Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 24 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Lyon-Nice

Gonalons, un capitaine dans la tempête

Après une saison compliquée sur le plan sportif, Maxime Gonalons s’est attiré les foudres de son président en évoquant ses envies d'ailleurs en cas de baisse des ambitions lyonnaises. Le torchon brûle entre les deux hommes, et le capitaine lyonnais pourrait bien jouer ce samedi soir contre Nice son 334e et dernier match sous le maillot de l’OL.

Modififié
La déclaration a surpris l’entière assemblée de journalistes convoqués pour la conférence de presse du président Aulas, mardi, au Parc OL. Visiblement très remonté contre son capitaine Maxime Gonalons, le président lyonnais a fait part de sa colère à la suite des récentes déclarations du milieu de terrain à propos de son avenir : « Max est capitaine, il n’est pas tout jeune. Il a refusé de partir dans un club ambitieux qu’on avait traité à la demande de ses agents. Et aujourd’hui, il se permet de dire qu’il ne sait pas s’il ne doit pas aller dans un club ambitieux. Lyon n’est pas ambitieux ? On est le deuxième club français à l'indice UEFA, on a investi 500 millions pour les joueurs, on a 300 millions d'actifs sur les joueurs qui sont au bilan de l’entreprise. On n’est pas ambitieux ? Ça m’a fait beaucoup de peine. Les joueurs sont mes enfants. En tout cas, il n’aura pas de prolongation cette année. »


Le capitaine lyonnais paie ainsi son interview accordée la semaine dernière dans le Progrès, à la veille de la demi-finale retour de Ligue Europa contre l’Ajax Amsterdam (3-1), dans laquelle il expliquait vouloir des « garanties sur son avenir » : « Je ne veux pas rester à Lyon si les ambitions sont à la baisse. J’ai besoin d’avoir des ambitions en face de moi. » « Ce n’est pas une rupture, a cependant nuancé le président Aulas. Pour tout vous dire, il m’a appelé le lendemain pour s’excuser. Mais comme le dit Bernard (Lacombe) "Il n’y a qu’au tarot qu’on s’excuse." » Les relations entre les deux hommes semblent donc être assez tendues ces derniers jours. Et Jean-Michel Aulas en a même rajouté une couche sur Twitter, son réseau social favori, en relayant le message d’une supportrice lyonnaise réclamant le départ du capitaine des Gones : « Ah, on est enfin d’accord @JM_Aulas, Gonalons doit dégager. »

L’émergence de Tousart, Valence intéressé


Le clan Gonalons s’est, quant à lui, contenté de réagir par l’intermédiaire de l’agent du joueur Frédéric Guerra qui s’est exprimé sur Twitter quelques heures après la conférence de presse de JMA : « Nous actons, Gonalons et moi, les déclarations de JM Aulas. Pour autant, nous aurions préféré en parler avant en toute discrétion. » À l’origine de ces querelles entre les deux parties trônent les négociations autour de la prolongation du milieu de terrain lyonnais. Sous contrat jusqu’en juin 2018 avec l’OL, le capitaine des Gones s’étonnait de n’avoir encore reçu aucune proposition de ses dirigeants pour le convaincre de poursuivre son aventure avec son club formateur. D’autant que, dans le même temps, le jeune Lucas Tousart, concurrent direct du natif de Vénissieux dans l’entrejeu lyonnais, a vu son bail être prolongé jusqu’en 2022. Un manque de considération qui a visiblement touché Maxime Gonalons, patron d’un vestiaire pas toujours évident à gérer et figure de l’écurie rhodanienne depuis maintenant huit saisons. D’autant plus qu’après son transfert avorté vers le Napoli en janvier 2014, l’international français avait émis l’idée d’effectuer toute sa carrière entre Rhône et Saône et d’embrasser ainsi la destinée de Francesco Totti, Daniele De Rossi ou Ryan Giggs, hommes d’un seul club.


Sauf que cette année, le milieu de terrain de 28 ans a probablement réalisé sa moins bonne saison depuis son arrivée chez les professionnels en 2009. Auteur de performances en dents de scie, en difficulté dans le double pivot instauré dans le 4-2-3-1 de Bruno Génésio et confronté à l’émergence de Lucas Tousart à son poste, « Cap’tain Max » pourrait donc se retrouver poussé vers la sortie par ses dirigeants. Une situation qui affecte quelque peu le principal intéressé selon les dires de Christophe Jallet, qui s’exprimait sur le sujet, jeudi, en conférence de presse : « Le président et Max Gonalons sont des amoureux du club et ils vont se retrouver. Ce ne sont pas des choses qu’on aime voir, commenter. Max a été un peu touché. On n’aime pas être dans ce genre de situations. Il n’y avait rien de méchant de sa part. Il a toujours été derrière le club, à le défendre. Il a l’OL dans son ADN. Il est 100% avec nous. » Sauf que le capitaine des Gones pourrait être amené à faire ses valises plus rapidement que prévu. Selon les informations du média espagnol Superdeporte, le milieu lyonnais aurait en effet été proposé aux dirigeants du FC Valence, qui souhaitent refonder en grande partie leur effectif et seraient plutôt intéressés par le profil du milieu aux huit sélections chez les Bleus. Avec les probables départs d’Alexandre Lacazette, Corentin Tolisso et donc Maxime Gonalons, une page se tourne à l’Olympique lyonnais, un chapitre se referme.

Par Maxime Feuillet
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Concours FIFA 19 Gagne un séjour à Barcelone pour assister au Clasico
Hier à 18:05 La FIFA suspend trois dirigeants nord-américains à vie 7 Hier à 14:22 Un chien tacle un joueur en D4 roumaine 15
Partenaires
Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Podcast Football Recall
Hier à 09:51 DERNIER JOUR : 10€ offerts sans sortir la CB pour parier sur la Ligue des champions