S’abonner au mag
  • Serie A
  • J9
  • Milan-Juventus (0-1)

Milan tombe face à la Juve avant de défier le PSG

Par Andrea Chazy

Avant de défier le PSG ce mercredi en Ligue des champions, l'AC Milan a chuté face à la Juve (0-1) à San Siro. La faute au carton rouge de Malick Thiaw en première période et à une frappe contrée de Manuel Locatelli, ancien Milanais, en deuxième qui fait descendre le Diavolo de son trône.

Milan tombe face à la Juve avant de défier le PSG

AC Milan 0-1 Juventus

But : Locatelli (64e) pour la Juventus Exclusion : Thiaw (40e) côté AC Milan

C’est incroyable comment une soirée peut totalement changer le cours des choses. Avant de défier la Juve dans son antre de San Siro, Milan était leader de Serie A, restait sur six matchs sans défaites toutes compétitions confondues et n’avait plus perdu à domicile depuis le mois de janvier. Mais voilà, en l’absence de cadres et face à des événements contraires, l’équipe de Pioli s’est pris les pieds dans le tapis face à une Juve froide qui revient, grâce à ce précieux succès, à un point de son adversaire du soir. De quoi forcément entamer un poil la confiance de la bande de Giroud avant la nuit européenne au Parc des Princes mercredi.

Thiaw lâche les siens

Pour cette affiche de la neuvième journée de Serie A, San Siro s’est mis sur son 31 pour donner des ailes à son Milan privé de Mike Maignan et Théo Hernandez, suspendus. D’entrée, les hommes de Stefano Pioli mettre la pression sur la Vieille Dame qui boîte un peu, mais qui parvient à contenir les velléités milanaises. Il n’y a que sur un travail d’artiste de Rafael Leão, ponctué d’un centre pour Olivier Giroud, que Wojciech Szczesny doit s’employer pour repousser un tir rasant de l’international français au quart d’heure de jeu. À part ça, la domination rossonera est stérile, et au fil des minutes, la Juve commence à sortir du bois.

Si Adrien Rabiot est le premier à faire transpirer les Milanais en balançant un tir trop croisé, c’est sur un long ballon de Timothy Weah en profondeur que Moise Kean va faire basculer la rencontre. L’ancien Parisien se joue habilement de Malick Thiaw d’une belle feinte de corps et voit le numéro 28 s’accrocher à lui en tant que dernier défenseur. Rouge direct pour l’international allemand, qui verra du vestiaire juste avant la pause Kean manquer l’immanquable sur un superbe centre d’Adrien Rabiot.

Locatelli libère la Juve

Réduits à dix, les Rossoneri sont forcément condamnés à subir le faux rythme turinois et n’arrivent pas à emballer une rencontre qui leur échappe au fil des minutes. À l’heure de jeu, Pioli fait tourner et met au frigo Yacine Adli et Giroud en vue de la confrontation européenne face au PSG de mercredi. La sanction est quasi immédiate : sur une frappe a priori anodine de Manuel Locatelli à 30 mètres, Rade Krunic – qui venait tout juste de remplacer Adli – dévie le cuir dans les filets d’Antonio Mirante (0-1, 64e).

Le défi s’annonce alors immense pour Milan, face à une Juve pas forcément sexy, mais qui n’a plus encaissé le moindre pion depuis trois rencontres en Serie A. Dans le camp d’en face, Max Allegri en profite pour faire tourner et donner du temps de jeu à Federico Chiesa ou Dusan Vlahovic. Le Serbe n’est d’ailleurs pas loin d’inscrire un superbe but, mais sa frappe flottante à l’entrée de la surface est détournée en corner par Mirante. Le numéro 3 au poste de gardien, juste devant Giroud dans la hiérarchie, réalise un exploit dans le temps additionnel sur une flèche de Fabio Miretti, puis devant Vlahovic qui avait bien suivi.

Après la raclée dans le derby en septembre, Milan chute une deuxième fois en championnat face à une autre grosse cylindrée et confirme ses difficultés lorsque le niveau s’élève.


Milan (4-3-3) : Mirante – Calabria (Kjaer, 79e), Thiaw, Tomori, Florenzi – Musah, Adli (Krunic, 60e), Reijnders (Romero, 79e) – Pulisic (Kalulu, 43e), Giroud (Jovic, 60e), Leao. Entraîneur : Stefano Pioli.

Juventus (3-5-2) : Szczesny – Gatti (Huijsen, 78e), Bremer, Rugani – Weah (Miretti, 84e), McKennie, Locatelli, Rabiot, Kostic (Cambiaso, 56e) – Milik (Chiesa, 78e), Kean (Vlahovic, 56e). Entraîneur : Massimiliano Allegri.

Dans cet article :
Dans cet article :

Par Andrea Chazy

Articles en tendances
21
Revivez le sacre de l'Espagne face à l'Angleterre  (2-1)
  • Euro 2024
  • Finale
  • Espagne-Angleterre
Revivez le sacre de l'Espagne face à l'Angleterre (2-1)

Revivez le sacre de l'Espagne face à l'Angleterre (2-1)

Revivez le sacre de l'Espagne face à l'Angleterre (2-1)
Logo de l'équipe Angleterre
Les notes de la finale
  • Euro 2024
  • Finale
  • Espagne-Angleterre (2-1)
Les notes de la finale

Les notes de la finale

Les notes de la finale

Votre avis sur cet article

Les avis de nos lecteurs:

Dernières actus

Nos partenaires

  • Vietnam: le label d'H-BURNS, Phararon de Winter, 51 Black Super, Kakkmaddafakka...
  • #Trashtalk: les vrais coulisses de la NBA.
  • Maillots, équipement, lifestyle - Degaine.
  • Magazine trimestriel de Mode, Culture et Société pour les vrais parents sur les vrais enfants.
  • Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine

Serie A

Juventus

Milan