Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 10 Résultats Classements Options

Valverde, artiste au chevet du Barça

Annoncé en tête des sondages depuis un bon moment, Ernesto Valverde est désormais le successeur attitré de Luis Enrique à la tête du FC Barcelone. Une vraie étape dans la carrière d'un entraîneur qui va enfin savoir si son costard est taillé pour le très haut niveau.

Modififié
C’était un secret de Polichinelle, mais Sport peut être considéré comme le premier journal à avoir mis une preuve tangible sur la prise de décision définitive du FC Barcelone. Juste après le dernier match de championnat contre Eibar, Josep María Bartomeu annonçait que le prochain entraîneur du Barça serait annoncé le 29 mai prochain. Une date bien trop tardive pour le quotidien qui a expliqué dans ses colonnes le 22 mai dernier, soit un jour avant le départ officiel d’Ernesto Valverde de l’Athletic Bilbao, que le futur coach blaugrana était à la recherche d’une maison sur Barcelone, dans le quartier de Sarrià-Sant Gervasi. Simple résidence familiale secondaire ? Jusqu’ici, pourquoi pas. Le hic, c’est que les parents Valverde se sont aussi renseignés sur l’école Frederic Mistral-Técnic Eulàlia, située près de la propriété en question. Une façon pour le couple de prendre soin de la future scolarisation des enfants sur Barcelone, et de laisser une grosse porte ouverte à l’arrivée de Valverde en Catalogne pour prendre les rênes du FC Barcelone.

L’agent double barcelonais


Plus qu’une simple venue, il est préférable de parler d’un retour en Catalogne pour Valverde. De 1986 à 1990, le joueur passe quatre saisons dans la cité de Gaudi, mais fréquente deux équipes différentes. L’Espanyol de Barcelone d’abord, où cet ailier rapide et technique arrive tout droit du Sestao Sport Club pour intégrer l’équipe de Javier Clemente. « C’était un joueur très habile et véloce pour l’époque, explique l’ancien sélectionneur de l’Espagne. L’Atlético de Madrid était intéressé aussi, mais finalement le club ne l’avait pas engagé. C’est ce qui m’a permis de pouvoir l’intégrer dans mon effectif. J’ai pu compter sur ses qualités pendant deux très belles années. » Avec les Perruches, Valverde parvient à se hisser à la troisième place de Liga dès la première saison, et enchaîne avec une finale de coupe de l’UEFA perdue contre Leverkusen. De quoi attirer les yeux du voisin de toujours, le Barça. « Sa principale qualité sur le terrain, c’était la justesse de son jeu, décrypte Clemente. Il était capable de faire vite et bien malgré sa petite taille. Son bagage footballistique était très intéressant, il nous marquait des buts. » Une justesse dont le Barça, sixième de la dernière Liga, souhaite profiter.

Hélas, son expérience avec le club blaugrana tourne à l’acte manqué. Son potentiel est évident, mais des blessures à répétition finissent par avoir raison de son statut d’attaquant de poche insaisissable. Et si en deux saisons, El Txingurri (La Fourmi, en euskara) voit son palmarès garni d’une Coupe des coupes (C2) et d’une Coupe d’Espagne, son absence dans les finales symbolise ses difficultés à s’imposer. Recruté par l’Athletic Bilbao à l’été 1990, Javier Clemente parvient à redonner du tonus à son poulain, qui passe six saisons chez les Leones. De quoi y revenir en tant qu’entraîneur chez les jeunes d’abord, puis à la tête de l’équipe première, pendant sept années (de 2002 à 2005 d’abord, puis de 2013 à 2017). « Son bilan à Bilbao est bon dans l’ensemble, explique Clemente. Je le vois toujours très tranquille sur le banc de touche. Même si le club ne peut pas terminer champion d’Espagne, son rendement est stable. Il s’est toujours qualifié pour la Ligue Europa, là où le club doit se situer dans le championnat espagnol. » Grâce à la victoire du Barça contre Alavés en finale de Coupe du Roi samedi dernier, Valverde laisse Bilbao à nouveau qualifié pour l’Europe. Une mission accomplie, avant de démarrer la prochaine étape.

Entraîneur photographe


Sous le feu des projecteurs, Valverde s’apprête à vivre le plus grand défi de sa carrière d’entraîneur. Une carrière qu’il aurait pu ne jamais démarrer, à en croire sa seconde passion dans la vie. « Au moment où j’ai terminé ma carrière de joueur, je pensais à me reconvertir dans la photographie, expliquait-il récemment à l’agence EFE. Mais finalement, je suis devenu un entraîneur. » Adepte des expositions où ses clichés connaissent un succès certain, l’artiste Valverde doit à présent développer une nouvelle image dans un Barça qui souhaite se réinventer. Sa tendance au turn-over des ailiers à Bilbao peut cette fois-ci s’avérer périlleuse. « Au Barça, les trois joueurs de devant, Messi, Suárez et Neymar, sont inamovibles, tranche Clemente. C’est le trio offensif le plus efficace au monde, donc les changements importants ne se feront pas dans ce secteur. Le retour de Deulofeu peut lui offrir des possibilités... Dans les grands clubs, plus le nombre de bons joueurs est élevé, plus la saison s’annonce réussie, car le calendrier nécessite une rotation d’effectif. »


Dans ce club où une revanche personnelle est à prendre à la suite de son passé malheureux, Valverde va préparer la saison prochaine de façon réfléchie. Cet été, si la MSN est reconduite, des recrues vont surtout être attendues en défense et au milieu de terrain. L’entraîneur possède de bons moyens pour réussir son marché, avant une saison fondamentale. « Le voir au Barça, c’est quelque chose qui ne me surprend pas, conclut Clemente. D’après moi, il peut y réussir. C’est le moment de savoir s’il est capable de remporter des titres majeurs. Le Barça doit être champion d’Espagne ou d’Europe l’an prochain. Si ce n’est pas le cas, on pourra déjà considérer la campagne 2017-2018 comme mauvaise. » Deux titres encore inconnus pour Valverde, c’est vrai. Mais si les provisions pour l’hiver sont faites avec sérieux, la fourmi basque pourra savourer le goût de la victoire depuis la Catalogne, et voler à la cigale madrilène ses rêves d’une hégémonie perpétuelle.



Par Antoine Donnarieix Propos de Clemente recueillis par AD.
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 18:00 Drame de la rue d’Aubagne : Mbappé va rencontrer le fils de l'une des victimes 85

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 10:45 Dhorasoo a lui aussi eu une altercation avec Ribéry 70