S’abonner au mag
  • C1
  • Quarts
  • PSG-FC Barcelone (2-3)

PSG-Barça : des plans et une bataille

Par Adel Bentaha

Luis Enrique avait un plan, Xavi en avait un autre. Et dans ce duel d’Espagnols, l’entraîneur catalan s’en est le mieux sorti.

PSG-Barça : des plans et une bataille

« Les deux équipes voudront la possession. » Au détour d’une phrase aussi bateau que fourre-tout, Luis Enrique lançait le duel entre le Paris Saint-Germain et le FC Barcelone en quarts de finale de la Ligue des champions. 94 minutes plus tard, seules les statistiques donnaient raison à l’entraîneur parisien (59% de possession en faveur du PSG). Tout l’inverse du scénario de la partie et son résultat final. La faute à un Barça généreux dans l’effort et parvenu à respecter à la lettre le plan de jeu dicté par Xavi, fait de beaucoup d’efficacité.

Car au coup d’envoi, Paris s’est présenté avec le visage d’un audacieux. Pas vraiment ménagé par les absences ou les baisses de forme de certains de ses titulaires (Achraf Hakimi suspendu, Bradley Barcola revenant à peine de blessure), Luis Enrique a choisi d’innover, malgré lui, en alignant Marquinhos dans un rôle de défenseur droit et Marco Asensio en meneur de jeu/avant-centre. L’idée étant de pallier l’absence d’Hakimi pour le premier, et de laisser les couloirs à Ousmane Dembélé et Kylian Mbappé pour le second. Un « effet de surprise » qui n’aura duré que vingt minutes. Absent des débats, l’Espagnol s’est ainsi retrouvé à décrocher afin de gratter quelques ballons, marchant dès lors dans la zone technique de Lee Kang-in au milieu de terrain. De quoi plomber la distribution vers Dembélé et Mbappé, tous deux extrêmement imprécis et étouffés par les prises à deux des duos Araújo-Koundé et Cubarsí-Cancelo.

Les longs ballons ont fait la différence

Enrique aura bien remué les troupes au retour des vestiaires, mais son discours n’a tenu qu’un quart d’heure. Pas grand-chose à signaler devant donc, et encore moins derrière. L’apathie a gagné les rangs défensifs parisiens après une demi-heure seulement, à l’image de Lucas Beraldo, submergé par les timides accélérations de Lamine Yamal ou le jeu de tête de Robert Lewandowski. De quoi obliger Marquinhos et Lucas Hernandez à régulièrement permuter entre axe gauche et droit, pour venir aider leur jeune coéquipier, encore en phase d’apprentissage sur le Vieux Continent. En défilant ces points tactiques, il est ainsi logique de se questionner sur le rôle joué par le Barça dans cette succession d’erreurs parisiennes. En effet, si les Catalans n’ont jamais semblé supérieurs à leurs adversaires, ils auront fait preuve de justesse et de pragmatisme sur chacune des situations chaudes à négocier offensivement. Une sensation étrange de match brouillon, que Xavi a judicieusement su exploiter, en profitant du no man’s land dans l’entrejeu du PSG, où seul Vitinha se sera exprimé.

Loin de faire partie du cahier des charges barcelonais, les longs ballons se sont montrés bien précieux au moment de perforer la ligne du milieu de Paris. Xavi l’a compris, et dans les airs, Lewandowski s’est régalé des relances de Marc-André ter Stegen et Pau Cubarsí. Le Polonais a été bien aidé par le marquage individuel de Lucas Beraldo, jusqu’au rond central, conséquence des consignes d’un Luis Enrique entêté jusqu’au bout. Dans ce schéma de jeu vertical, Raphinha a donné le ton de la rencontre en défiant Gianluigi Donnarumma (auteur de sa seule bonne sortie) dès l’entame, avant de marquer son deuxième but sur une situation similaire, cette fois servi par l’entrant Pedri, lui aussi libre de mouvement. « Il faut faire attention à cette passe qui casse les lignes, notamment avec leur gardien, qui était très haut », posait Marquinhos après la rencontre, au micro de Canal+. Luis Enrique a eu le temps de prendre note. Xavi aussi.


@so_foot

En tribune, le thème de PSG-Barça était Star Wars, avec ce superbe travail du virage Auteuil. Les Parisiens étaient par contre moins inspirés sur le terrain ! #psg #parissaintgermain #yoda #starwars #sabrelaser #lightsaber #vador #darkvador #darthvader #vader #cinema #guerredesetoiles #footballtiktok #sportstiktok #psgbarca #psgfcbarcelona #psgbarcelone #psgfcbarcelone #psgbarcelona #fcbarcelona #fcbarcelona #barcelone #barcelona #blaugrana #mbappe #mbappé #raphinha #parcdesprinces #supporters #ultras #collectifultrasparis #foryou #pourtoi

♬ son original – SO FOOT

Dans cet article :
Dans cet article :

Par Adel Bentaha

Articles en tendances
30
Revivez la finale Atalanta-Leverkusen  (3-0)
  • C3
  • Finale
  • Atalanta-Leverkusen
Revivez la finale Atalanta-Leverkusen (3-0)

Revivez la finale Atalanta-Leverkusen (3-0)

Revivez la finale Atalanta-Leverkusen (3-0)
Logo de l'équipe Atalanta
Lookman au triple galop
  • C3
  • Finale
  • Atalanta-Bayer Leverkusen (3-0)
Lookman au triple galop

Lookman au triple galop

Lookman au triple galop

Votre avis sur cet article

Les avis de nos lecteurs:

Dernières actus

Nos partenaires

  • Vietnam: le label d'H-BURNS, Phararon de Winter, 51 Black Super, Kakkmaddafakka...
  • #Trashtalk: les vrais coulisses de la NBA.
  • Maillots, équipement, lifestyle - Degaine.
  • Magazine trimestriel de Mode, Culture et Société pour les vrais parents sur les vrais enfants.
  • Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine

Actus PSG

FC Barcelona