Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 27 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Résumé

Lens frustre le HAC, Niort et le Paris FC offrent un nul furieux

Dans une soirée complètement folle, où pas moins de huit penaltys ont été sifflés, la plus grosse purge est étonnamment venue du Havre, d'où Lens est reparti avec un 0-0 qui lui permet de conforter sa troisième place, grâce aux défaites conjuguées d'Ajaccio devant Châteauroux (0-1) et de Troyes contre Grenoble (1-2). La masterclass est elle étonnamment venue de Niort, où le Paris FC a arraché le nul au bout d'un match incroyable (4-4).

Modififié

Le Havre 0-0 Lens



À défaut de marquer, il faut savoir ne pas prendre de but. Jean-Louis Leca, qui claque sur sa barre une demi-volée vicieuse de Fontaine (25e), et Steven Fortes, qui découpe le mollet de Kadewere (29e), l'ont bien compris. L'arrivée au Stade Océane d'Édouard Philippe à la pause a le don d'achever le Zimbabwéen, touché à la cuisse et sorti contre son gré avant l'heure de jeu. En l'absence du meilleur buteur de Ligue 2, Badé croit enfiler le costume du héros côté havrais, mais voit sa réalisation sur corner refusée pour un hors-jeu inexistant (69e). Pas de quoi ôter au Premier ministre son smile, malgré un nul qui permet à Lens (battu une seule fois sur les 17 derniers matchs de Ligue 2) d'accentuer son avance sur la concurrence, et empêche le HAC de revenir à hauteur de Troyes à la quatrième place.


AC Ajaccio 0-1 Châteauroux

But : Alhadhur (34e) pour la Berrichonne

Histoire de prolonger sa belle série, la Berrichonne débarque à François-Coty pour faire le dos rond, en espérant un coup de patte décisif de Romain Grange. Un plan de jeu sommaire, mais payant, en atteste ce coup de casque d'Alhadhur, absolument seul sur un corner du maître à jouer castelroussin. Dur pour l'ACA, dominateur en première période et qui se découvre après le repos, au point de friser la correctionnelle en contre. Mais suffisant pour assurer à Châteauroux un quatrième succès sur les cinq dernières journées. Joli.


Troyes 1-2 Grenoble

Buts : Tardieu (63e) pour l'ESTAC // Elogo (36e) et Semedo (84e) pour le GF 38.

Passé ce poteau de Bédia d'entrée (1re), il faut attendre la 27e minute et ce coup franc lointain de Benet détourné par Gallon pour voir le Stade de l'Aube s'enjailler un peu. De quoi donner des ailes aux Grenoblois, qui signent une action collective magnifique côté droit, conclue de près par Elogo. Remis dans le match par Tardieu, en embuscade pour smasher de la tête un ballon relâché par Maubleu sur corner, les Troyens dominent et s'exposent, mais concèdent un second but magnifique de Semedo en contre. Et restent, malgré leurs contestations, coincés à la quatrième place.




Guingamp 1-0 Auxerre

But : Pelé (84e SP) pour l'En Avant.

Soir de premières, au Roudoudou, avec la première titularisation côté auxerrois de Begraoui en pointe, et surtout le premier match en pro de Louis Carnot, fils de la légende bretonne Stéphane Carnot. Comme son père, le petit Carnot joue en dix et frappe les coups de pied arrêtés. Mais c'est l'Auxerrois Barretto qui se montre le plus dangereux dans cet exercice en première période, avec un coup franc qui frôle la lucarne de Caillard. Et c'est sur un autre coup de pied arrêté, un péno en l'occurrence, que Bryan Pelé met fin à la mauvaise série à domicile de Guingamp (trois matchs de suite sans victoire), qui repart En Avant. Vous l'avez ?


Clermont 3-1 Orléans

Buts : Grbić (48e SP) et Berthomier (79e et 84e) pour le Clermont Foot // Scheidler (56e SP) pour l'USO.

Buteur lors de ses quatre dernières sorties, et auteur de quatre buts en deux matchs en 2020, où il est l'unique buteur clermontois, Adrian Grbić a tout du bon plan pour les parieurs en ligne. Un statut que l'attaquant autrichien confirme peu après le retour des vestiaires sur un péno gratté par Nsimba, après avoir déjà touché la barre sur coup franc en première période (19e). Clermont croit avoir fait le plus dur, mais c'est compter sans ce diable de Scheidler, qui pousse Johan Gastien à la faute et égalise sur un penalty plutôt généreux. Un coup trop dur à supporter pour Pascal Gastien, qui voit rouge dans le dernier quart d'heure et loupe donc ce coup de boule magnifique et ce but de renard du joker Berthomier. Mais peut indiquer le chemin des vestiaires aux Orléanais Cambon et Renault, exclus avant la fin du bal. Y a pas, ils ont le sens de l'accueil, ces Clermontois.


Rodez 1-1 Valenciennes

Buts : Ouhafsa (24e) pour Rodez // Chevalier (87e SP) pour le VAFC.

RIP, l'araignée qui avait tissé sa toile dans le but de Jérôme Prior. D'une énorme sacoche à vingt mètres, Ayoub Ouhafsa lustre la lunette du portier valenciennois. Impliqué sur quatre des sept derniers buts de son équipe, l'attaquant ruthénois croit offrir à Rodez son premier succès de l'année. Sauf qu'en face, Teddy Chevalier rôde, et s'offre sur le fil son onzième but de la saison, le troisième dans cet exercice sur les cinq derniers. Le fou du village a encore frappé.


Le Mans 1-1 Nancy

Buts : Kanté (81e) pour Le Mans // Ciss (57e) pour l'ASNL.


Dans cette partie emballante, seuls manquent les buts en première période. La faute, d'abord, à ce fichu poteau qui repousse un tir puissant du Manceau Maziz. Également sauvé par son montant sur ce tir du gauche de Bertrand, Patron doit finalement céder devant Saliou Ciss, qui a bien suivi une frappe puissante de Bassi repoussée par le portier sarthois. Enfin, l'ASNL va s'imposer à l'extérieur, se dit-on alors. Jusqu'à cette 81e minute où Kanté se jette intelligemment pour couper un centre de la gauche. Et permettre au Mans de maintenir à distance Niort, le premier relégable.


Chambly 0-1 Caen

But : Zady Sery (73e) pour Malherbe.

Oublié les galères de la première partie de saison. Libéré de ses pépins physiques à répétition et aligné sur l'aile gauche par Pascal Dupraz, Caleb Zady Sery célèbre la chose en inscrivant son premier but de la saison, d'un tir du gauche à la trajectoire curieuse. Tout un symbole : ce pion permet à Malherbe de renouer avec la victoire, presque deux mois après son dernier succès. Et de doubler son adversaire du jour au classement. Le spectacle ? Chaque chose en son temps, les enfants.


Niort 4-4 Paris FC

Buts : Sissoko (11e, 21e SP et 45e SP) et Sans (82e) pour les Chamois // Armand (8e et 32e SP), Mandouki (52e) et Kanté (90e+7) pour le PFC.

Jusqu'au bout, le corps arbitral s'est tâté à reporter la rencontre, la faute à une pelouse complètement moisie. Quelle idée : ç'aurait été se priver du match le plus dingue de la journée, et accessoirement des trois premiers buts de la soirée. Leurs auteurs ? L'inévitable Armand, d'un superbe enroulé au sortir d'un bon pressing de Lopez, et l'inévitable Sissoko, d'abord buteur de la tête sur un centre de Koyalipou, puis sur un penalty litigieux qu'il a lui-même obtenu. Un péno qui en précède deux autres, plus évidents. Leurs auteurs ? L'inévitable Armand, auteur de son septième pion de la saison, et l'inévitable Sissoko, qui s'offre un triplé juste avant la pause et permet aux Chamois de revenir temporairement à hauteur du Mans, premier non-relégable la zone rouge. Une joie de courte durée, Mandouki devançant Braat pour renvoyer les hommes de Franck Passi dans la zone rouge. Buteur sur un coup franc de Djigla, Matthieu Sans croit éviter pareil destin à son équipe, et lui offrir son premier succès depuis le 22 novembre. D'autant qu'Armand loupe, encore sur penalty, l'occasion d'égaliser. Il faudra toutefois attendre encore un peu pour sabrer le champagne, côté Niortais. La faute à Ousmane Kanté, buteur au bout du money time. Complètement fou, jusqu'au bout.



  • Résultats et classement de Ligue 2

    Simon Butel
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Partenaires
    Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom

    Hier à 16:45 Lewandowski porte plainte contre son ex-agent 10
    Partenaires
    Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons
    Hier à 12:30 L'entraînement en mode saumon de Carlisle United 7 Hier à 12:27 Pour ses 80 ans, Pelé dévoile une chanson avec Rodrigo y Gabriela 8