut être sincère avec les gens sincères. C'est Deschamps qui me fait venir. A partir du moment où ce qu'il m'a exposé au départ ne tient plus, je ne me vois pas rester » . Ca c'est cadeau.

Sur sa situation personnelle, Gaby ne manque pas de s'en prendre à la direction du club : « J'ai senti que je ferais une faveur en partant. On me parle tous le temps de l'argent. Mais je ne suis pas venu pour ça, je gagnais plus à Madrid. Je suis venu pour gagner des titres. Par chance, j'en ai gagné... » . Quelques instants plus tard, c'est son entraîneur qui lui rendra un hommage appuyé et un soutien dans le discours : « C'est avec des mecs de cette trempe que l'on a connu les succès de ces deux dernières saisons. Il a des arguments valables. Sachez qu'il aurait pu partir avant, à l'intersaison, ou au mercato » . Mandanda enfonce : «  Vu son idée du foot, on pouvait s'attendre à cette décision » . Honnête, Gaby ne fait aucun mystère sur sa dernière année de contrat. Il va « discuter » , comprendre donc qu'il y a de grandes chances de le voir partir avec un chèque. Pas en dedans pour autant, il réfute les questions des journalistes amis de Dassier, qui tentent de lui faire dire que l'OM n'a pas les moyens des grosses cylindrées européennes : «  Si tu ne conserves pas la base, c'est que tu ne veux pas continuer le schéma des grands clubs. Niang par exemple, je pense que l'OM avait les moyens de le retenir. Moi, j'étais ouvert à une prolongation avec une baisse de salaire. Mais de l'autre côté, ils n'étaient pas ouvert, » lâche-t-il avant de revenir bien évidemment sur le tournant du club, le mercato de la saison dernière. « On perd un joueur, ensuite on commence par deux défaites en championnat. Ensuite, vous connaissez l'histoire, il y a une personne d'un côté, une de l'autre côté. A moi ça ne me plaît pas. Mais je ne sais pas, je suis peut-être différent... » . L'Argentin quitte la salle sous l'applaudissement des journalistes, peut-être touché par sa dernière phrase : « Quand je suis parti d'autres clubs, je n'avais pas ce ... là j'ai mal. C'est peut-être parce que je suis vieux, il y a plus de sentiments » .

La feuille de route de Deschamps

Comme la saison n'est pas finie, Deschamps et Mandanda viennent à leur tour devant les micros pour préciser qu'ils seront les plus pros possibles à Caen. Bien essayé, mais tout Marseille sait qu'M'Bia s'est marié dans la semaine et que les festivités ne se sont pas étalées que sur une soirée. Retour donc sur le sujet de l'avenir, sur lequel DD fait quelques concessions. Oui, il a bien été contacté par la Roma. Oui, il dispose d'une clause qui peut lui permettre de casser son contrat. Mais non, il n'a pas encore pris sa décision. Il attend « la feuille de route » comme il se plaît à le répéter, alors qu'il sait pertinemment qu'il connaît déjà les garanties, décevantes, que lui a proposées JC Dassier. En réalité, la Dèche n'espère qu'une chose, comme bien d'autres avant lui : un geste de l'actionnaire. En attendant, il prépare la saison prochaine et même le recrutement. « Le mercato s'ouvre le 9 juin. Pour l'instant, ça ne concerne que les joueurs libres. Mais vous devriez savoir que certains dossiers sont en cours, ajoute-t-il, donnant l'espoir à certains de le voir rempiler pour une troisième saison. Il va falloir voir. Avec ceux qui veulent, ceux qui peuvent et ceux qui doivent partir. Parce qu'il faut être honnête, si on veut progresser... il n'y a pas que les 11 titulaires. Mais bon, je comprends, ce n'est pas facile de quitter Marseille, surtout en ce moment » . Abriel et ses copains apprécieront.


Les supporters, quant à eux, peuvent commencer à se tirer les cheveux. Parce que le schéma catastrophe, celui qui veut que les bons partent et que les mauvais restent, est encore réalisable. Mandanda par exemple n'est pas sûr de rester. Il attend de voir quel sort sera réservé à son ami et entraîneur de gardiens Nicolas Dehon : « J'espère que ça sera réglé rapidement. L'important, c'est d'être fixé. Après, on voit et on décide » . L'été marseillais sera donc rythmé par ces décisions. Et ce n'est pas dit que cela se termine à chaque fois par des applaudissements.

Romain Canuti, à la Commanderie

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 4 heures Euro Millions : 138 millions d'€ + 1 millionnaire garanti
il y a 2 heures Neymar lance son propre jeu de foot 48 il y a 5 heures La statue de Falcao 24 il y a 5 heures Un Ballon d'or créé pour les femmes 37 il y a 8 heures Zlatan aide le LA Galaxy à stopper sa mauvaise série 5
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible
À lire ensuite
La cravate de Valdano