Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 19 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 8es
  3. // Chelsea-Bayern (0-3)

Gnabry, marche à Londres

Auteur d'un doublé en l'espace de quatre minutes sur le terrain de Chelsea, Serge Gnabry a détruit les Blues et lancé le Bayern Munich vers la qualification en quarts de finale de Ligue des champions. Preuve que l'Allemand a bien grandi depuis son départ d'Angleterre, lui que ne cesse d'être décisif avec les Bavarois.

Modififié
Bim, 51e minute. Bam, 54e minute. Boom, 0-3. Ce mardi soir, Chelsea a vu une étoile filante lui transpercer le cœur en l'espace de quelques secondes. Alors qu'ils tenaient tant bien que mal le match nul à Stamford Bridge devant un Bayern Munich largement dominateur à l'occasion d'un huitième de finale aller de Ligue des champions complètement déséquilibré, les Blues se sont finalement fait trucider par les jambes d'un Allemand qu'ils connaissent bien.


Peu après la pause, au bout d'une contre-attaque collective rondement menée, les Anglais se sont en effet fait fouetter par Serge Gnabry à deux reprises. Servi sur chaque but par Robert Lewandowski, le milieu offensif a donc été à l'origine de la probable qualification des Bavarois en quarts de C1 en lançant la plus large défaite de l'histoire des Londoniens à domicile en compétition européenne.

Attention, ascension


Ce Gnabry, Chelsea l'avait déjà vu par le passé. Enfin, était-ce vraiment la même personne ? Celui que les Blues avaient croisé ne semblait pas si mature. Pas si mûr. Pas si fort. Pas si décisif. Pas si serein. Pas si important. Pas si performant. Pas si grand. À l'époque, le petit soufflait un nombre de bougies qui entouraient celui de l'âge adulte. Arrivé à Arsenal à seize ans, le bonhomme découvre Londres en devenant le troisième plus jeune joueur à être lancé en Premier League chez les Gunners (derrière Jack Wilshere, et Cesc Fàbregas). Cependant, il ne joue pas énormément et ne fait jamais trembler les filets dans la capitale du pays en neuf rencontres.


Après un prêt peu convaincant à West Bromwich Albion, la carrière du Monsieur décolle quand il revient sur ses terres. Jusqu'à signer pour Munich, s'y imposer et se venger du Royaume-Uni lors de cet exercice 2019-2020. Souvenir du 1er octobre 2019 : sur le terrain de Tottenham, le Bayern colle un 7-2 aux Spurs, et Serge y va de son quadruplé. Rien qu'un match de poules, freinaient les plus pessimistes. Reste que cette fois, c'est lors d'un match à élimination que le garçon de 24 ans a brillé.

Bundesliga d'abord, LDC ensuite, Euro enfin


Et si ça s'arrêtait là, les habitués de l'Allianz Arena auraient peut-être tort de s'enflammer. Sauf que l'influence de Gnabry, qui tente autant qu'il défend (quatre tirs et cinq tacles face aux Blues, personne ne fait mieux) va bien au-delà. Auteur de six réalisations et de deux passes décisives en six rencontres de C1, celui qui a fait la différence le week-end dernier contre Paderborn avec deux assists et un pion présente des statistiques fidèles à son rayonnement sur la scène nationale : dix goals (deuxième meilleur buteur de l'effectif, après l'inévitable Lewandowski), et huit passes dés. Le tout, en seulement 17 titularisations. D'ores et déjà la meilleure saison de sa carrière.



Dans ce contexte, difficile de prendre Serge pour un mytho. Au regard de son niveau actuel, le natif de Stuttgart fait partie des éléments offensifs les plus dangereux de la Mannschaft et compte bien le prouver à l'Euro. En attendant, le bourreau de Chelsea prend son pied et confirme sa pleine croissance dans une compétition où il n'avait encore jamais marqué. Londres ne l'a pas reconnu ? Il lui a marché dessus.



Par Florian Cadu
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Partenaires
Tsugi Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine

Hier à 14:15 EuroMillions : 37 millions d'€ à gagner + 1 millionnaire garanti ce vendredi Hier à 08:41 Dernier jours du Bonus Winamax Poker sans dépôt : 20€ de tickets offerts pour jouer un tournoi à 3 Millions !
Hier à 16:00 Les entraîneurs de Ligue 1 et Ligue 2 vont faire un don aux hôpitaux 4 Hier à 12:36 Un club de Premier League propose de finir la saison en Chine 44
Partenaires
Olive & Tom Tsugi Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons MAILLOTS FOOT VINTAGE
À lire ensuite
Les notes de Naples-Barça