Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Retraite de David Beckham

Quelle reconversion pour David Beckham ?

Hier, David Beckham a annoncé qu'il mettait un terme à sa carrière. Or, le Spice Boy a déjà assuré ses arrières et a préparé des reconversions post-football. Voilà ce qui pourrait se passer dans les prochaines années de sa vie. Ou pas.

Modififié
Directeur artistique chez Emporio Armani

Pendant des années et des années, David Beckham a contracté ses abdos, a enduit son corps d'huile pour le rendre plus brillant, et a ainsi posé pour les campagnes de publicité d'Emporio Armani. En slip, bien évidemment. Et souvent dans des positions incroyables. Après l'arrêt de sa carrière de footballeur, c'est donc tout naturellement que celui qui est devenu l'ambassadeur de la marque à travers le monde en intègre l'équipe artistique. Pour sa toute première collection, il décide d'engager Gareth Bale comme modèle. Mais le Gallois est trop bien gaulé, du coup ça énerve Becks, qui le vire et prend à sa place Jallet. Rapidement, David voit les choses en grand. Dessiner uniquement des slips et des boxers, ça va deux minutes. Du coup, le voilà qui se met à créer une ligne de costards, avec pour intention de faire son propre défilé. Problème : il oublie de dessiner les pantalons, et ses mannequins défilent en costard-slip. Un énorme flop. Le boss d'Armani demande à Beckham de prendre ses distances. Six mois plus tard, Beckham se retrouve vendeur chez Abercrombie, chemise ouverte, abdos contractés, et huile sur le corps. Ne jamais changer une recette gagnante.

Coiffeur pour stars

Au cours de sa carrière, Beckham a à peu près tout essayé, capillairement parlant. La raie au milieu, la crête raton-laveur, la boule à zéro, la mini-crête, la raie-gel. Bref, on ne pourra pas lui reprocher de ne pas avoir tenté. Mine de rien, avec toutes ces conneries, Becks a passé presque plus de temps devant le miroir à analyser sa coupe de cheveux que sur un terrain de football. Fraîchement retraité, il se rend compte qu'il connaît absolument tout du langage capillaire : toutes les marques de gel, les techniques de coiffeur, le nom des marques de ciseaux, les odeurs des shampoings. C'est donc tout naturellement qu'il ouvre son propre salon de coiffure : « Spice Your Hair » . L'ancien de Manchester s'occupe lui-même des clients et, très vite, l'adresse devient hype. Balotelli demande à s'y faire faire une crête-mulet, Zlatan une iroquoise, Pirlo une coupe militaire et Bafé Gomis une teinture blonde. Footballeurs, mais aussi stars du showbiz. Il n'est pas rare de croiser George Clooney, Nathalie Portman, Kristen Stewart ou Jean Roucas dans le salon du Spice Boy. Deuxième étape de la conquête du monde du cheveu et du poil : lancer un salon d'épilation pour hommes.

Entraîneur pour coups francs

Avant, il y avait les stages Jean-Michel Larqué. Ah, d'ailleurs, ça existe encore, même si le site Internet semble dater de 1997. David, lui, veut transmettre son savoir-faire aux plus jeunes. Il décide donc de rentrer à Manchester, n'en déplaise à Vicky, pour ouvrir une école de football. Mais attention, pas n'importe quelle école. Pas une école où l'on met des chasubles orange et jaune fluo, et l'on court entre des piquets et des plots. Une école où l'on apprend à tirer les coups francs. Dès le premier cours, les gamins sont invités à poser le ballon aux 20 mètres, à bien relever la motte de terre, à appuyer le sol avec les crampons, à prendre quatre pas d'élan, à souffler, à regarder le gardien, puis à tirer. Et tant pis si le tir est pourri. Ce qu'il faut, avant tout, c'est bosser l'attitude. Au bout d'un mois, Beckham commence à voir débarquer à ses cours des joueurs plus âgés, et plus expérimentés. Balo vient incognito, sous le pseudo Big Barwuah, parce qu'il en a marre de marquer un coup franc par an, sur 350 tentatives. Mais très vite, le business de Beckham est contrarié par l'apparition d'une nouvelle école. La « Golazo do Neymar do Brasiou  » , lancé par le petit prodige brésilien, où il enseigne aux plus jeunes les roulettes, les passements de jambe, et surtout : comment se réceptionner après un énorme tacle d'un adversaire, qui aura eu envie de vous punir pour lui avoir mis un petit pont. Un must.

Présentateur d'une télé-réalité sur Victoria


Beckham le sait : il passe bien à l'écran et sait parfaitement se mettre en valeur face aux caméras. Après avoir tenté quelques matchs en tant que consultant, il juge que ce nouveau poste ne lui permet pas d'apparaître suffisamment à l'écran. Du coup, il présente brièvement une émission de foot sur Sky, mais se fait vite chier à interviewer des joueurs de foot, qu'il juge trop bêtes. L'idée fleurit alors : il faut lancer une télé-réalité, dans la verve de l'Incroyable Famille Kardashian, mais avec Victoria comme héroïne principale. Le programme est sobrement intitulé « Miss Posh » , mais NRJ 12 rachète les droits pour la France et craque complètement en rebaptisant la version française « Posh toi un œuf » . Le programme suit l'ancienne chanteuse des Spice Girls dans sa vie de tous les jours. Shopping, réunions pour sa marque de fringues, balades avec ses enfants : bref, que des trucs complètements inutiles, mais qui captivent les foules. À chaque prime, les téléspectateurs ont l'occasion d'éliminer un enfant de Victoria. C'est la petite Harper qui saute en premier. Puis Brooklyn. Puis Cruz. Romeo, dernier rescapé, gagne le droit de passer une semaine seul avec sa maman. Super. L'émission bat des records d'audience en Angleterre et aux États-Unis, tandis que Becks devient le présentateur préféré du PAA (paysage audiovisuel américain). Prends ça, Jay Leno.

Manager personnel des Spice Girls

Elles l'ont annoncé : le concert qu'elles ont donné lors de la cérémonie de clôture des Jeux olympiques, en août 2012, a été le tout dernier concert des Spice Girls. D'ailleurs, en mars 2013, Posh a annoncé officiellement qu'elle se retirait du groupe, pour se consacrer à sa marque de prêt-à-porter et sa famille. Oui, sauf que ce qu'elle a oublié, c'est que son petit David aime bien quand Madame monte sur scène pour chanter Spice Up Your Life. Du coup, il convainc Vicky de renfiler son short et de rejoindre ses 4 copines (enfin, disons ses 4 coéquipières). L'ancien joueur devient l'impresario du groupe, et s'achète d'ailleurs toute la panoplie : des lunettes noires, un cigare, et même une fausse moustache, tiens. Au bout de six mois, les Filles Épices sortent enfin leur 4e album studio, attendu depuis 13 ans, intitulé : « I Hate My Friends » . Évidemment, c'est un carton mondial. Beckham négocie les plus gros contrats planétaires, et réussit même à obtenir l'accord de la présidente brésilienne, Dilma Roussef, pour que les Spice Girls chantent lors de la cérémonie d'ouverture du Mondial 2014. À une seule condition : qu'elles chantent une reprise de Wannabe en portugais. Wannabao. Dans le texte : « Se queres ser meu namorado » . Évidemment, David s'offre une apparition dans le clip. Impresario, c'est bien, mais il faut déjà préparer la reconversion d'acteur.

Par Eric Maggiori
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 15:45 Harry Redknapp au casting d'une télé-réalité en Angleterre 19 Hier à 12:59 Entraîneurs de Premier League : une stabilité inédite 21

Le Kiosque SO PRESS

Hier à 12:52 René Girard à Casablanca, c'est déjà fini 14 Hier à 12:00 Venez regarder un match chez So Foot ! 11 Hier à 11:54 Les Chivas sortent un maillot rétro pour le Mondial des clubs 22
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE
Hier à 08:00 Karembeu dans Joséphine, Ange Gardien 14