Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 10 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Résumé

Le Real torpille Plzeň, le Bayern seul leader

Les ogres munichois et madrilène ont fait respecter la hiérarchie de manière plus ou moins violente, avec des doublés de la Benz en Tchéquie et de Lewandowski contre l'AEK. Pendant ce temps-là, l'Ajax a signé la bonne opération en arrachant le nul à l'Estádio da Luz.

Modififié

Bayern 2-0 AEK Athènes

Buts : Lewandowski (31e sp, 71e)

Face au bon dernier de cette poule E (zéro unité), les Bavarois ont mis une bonne demi-heure à faire démarrer la bécane, ce diable de Lewandowski transformant un penalty qu'il était lui-même allé chercher (1-0, 31e). En deuxième période, Vasilios Barkas a sorti le grand jeu face à Leon Goretzka (55e) puis le petit Robert (61e), mais le Polonais a fini par frapper de nouveau, sur corner (2-0, 71e). Le Bayern prend seul les rênes du groupe ; à part ça, il reste deux parties aux coéquipiers d'Ezequiel Ponce et Dmytro Chygrynskiy, officiellement éliminés, pour ne pas imiter l'OM cru 2013.


Bayern (4-3-3) : Neuer - Kimmich, Hummels, Boateng, Alaba - Müller, Javi Martínez, Goretzka - Gnabry (Sanches, 87e), Lewandowski (Wagner, 95e), Ribéry (Rafinha, 84e). Entraîneur : Niko Kovač.

Athènes (5-3-2) : Barkas - Bakakis, Lambropoulos, Chyhrynskyy, Ćosić, Hult - Galanopoulos (Galo, 78e), André Simões, Alef (Moran, 67e) - Ponce, Mántalos (Boye, 79e). Entraîneur : Marínos Ouzounídis.



Benfica 1-1 Ajax

But : Jonas (29e) pour Benfica // Tadić (61e) pour l'Ajax

Sortir sur civière et ouvrir la marque : le Lisboète Jonas a fait les deux – et dans cet ordre – face au co-leader ajacide. Revenu sur la pelouse après une frayeur, l'attaquant brésilien a profité d'une jolie cagade du portier Andre Onana – qui avait été à la parade face à Franco Cervi (6e) – pour lancer l'opération relance des Águias (1-0, 29e). Après une énorme occasion côté visiteurs avant la mi-temps (45e+3), les Bataves ont fini par égaliser sur un pion de raccroc de Dušan Tadić (1-1, 61e). Et c'est le malheureux Onana qui s'est finalement employé pour sauver le point des siens, contre vents et marées. Après leur victoire lors de la troisième journée (1-0), les Godenzonen confirment et conservent leur avantage mathématique (huit points contre quatre), même s'ils voient le Bayern s'échapper. Jonas, lui, a bien fini par sortir sur blessure...


Benfica (4-1-4-1) : Vlachodímos - André Almeida, Rúben Dias, Jardel, Grimaldo - Fejsa - Salvio (Rafa Silva, 48e), Gedson Fernandes (Pizzi, 75e), Gabriel, Cervi - Jonas (Seferović, 55e). Entraîneur : Rui Vitória.

Ajax (4-3-3) : Onana - Mazraoui, M. de Ligt, Blind, Tagliafico - F. De Jong (Wöber, 86e), van de Beek, Schöne - Ziyech, Tadić, Neres (Dolberg, 74e). Entraîneur : Erik ten Hag.



Viktoria Plzeň 0-5 Real Madrid

Buts : Benzema (20e, 37e), Casemiro (23e), Bale (40e) et Kroos (67e)


Un éclair pour chasser les nuages. Au cœur de la tempête, pour le premier match européen du pompier de service Santiago Solari en tant que boss de la Casa Blanca, Karim Benzema a régalé en solo sur une inspiration dont il a le secret (0-1, 20e), et ça a franchement arrangé les affaires du triple tenant du titre. Car avant ça, la grosse pression mise par les Viktoriáni sur les cages de Thibaut Courtois dans l'entame de la partie s'était matérialisée avec la barre touchée sur un ballon chaud exploité par Patrik Hrošovský (9e). Par la suite, tout s'est goupillé pour le mieux pour les visiteurs, Casemiro emboîtant rapidement le pas à KB9 sur corner (0-2, 23e), avant que ce dernier bisse de la tête (0-3, 37e) puis dévie intelligemment pour Gareth Bale (0-4, 40e). Sur un service de l'entrant Vinícius Júnior, Toni Kroos s'est ensuite occupé de noircir la feuille de statistiques du deuxième acte sur un délicieux caramel (0-5, 67e). Plzeň dit bye-bye à la C1, et le prochain Roma-Real, entre les deux leaders, va valoir son pesant de cacahuètes.


Plzeň (4-2-3-1) : Hruška - Řezník, Hejda, Hubník, Limberský - Hrošovský, Procházka - Havel (Petržela 38e), Čermák (Horava, 61e), Kopic - Chorý (Reznicek, 79e). Entraîneur : Pavel Vrba.

Real (4-3-3) : Courtois - Odriozola, Nacho, Ramos (Javier Sánchez, 60e), Reguilón - Casemiro, Ceballos, Kroos (Isco, 73e) - Lucas Vázquez, Benzema (Vinícius Júnior, 62e), Bale. Entraîneur : Santiago Solari.


  • Résultats et classement de la Ligue des champions

    Par Jérémie Baron
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Hier à 18:00 Drame de la rue d’Aubagne : Mbappé va rencontrer le fils de l'une des victimes 80

    Le Kiosque SO PRESS

    Partenaires
    Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible
    Hier à 10:45 Dhorasoo a lui aussi eu une altercation avec Ribéry 70