S’abonner au mag
  • Italie
  • Inter Milan

Pavard, renaissance à l’italienne

Par Adrien HEMARD DOHAIN

Arrivé l’été dernier à l’Inter contre une trentaine de millions d’euros, Benjamin Pavard s’est depuis imposé comme le taulier de la défense intériste. À 27 ans, le Lillois est en pleine dolce vita en Lombardie, où tout le monde n’a d’yeux que pour lui.

Pavard, renaissance à l’italienne

La date d’un transfert en dit parfois long sur la nature de celui-ci. Cela pourrait être le cas de celui de Benjamin Pavard, passé du Bayern Munich à l’Inter Milan le 30 août dernier. Sur le papier, beaucoup pourraient ainsi croire au panic buy. Mais si le club lombard a lâché 30 millions d’euros sur le champion du monde 2018 en fin d’été dernier, c’était à l’issue d’âpres négociations, notamment parce que Thomas Tuchel ne voulait pas laisser filer son taulier. Problème : Pavard avait besoin de changer d’air. Ou d’ère. Car depuis son arrivée à l’Inter, le Français s’est imposé comme une référence en défense centrale en Italie. Ce qui, là aussi, en dit long.

Le triangle d’or

Si Antoine Griezmann et l’attaque de l’Atlético de Madrid sont restés muets ce mardi soir en huitièmes de finale aller de Ligue des champions, ce n’est pas tant dû à la frilosité légendaire de Diego Simeone qu’à la solidité défensive de l’Inter. Face aux Colchoneros, en plus de l’option prise pour le match retour (1-0), les Intéristes ont signé un vingtième clean sheet cette saison, eux qui n’ont encaissé que dix buts en Serie A. Mieux : il s’agit du sixième match sans prendre de pion pour l’Inter, sur les 9 dernières sorties et depuis le retour de blessure de Pavard. En cinq petits mois, le Français a totalement fait oublier Milan Škriniar, ex-capitaine nerazzurro. Et ce, malgré sa luxation du genou gauche, survenue fin novembre, qui l’a éloigné des terrains pendant un mois et demi. Ce qui s’est révélé être un mal pour un bien pour le Ch’ti, puisque pendant ce temps, Matteo Darmian a glissé en piston droit, laissant définitivement le champ libre à droite de la défense à trois de Simone Inzaghi. Avec Nicolò Barella, les deux hommes forment depuis un triangle irrésistible.

C’est un joueur parfait pour notre système de jeu. On parle de quelqu’un qui n’a pas besoin de présentation, d’un joueur de niveau international.

Simone Inzaghi

« Je suis venu pour jouer défenseur central, et pas arrière droit », avait de toute façon prévenu le défenseur central de formation, longtemps aligné à droite par défaut au Bayern, mais surtout en équipe de France. En Lombardie, Simone Inzaghi a reçu le message, et a repositionné le Français à droite de sa défense à trois, aux côtés d’Alessandro Bastoni (axe gauche) et Stefan de Vrij (axe). « C’est un joueur parfait pour notre système de jeu. Nous le voulions absolument et nous sommes très heureux du choix que nous avons fait », prophétisait déjà Inzaghi en septembre. « On parle de quelqu’un qui n’a pas besoin de présentation, d’un joueur de niveau international, ajoutait l’Italien la semaine passée. Et il s’est intégré tout de suite à un grand groupe qui l’a très bien accueilli. » Rien d’étonnant pour celui qui raconte avoir toujours voulu jouer à l’Inter et qui se présentait comme « Benji l’Interista » à son arrivée, au micro d’InterTV : « J’en avais parlé avec des amis, j’adore la musique italienne et j’écoutais Gigi l’Amoroso. Je me suis toujours senti interiste, et je voulais l’être depuis très longtemps, les tifosi sont exceptionnels. »

L’Italie en pince pour lui

Depuis, Benjamin Pavard n’a connu quasi aucune fausse note, et se fond parfaitement dans la partition d’Inzaghi entre son goût des duels, sa capacité de projection et son côté pile électrique. « Le coach nous demande de plutôt bien défendre, et après de donner le ballon et redemander quand il y a la possibilité, donc j’essaie aussi d’un peu apporter offensivement », résumait-il après la victoire face à la Juventus, début février, après laquelle il avait été désigné homme du match, et encensé par la presse transalpine. « Il est à San Siro depuis 6 mois, mais l’impression est qu’il y est né », écrivait ainsi La Repubblica. « Béni soit le jour où Inzaghi a demandé de faire all-in sur lui. Il interprète le match comme un fuoriclasse. Tout est parfait », surenchérissait même Tuttosport.

Il est à San Siro depuis 6 mois, mais l’impression est qu’il y est né.

La Repubblica

Prochaine étape pour Pavard : réitérer ses performances en Bleu, lui qui reste sur un doublé à Lille face à l’Écosse pour son premier match en tant que défenseur central, après avoir longtemps dépanné (et été pointé du doigt) comme latéral droit. « Première apparition dans l’axe et il finit même avec le brassard. C’est super pour lui et pour l’équipe. Je ne suis pas surpris, car je connais la qualité de Ben », constatait d’ailleurs Griezmann ce soir-là. Didier Deschamps avait lui aussi salué la performance de son latéral tout en rappelant que « dans l’axe, il y a du monde et une grosse concurrence ». Une concurrence qui ne brille toutefois pas autant que Pavard, à l’image de son ancien coéquipier au Bayern, Dayot Upamecano. De là à être le titulaire surprise dans l’axe à l’Euro ? Après tout, la dernière fois que les Bleus ont démarré une compétition internationale avec un rôle surprise pour Pavard, ça ne s’est pas trop mal fini.

Dans cet article :
Benjamin Pavard écarté des terrains entre 3 et 4 semaines
Dans cet article :

Par Adrien HEMARD DOHAIN

À lire aussi
Logo de l'équipe France
French forward Marcus Thuram kicks the ball during the UEFA Euro 2024 qualification football match between France and Ireland at the Parc des Princes stadium in Paris on September 7, 2023. Photo by Firas Abdullah/ABACAPRESS.COM - Photo by Icon sport
French forward Marcus Thuram kicks the ball during the UEFA Euro 2024 qualification football match between France and Ireland at the Parc des Princes stadium in Paris on September 7, 2023. Photo by Firas Abdullah/ABACAPRESS.COM - Photo by Icon sport
  • International
  • France
Marcus Thuram, attention à l'explosion

Marcus Thuram, attention à l'explosion

Marcus Thuram, attention à l'explosion
Articles en tendances
23
Revivez la victoire de Barcelone à Paris (2-3)
  • C1
  • Quarts
  • PSG-Barcelone
Revivez la victoire de Barcelone à Paris (2-3)

Revivez la victoire de Barcelone à Paris (2-3)

Revivez la victoire de Barcelone à Paris (2-3)
Logo de l'équipe Manchester City
Eduardo Camavinga of Real Madrid and Mateo Kovacic of Manchester City during the UEFA Champions League match, Quarter-finals, first leg, between Real Madrid and Manchester City played at Santiago Bernabeu Stadium on April 9, 2024 in Madrid Spain. (Photo by Bagu Blanco / Pressinphoto / Icon Sport)   Photo by Icon sport   - Photo by Icon Sport
Eduardo Camavinga of Real Madrid and Mateo Kovacic of Manchester City during the UEFA Champions League match, Quarter-finals, first leg, between Real Madrid and Manchester City played at Santiago Bernabeu Stadium on April 9, 2024 in Madrid Spain. (Photo by Bagu Blanco / Pressinphoto / Icon Sport) Photo by Icon sport - Photo by Icon Sport
  • C1
  • Quarts
  • Real Madrid-Manchester City (3-3)
Le Real et City offrent une empoignade mémorable

Le Real et City offrent une empoignade mémorable

Le Real et City offrent une empoignade mémorable
22
Revivez Arsenal - Bayern Munich (2-2)
  • Ligue des champions
  • Quarts
  • Arsenal-Bayern
Revivez Arsenal - Bayern Munich (2-2)

Revivez Arsenal - Bayern Munich (2-2)

Revivez Arsenal - Bayern Munich (2-2)
Logo de l'équipe Paris Saint-Germain
Kylian Mbappe (forward; Paris Saint-Germain) during the UEFA Champions League match between Real Sociedad vs Paris Saint-Germain UEFA Champions League at Reale Arena / Anoeta Stadium on March 5, 2024 in Donostia / San Sebastian, Spain. Photo by ABACAPRESS.COM    Photo by Icon Sport   - Photo by Icon Sport
Kylian Mbappe (forward; Paris Saint-Germain) during the UEFA Champions League match between Real Sociedad vs Paris Saint-Germain UEFA Champions League at Reale Arena / Anoeta Stadium on March 5, 2024 in Donostia / San Sebastian, Spain. Photo by ABACAPRESS.COM Photo by Icon Sport - Photo by Icon Sport
  • Paris sportifs
Pronostic PSG Barcelone : Analyse, cotes et prono du quart de finale de Ligue des champions (+100€ de bonus offerts en CASH)

Pronostic PSG Barcelone : Analyse, cotes et prono du quart de finale de Ligue des champions (+100€ de bonus offerts en CASH)

Pronostic PSG Barcelone : Analyse, cotes et prono du quart de finale de Ligue des champions (+100€ de bonus offerts en CASH)
21
Revivez Benfica-OM (2-1)
  • C3
  • Quarts
  • Benfica-OM (2-1)
Revivez Benfica-OM (2-1)

Revivez Benfica-OM (2-1)

Revivez Benfica-OM (2-1)

Votre avis sur cet article

Les avis de nos lecteurs:

Dernières actus

Nos partenaires

  • Vietnam: le label d'H-BURNS, Phararon de Winter, 51 Black Super, Kakkmaddafakka...
  • #Trashtalk: les vrais coulisses de la NBA.
  • Maillots, équipement, lifestyle - Degaine.
  • Magazine trimestriel de Mode, Culture et Société pour les vrais parents sur les vrais enfants.
  • Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine

Inter Milan

Logo de l'équipe Inter Milan
Inter's Federico Dimarco  celebrates after scoring 1-0  during the Serie A soccer  match between Inter and Empoli  at the San Siro Stadium in Milan , north Italy - Saturday , March 17, 2024. Sport - Soccer . (Photo by Spada/LaPresse) Photo by Icon Sport   - Photo by Icon Sport
Inter's Federico Dimarco celebrates after scoring 1-0 during the Serie A soccer match between Inter and Empoli at the San Siro Stadium in Milan , north Italy - Saturday , March 17, 2024. Sport - Soccer . (Photo by Spada/LaPresse) Photo by Icon Sport - Photo by Icon Sport
Pronostic Udinese Inter : Analyse, cotes et prono du match de Serie A

Pronostic Udinese Inter : Analyse, cotes et prono du match de Serie A

Pronostic Udinese Inter : Analyse, cotes et prono du match de Serie A

France

Benjamin Pavard

22
Revivez Arsenal - Bayern Munich (2-2)
Revivez Arsenal - Bayern Munich (2-2)

Revivez Arsenal - Bayern Munich (2-2)

Revivez Arsenal - Bayern Munich (2-2)
32
Revivez la victoire de la France face au Chili (3-2)
Revivez la victoire de la France face au Chili (3-2)

Revivez la victoire de la France face au Chili (3-2)

Revivez la victoire de la France face au Chili (3-2)
02
Revivez : France-Allemagne (0-2)
Revivez : France-Allemagne (0-2)

Revivez : France-Allemagne (0-2)

Revivez : France-Allemagne (0-2)