Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 4 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Amiens-PSG (2-2)

Amiens accroche le PSG... et le maintien

Deux fois devant, Paris s'est fait piéger par un Konaté de gala, qui offre son maintien à Amiens. La porte des 100 points se claque sur le nez d'Emery.

Modififié

Amiens 2-2 PSG

Buts : Konaté (47e, 80e) pour Amiens // Cavani (26e), Nkunku (64e) pour Paris

Comme Caen la saison dernière à la 38e journée, Amiens s'est offert une double cuillerée de plaisir ce vendredi soir face au PSG : les joueurs de Christophe Pélissier ont validé leur maintien en accrochant le champion de France au terme d'un match enlevé, conclu sur un 2-2. Histoire de mettre un joli point final à leur première saison au sein de l'élite. Pendant ce temps-là, la carotte des 100 points échappe définitivement à Emery et ses hommes.

Amiens, ça commençait bien


Les premières minutes du match ressemblent à des dernières : équipes coupées en deux, défenses en rupture et ballons en pagaille dans les surfaces. Un beau jeu en triangle initié par Lo Celso, en appui sur Pastore, offre une première fenêtre de tir intéressante à Di María, dont la reprise fuit la cage de Gurtner. Décontractés par les dix points qu’ils ont empilés dans leur panier lors des cinq derniers matchs, les Amiénois jouent sans se prendre la tête. Et si Di María, d’un une-deux aérien avec Cavani suivi d’une nouvelle reprise instantanée, continue à leur donner mal au crâne, c’est bien l’Uruguayen qui va déclencher la migraine. Trouvé par Pastore dans le dos des défenseurs, il glisse le ballon sous Gurtner pour le 1-0, à la 26e. Amiens change son statut pour passer de « à l’aise » à « c’est compliqué » et subit énormément : Adenon dévie sur sa ligne un scud de Pastore, puis Gurtner s’y colle devant Nkunku et Di María avant la pause.

Roulés par Nkunku, régalés par Konaté


Les Amiénois reviennent des vestiaires avec le plein, quand les Parisiens restent bloqués à la pompe. Konaté, déjà tout proche d’égaliser une minute auparavant, trompe Areola à la 47e en profitant d’une ouverture inspirée de Monconduit. Vexés, les joueurs d’Emery remettent le contact, mais ni Lo Celso, d’un intérieur des 20m, ni Di María, dont la frappe puissante est déviée par Dibassy, ne trouvent le cadre. Avec 65% de possession, Paris gère son équation et trouve la solution par Nkunku, qui enroule pied droit aux abords de la surface pour coucher Gurtner à la 64e. Encore une fois, Konaté va prendre les choses à son compte et ramener son équipe à hauteur à dix minutes du terme en abusant d'un Areola trop fragile dans ses cages. À peine le temps de respirer que Dibassy dégage sur sa ligne une reprise de Cavani pour valider le match nul. Même l'entrée de Mbappé, qui vendange la balle de match dans le temps additionnel, n'y fait rien : après avoir planté sa fléchette en plein dans le pif de Jardim le week-end dernier, Christophe Pélissier vient de faire une nouvelle victime. Pour les 100 points, Paris devra repasser.



Amiens (4-5-1) : Gurtner - Cissokho, Adenon, Dibassy, Avelar - Zungu, Monconduit - Cornette, Kakuta, Manzala - Konaté. Entraîneur : Christophe Pélissier.

Paris (4-3-3) : Areola - Meunier, Marquinhos, Kimpembe, Kurzawa - Pastore, Thiago Motta (cap), Lo Celso - Di María, Cavani, Nkunku. Entraîneur : Unai Emery.


  • Résultats et classement de Ligue 1

    Par Albert Marie
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Hier à 11:30 SANS DÉPÔT : 10€ offerts pour parier gratuitement chez Winamax !!!
    Hier à 10:00 500e but pour Ibrahimović 34