Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 24 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Atlético- FC Séville (2-2)

Séville tient la dragée haute à l'Atlético

Tous les deux à la lutte pour une place qualificative pour la prochaine Ligue des champions, l'Atlético de Madrid et le FC Séville se sont séparés samedi sur un match nul spectaculaire (2-2). Résultat des courses : les visiteurs gardent deux points d'avance sur leur adversaire du jour, coincés à la cinquième place de Liga.

Modififié

Atlético de Madrid 2-2 FC Séville

Buts : Morata (32e s.p.) et J. Félix (36e) pour l'Atlético // De Jong (19e) et Ocampos (43e sp) pour le FC Séville

Et si le FC Séville était en mesure de valider sa place parmi les futurs qualifiés pour la prochaine Ligue des champions ? C'est en tout cas le sentiment dégagé après un voyage sur le terrain d'un adversaire direct, chez qui les Palanganas ont beaucoup souffert durant la deuxième période, mais au bout duquel les Sévillans auront marqué deux fois face à la forteresse de l'Atlético de Madrid. Insuffisant pour aller chercher la victoire dans la capitale espagnole, mais suffisant pour repartir de son déplacement avec un point précieux. Cet après-midi, Julen Lopetegui peut regarder Diego Simeone dans les yeux.

Le berger et la bergère


À Madrid, l'heure n'est pas à la phobie autour du coronavirus. Dans un Wanda Metropolitano bien garni, l'Atlético et Séville s'affrontent dans le but de s'installer à la troisième place du championnat au coup de sifflet final. Après un premier quart d'heure de jeu d'observation, les Andalous envoient leur première banderille par l'intermédiaire de Suso, dont la frappe croisée du gauche est détournée par Jan Oblak vers Lucas Ocampos qui ne peut cadrer son tir d'un tacle plein de détermination. Pas grave, Séville se trouve un détonateur en la personne de Luuk de Jong. Muet depuis le 25 janvier, l'avant-centre néerlandais s'affirme comme premier buteur de la rencontre après avoir profité d'un tacle de Stefan Savić dans le vent et d'une finition impeccable devant Oblak (19e, 0-1). Meilleure équipe de Liga à l'extérieur, Séville doit tout de même se coltiner la révolte des Colchoneros. À la suite d'une tête de Felipe déviée par le haut du bras de Diego Carlos, cinq longues minutes sont nécessaires à Alejandro José Hernández Hernández pour écouter son oreillette, consulter la VAR et désigner le point de penalty. Sans trembler, Álvaro Morata transforme la sentence arbitrale en égalisation madrilène (32e, 1-1).


C'est tout ? Pas du tout, ce n'est que le début d'un spectacle XXL au Wanda Metropolitano. Passeur décisif sur l'ouverture du score andalouse, Joan Jordan est cette fois-ci auteur d'une mauvaise relance dont profite Koke Resurección. Plein axe, le capitaine rojiblanco décale João Félix sur sa gauche et permet à la pépite portugaise de renverser le cours du match en faveur de son équipe en à peine cinq minutes (36e, 2-1). Totalement débridée, la rencontre amène des actions d'un but à l'autre et Séville va en profiter : une tête de Sergio Reguilón est bien sortie par Oblak sur sa ligne, puis Kieran Trippier percute le mollet droit de Lucas Ocampos dans la foulée, occasionnant cinq nouvelles minutes d'arrêt de jeu. Après consultation de la VAR, l'Argentin obtient un penalty et se fait justice lui-même d'un contre-pied parfait (43e, 2-2). Enragé, l'Atlético ne baisse pas sa garde. Sur corner, Felipe arme une énorme tête piquée qui vient frôler le cadre de Vaclík. Soufflez, messieurs.

Tout pour l'attaque


Défait sur un seul de ses neuf derniers matchs toutes compétitions confondues, l'Atlético de Madrid souhaite poursuivre sa bonne série avant de se déplacer sur les bords de la Mersey. Sur son banc de touche, Simeone associe la parole aux actes : l'ailier Yannick Ferreira Carrasco entre à la place du défenseur Mario Hermoso pour amener du surnombre offensif. L'international belge met peu de temps à s'illustrer, puisque sa frappe déviée est stoppée d'une manchette par Tomáš Vaclík. Face à cette pirouette tactique, Lopetegui répond par l'offensive au moment où Youssef En-Nesyri remplace Suso pour passer à une attaque avec deux pointes offensives. Mais dans les faits, l'Atlético reste l'équipe la plus dangereuse, et Diego Costa, fraîchement entré en jeu, manque le cadre de peu. Sous une tension permanente, Séville bombe le torse et garde son avance sur l'Atlético. Désormais, direction l'Europe.


Atlético de Madrid (4-4-2) : Oblak - Hermoso (Ferreira Carrasco, 54e), Felipe, Savić, Trippier - Koke, Llorente, Saúl, Correa - J.Félix (Vitolo, 80e), Morata (D.Costa, 68e). Entraîneur : Diego Simeone.

FC Séville (4-3-3) : Vaclík - Reguilón, Diego Carlos, Koundé, Navas - Gudelj, Banega, Jordan (S.Gómez, 74e) - Suso (En-Nesyri, 63e), Ocampos (F.Vázquez, 81e), De Jong. Entraîneur : Julen Lopetegui.


  • Résultats et classement de Liga

    Par Antoine Donnarieix
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Partenaires
    Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Olive & Tom Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi

    Hier à 16:30 Wilshere s'entraîne dans un parc : « Ce n'est pas l'Emirates, mais c'est suffisant » 6
    Partenaires
    Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Tsugi Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine
    Hier à 11:16 Viens fêter les 10 ans du magazine Pédale! demain 6
    À lire ensuite
    Entrée, plat, Dessers