Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // OM-Nantes

Les noces à Rongier

Pour la première fois depuis son départ à Marseille l'été dernier, Valentin Rongier retrouve le FC Nantes, son club formateur, au Vélodrome samedi après-midi. En moins de six mois, le milieu de terrain a parfaitement réussi son intégration à l'OM. En attendant de pouvoir fêter son premier but.


Dans sa tête, Valentin Rongier s’imaginait peut-être devoir patienter jusqu’au 22 février pour remettre les pieds au Vélodrome, le maillot des Canaris sur les épaules. Le 3 septembre dernier, le mercato d’été vient de fermer ses portes, et les négociations entre l’OM et Nantes pour le transfert du milieu de terrain ont capoté. « Dans ma tête, je me prépare à rentrer à Nantes, rembobinait le principal intéressé pour So Foot en novembre. J’étais prêt à dire à Gourcuff : "Si vous voulez me retirer le brassard vis-à-vis du groupe, je comprendrai." Je me voyais prendre la parole devant toute l’équipe. » Il la prendra finalement pour faire ses adieux à ses désormais ex-coéquipiers après une journée interminable qui l’aura vu signer à Marseille en qualité de joker. Un soulagement et l’occasion pour le joueur de 25 ans, réputé comme un bon petit joueur de Ligue 1 au FCN, de donner un nouvel élan à sa carrière. Résultat, le Vélodrome est son nouveau jardin, et le peuple marseillais est déjà séduit. Un premier pari réussi.

Saint Valentin


À Marseille, toutes les nouvelles têtes n’ont pourtant pas la chance d’être immédiatement adoptées par un public exigeant, mais Rongier connaît les mécanismes pour se mettre les supporters dans la poche : se rendre indispensable sur le terrain, bien sûr, mais aussi communiquer intelligemment devant les médias. Au Roazhon Park le mois dernier, il s’était arrêté pour féliciter son concurrent Kevin Strootman, auteur du but de la victoire contre Rennes, et compatir avec l’international néerlandais : « Ce n’est pas évident pour un joueur d’être remplaçant, surtout quand c’est quelqu’un de la trempe de Kevin. » L’amoureux du Thermomix sait caresser dans le sens du poil avec finesse, et ce n’est pas un hasard si les responsables de la communication à l’OM n’hésitent pas à l’envoyer en zone mixte après un match. Peu importe le résultat. Dans sa parka bleu marine, Rongier ressemble déjà à un joueur ayant compris les codes de sa nouvelle maison. Mieux, il ressemble à un futur capitaine. Ces dernières semaines, le milieu marseillais a vanté les mérites de Dimitri Payet, défendu Dario Benedetto ou encore soutenu les supporters phocéens après l’épisode à Geoffroy-Guichard.


Et sur le terrain ? André Villas-Boas n’a pas mis longtemps à être conquis par les qualités du numéro 21. La preuve par les chiffres : depuis sa première titularisation le 29 septembre, Rongier a commencé toutes les rencontres de championnat, à l’exception de la réception de Toulouse récemment (17 sur 18). Positionné comme relayeur droit dans le 4-3-3 d’AVB, l’ancien Nantais étale toutes ses qualités (volume de jeu, pressing, conversation du ballon, justesse des passes...) et libère ses partenaires, à l’image de Morgan Sanson. « Ils se sont trouvés petit à petit, se réjouissait le technicien portugais en décembre. Ils apprennent à se connaître, et cette relation est devenue exceptionnelle sur le terrain. Pour le pressing et pour le jeu offensif. Rongier compense la liberté de Sanson, qui peut profiter en sachant qu’il aura une couverture. Rongier donne cette liberté. » De quoi se faire une place en équipe de France dans les prochains mois ? Pas tout de suite.

Droit au premier but


Après quatre premiers mois idylliques, Rongier est moins souverain en 2020. Dans le dur pour la première fois depuis le début de son aventure à l'OM - en témoignent ses prestations très moyennes contre Angers, Bordeaux ou Lille récemment -, le milieu de terrain n'a plus la même énergie qu'en fin d'année. « Je ne parlerais pas de lassitude physique parce que j'ai un corps qui récupère assez vite, jugeait-il après la défaite contre Lyon en Coupe de France la semaine dernière. On s'entraînait moins, donc je me sentais plus fatigué qu'en début de saison, forcément. » Un coup de moins bien, mais surtout une obsession : celle de marquer son premier but sous le maillot marseillais. À Lille, dimanche, Rongier a manqué l'occasion de briser une série de 28 matchs toutes compétitions confondues sans marquer en ne transformant pas son penalty face à Mike Maignan. Comme s'il tenait à pousser la comparaison avec son idole Marco Verratti jusqu'au bout.



« C’est une obsession qui est présente, a confirmé Villas-Boas cette semaine. Il a été proche plusieurs fois. Il cherche ce but pour sa confiance, même s’il a déjà bien démarré son histoire avec l’OM. » Au moment de retrouver son club formateur au Vélodrome, Rongier se présente avec une sale statistique dénichée par 20 Minutes : des 51 joueurs qui tentent le plus de frappes en Ligue 1, il est le seul à n'avoir marqué aucun but cette saison (34 tirs en 20 matchs). « C'est vrai que depuis que je suis là, j'ai beaucoup tenté, mais je n'ai pas encore marqué, assumait-il en conférence de presse la semaine dernière. Je ne saurais pas dire pourquoi. Je pense que mon pied est capable de cadrer la majorité de mes frappes, mais en match, j'ai peut-être un blocage. Si je marque le premier, ça va me permettre d'enchaîner. » Qui sait, le romantique Rongier attendait peut-être les retrouvailles avec son premier amour pour faire sauter cette dernière barrière.

Par Clément Gavard
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.



Dans cet article


Partenaires
Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Olive & Tom Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE

Hier à 08:41 Nouveau Bonus sans dépôt Winamax Poker : 20€ de tickets offerts pour jouer un tournoi à 3 Millions ! Hier à 08:33 Comment jouer au loto en ligne ?
Partenaires
Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Tsugi
Hier à 09:13 Alain Giresse propose une saison à 48 journées 53