S’abonner au mag
  • Ligue 1
  • J10
  • OM-OL (3-0)

« VA », la bonne affaire de l'OM

Par Adrien Hémard-Dohain, au Vélodrome

Associés en pointe d'un 3-4-1-2 inédit, Aubameyang et Vitinha ont rayonné face à l'OL (3-0). Tous les deux buteurs et passeurs décisifs, les deux hommes ont prouvé qu'il y avait de quoi espérer du côté de l'OM, revenu à trois points des places européennes.

« VA », la bonne affaire de l'OM

« Il faut déchiffrer là, attend. » Quand la feuille de match a circulé dans les entraves du Vélodrome, à une heure du coup d’envoi face à Lyon, la perplexité a gagné la salle de presse. À quoi jouait Gennaro Gattuso ? En quête de repères, l’OM avait trouvé sa formule avec un 4-2-3-1 compact, qui donnait les clefs du jeu à Amine Harit, en soutien de Pierre-Emerick Aubameyang. Mais à l’heure de recevoir l’OL en match en retard de la 10e journée, le champion du monde 2006 a surpris tout son monde. Place à une défense à cinq et à un milieu à trois pour venir épauler un duo jamais vraiment associé jusque-là : Pierre-Emerick Aubameyang et Vitinha. La surprise a toutefois vite laissé place à l’évidence, puisque les deux hommes ont été impliqués sur les trois buts de la soirée : deux passes décisives (dont une pour Vitinha) et un but pour le Gabonais, une passé dé (pour PEA) et un but pour le Portugais. La doublette « VA » est née, au bon souvenir de l’OM.

Une envie d’abord défensive

Ce choix était pourtant dicté par une volonté défensive, a confié l’Italien, après la rencontre : « On a étudié Lyon, et sans Rongier et Kondogbia, il fallait mettre à part mon credo footballistique (celui de jouer à 4 défenseurs, NDLR). On a décidé de jouer à trois centraux, dont un agressif pour construire derrière, utiliser la largeur, et cette situation de surnombre. Je remercie les joueurs, ils n’étaient pas convaincus à 100%. On a fait un bon match. » C’est donc presque par défaut que Gennaro Gattuso a disposé ses troupes ainsi, avec une volonté d’étirer un maximum le bloc lyonnais. « J’ai pris mes responsabilités. On pensait pouvoir faire mal ainsi, on a insisté. C’était une question de vie ou de mort. On a été récompensés », a savouré le champion du monde 2006, qui a répété son envie de toujours s’adapter à l’adversaire. Rien ne dit donc que l’on reverra ce 3-5-2 dès dimanche à Lorient, malgré les réussites affichées face à Lyon, et concédées par son adversaire du soir.

« Ce qui nous a vraiment gênés, c’est la position très large sur leur côté gauche. C’est souvent là où ils ont fait la différence, on a eu du mal à fermer l’intérieur et l’extérieur, a reconnu Pierre Sage, le coach lyonnais, en bonne victime expiatoire. Ils avaient tellement d’alternatives de jeu qu’ils n’avaient plus qu’à choisir la bonne. On s’est ajusté à la mi-temps avec deux pistons en 3-4-3, mais on s’est alors plus ouvert dans l’axe. Ils arrivaient bien à faire dézoner notre axial. » Des possibilités qui se nommaient souvent Pierre-Emerick Aubameyang et Vitinha, parfaitement accordés pour éparpiller la défense lyonnaise sur la pelouse du Vélodrome. Car si Gattuso a opté pour le 3-5-2 en pensant à sa défense, c’est bien son duo d’attaque qui en a fait une réussite. Ce que l’Italien a reconnu, non sans mal : « Vitinha a apporté beaucoup de choses sur le plan physique, il attaque la profondeur. Ça permet à Aubam de se balader sur le côté. Ça nous a permis de varier un peu, c’est difficile pour la défense adverse de les suivre. Un va chercher le ballon, l’autre plonge derrière : ça nous a beaucoup aidés. »

Un plan B de premier choix

En pratique, la présence de Vitinha a libéré Aubameyang, électron libre et libéré, après sa semaine dernière à cinq buts. De retour en confiance, le Gabonais a rayonné en début de période, et déséquilibré à lui seul le bloc lyonnais. Une fois la balance penchée dans son sens, il a fait parler sa justesse technique pour servir Vitinha, sur le premier but, puis Murillo sur le second. Deux passes décisives et un grand sourire pour celui qui est impliqué sur 15 buts toutes compétitions confondues cette saison avec l’OM (10 buts, 5 passes décisives) : seul Kylian Mbappé (18 buts, 2 passes décisives) fait mieux en France pour le moment. Surtout : cette association a permis à Gennaro Gattuso de ne pas faire maronner Vitinha. Titulaire à l’arrivée de l’Italien, mais de nouveau relégué sur le banc depuis dix jours, le Portugais a pu profiter de la confiance de l’ex-Stéphanois pour se relancer face à Lyon. Car en dehors de son but, la recrue la plus chère de l’histoire de l’OM a eu une activité incessante, pressant sans arrêt l’OL. C’est d’ailleurs ainsi qu’est venu le troisième pion phocéen.

Sur une ouverture d’Aubameyang, Vitinha a pris la profondeur. Au duel avec Lovren, le numéro 9 s’est écroulé, mais aussitôt relevé avant de lever les yeux. Il a ainsi vu Aubameyang, parfaitement démarqué en retrait pour le 3-0. Preuve que malgré l’avalanche de critiques (voire de moqueries) des dernières semaines, le petit protégé de Jean-Pierre Papin est bien plus qu’un gros buffle. Il est d’ailleurs passé tout proche d’un doublé ensuite, avant de sortir sous l’ovation du stade Vélodrome. Tout comme son compère d’attaque. Grâce à ses deux gâchettes, impliquées sur les trois buts de la soirée, l’OM a signé sa plus large victoire face à l’OL depuis le 26 avril 1994, et surtout la troisième de suite : une première dans l’histoire. Des jolies lignes statistiques qui donnent envie de revoir le duo « VA » associé en pointe, même si Gennaro Gattuso a bien rappelé que cela dépendra des adversaires. Et de la profondeur de banc : car si la paire Aubameyang-Vitinha a brillé face à Lyon, le coach de l’OM a dû faire entrer Ismaïla Sarr et Bilal Nadir ensuite, en pointe. À défaut de devenir le plan A des Marseillais, cette association a en tout cas tout d’un plan B de premier choix, ce que l’OM n’avait plus vraiment connu ces dernières années.

Par Adrien Hémard-Dohain, au Vélodrome

Articles en tendances
11
Revivez le nul entre Paris et Rennes (1-1)
  • Ligue 1
  • J23
  • PSG-Rennes
Revivez le nul entre Paris et Rennes (1-1)

Revivez le nul entre Paris et Rennes (1-1)

Revivez le nul entre Paris et Rennes (1-1)
00
Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)
  • Ligue 1
  • J24
  • Monaco-PSG
Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)

Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)

Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)
Logo de l'équipe Lille
Bastien DECHEPY during the Ligue 1 Uber Eats match between Paris Saint-Germain Football Club and Stade Rennais Football Club at Parc des Princes on February 25, 2024 in Paris, France. (Photo by Daniel Derajinski/Icon Sport)
Bastien DECHEPY during the Ligue 1 Uber Eats match between Paris Saint-Germain Football Club and Stade Rennais Football Club at Parc des Princes on February 25, 2024 in Paris, France. (Photo by Daniel Derajinski/Icon Sport)
  • France
  • Arbitrage
Ces arbitres qui cachent une forêt d'erreurs

Ces arbitres qui cachent une forêt d'erreurs

Ces arbitres qui cachent une forêt d'erreurs
41
Revivez OM-Montpellier (4-1)
  • Ligue 1
  • J23
  • OM-Montpellier
Revivez OM-Montpellier (4-1)

Revivez OM-Montpellier (4-1)

Revivez OM-Montpellier (4-1)
00
Revivez la qualification de l'OL face à Strasbourg
  • Coupe de France
  • Quarts
  • OL-Strasbourg
Revivez la qualification de l'OL face à Strasbourg

Revivez la qualification de l'OL face à Strasbourg

Revivez la qualification de l'OL face à Strasbourg
Logo de l'équipe France féminines
Seville, Spainen, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France schaut waehrend des Spiels der UEFA Women's Nations League 2024 Final zwischen Spain vs France im La Cartuja Stadion am 28. February 2024 in Seville, Spainen. (Foto von Manu Reino/DeFodi Images)  Seville, Spain, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France looks on during the UEFA Women's Nations League 2024 Final match between Spain vs France at the La Cartuja Stadium on February 28, 2024 in Seville, Spain. (Photo by Manu Reino/DeFodi Images)   - Photo by Icon Sport
Seville, Spainen, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France schaut waehrend des Spiels der UEFA Women's Nations League 2024 Final zwischen Spain vs France im La Cartuja Stadion am 28. February 2024 in Seville, Spainen. (Foto von Manu Reino/DeFodi Images) Seville, Spain, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France looks on during the UEFA Women's Nations League 2024 Final match between Spain vs France at the La Cartuja Stadium on February 28, 2024 in Seville, Spain. (Photo by Manu Reino/DeFodi Images) - Photo by Icon Sport
  • Ligue des nations
  • Finale
  • Espagne-France (2-0)
Renard et les Bleues : maux croisés

Renard et les Bleues : maux croisés

Renard et les Bleues : maux croisés

Votre avis sur cet article

Les avis de nos lecteurs:

Dernières actus

Nos partenaires

  • Vietnam: le label d'H-BURNS, Phararon de Winter, 51 Black Super, Kakkmaddafakka...
  • #Trashtalk: les vrais coulisses de la NBA.
  • Maillots, équipement, lifestyle - Degaine.
  • Magazine trimestriel de Mode, Culture et Société pour les vrais parents sur les vrais enfants.
  • Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine

Actus OM

Logo de l'équipe Olympique de Marseille
Pierre-Emerick AUBAMEYANG of Marseille celebrates his goal during the UEFA Europa League match between Olympique de Marseille and Shakhtar Donetsk at Orange Velodrome on February 22, 2024 in Marseille, France. (Photo by Johnny Fidelin/Icon Sport)
Pierre-Emerick AUBAMEYANG of Marseille celebrates his goal during the UEFA Europa League match between Olympique de Marseille and Shakhtar Donetsk at Orange Velodrome on February 22, 2024 in Marseille, France. (Photo by Johnny Fidelin/Icon Sport)
Pronostic Clermont OM : Analyse, cotes et prono du match de Ligue 1

Pronostic Clermont OM : Analyse, cotes et prono du match de Ligue 1

Pronostic Clermont OM : Analyse, cotes et prono du match de Ligue 1

Actus OL

Logo de l'équipe Olympique Lyonnais
10 Alexandre LACAZETTE (ol) during the Ligue 1 Uber Eats match between Olympique Lyonnais and Olympique de Marseille at Groupama Stadium on February 4, 2024 in Lyon, France. (Photo by Philippe Lecoeur/FEP/Icon Sport)
10 Alexandre LACAZETTE (ol) during the Ligue 1 Uber Eats match between Olympique Lyonnais and Olympique de Marseille at Groupama Stadium on February 4, 2024 in Lyon, France. (Photo by Philippe Lecoeur/FEP/Icon Sport)
Pronostic Lyon Lens : Analyse, cotes et prono de l'affiche de Ligue 1 + 15€ offerts sans déposer d'argent

Pronostic Lyon Lens : Analyse, cotes et prono de l'affiche de Ligue 1 + 15€ offerts sans déposer d'argent

Pronostic Lyon Lens : Analyse, cotes et prono de l'affiche de Ligue 1 + 15€ offerts sans déposer d'argent

Actus P. Aubameyang

41
Revivez OM-Montpellier (4-1)
Revivez OM-Montpellier (4-1)

Revivez OM-Montpellier (4-1)

Revivez OM-Montpellier (4-1)
31
Revivez OM-Shakhtar (3-1)
Revivez OM-Shakhtar (3-1)

Revivez OM-Shakhtar (3-1)

Revivez OM-Shakhtar (3-1)
10
Revivez la victoire de Brest contre l'OM (1-0) !
Revivez la victoire de Brest contre l'OM (1-0) !

Revivez la victoire de Brest contre l'OM (1-0) !

Revivez la victoire de Brest contre l'OM (1-0) !

Vitinha

41
Revivez OM-Montpellier (4-1)
Revivez OM-Montpellier (4-1)

Revivez OM-Montpellier (4-1)

Revivez OM-Montpellier (4-1)
31
Revivez OM-Shakhtar (3-1)
Revivez OM-Shakhtar (3-1)

Revivez OM-Shakhtar (3-1)

Revivez OM-Shakhtar (3-1)
10
Revivez la victoire de Brest contre l'OM (1-0) !
Revivez la victoire de Brest contre l'OM (1-0) !

Revivez la victoire de Brest contre l'OM (1-0) !

Revivez la victoire de Brest contre l'OM (1-0) !
22
Revivez Shakhtar Donetsk - Olympique de Marseille
Revivez Shakhtar Donetsk - Olympique de Marseille

Revivez Shakhtar Donetsk - Olympique de Marseille

Revivez Shakhtar Donetsk - Olympique de Marseille
10
Revivez la victoire de Lyon dans l'Olympico (1-0)
Revivez la victoire de Lyon dans l'Olympico (1-0)

Revivez la victoire de Lyon dans l'Olympico (1-0)

Revivez la victoire de Lyon dans l'Olympico (1-0)