Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Nîmes-Marseille (2-3)

Non, Darío n'est pas un benêt

L'enfer des Costières ? Du petit lait pour Darío Benedetto, au paradis après y avoir signé ce vendredi soir son premier triplé en Europe. Un retour en force pour le tueur argentin, en proie aux doutes ces dernières semaines.

Modififié
Qu'il semble loin, le temps où l'ancien buteur de Boca théorisait sur le poids des ballons de notre chère Ligue 1 pour expliquer son inefficacité. À Nîmes ce vendredi soir, Darío Benedetto a pris son pied. Et il n'est pas question ici de sa réaction d'après-match au micro de Paga, durant laquelle l'Argentin a eu la chance d'être traduit en direct par le grand pote de Thomas Tuchel. Si l'attaquant pouvait avoir le sourire à la sortie de ses 89 minutes disputées aux Costières pour sa première visite dans le Gard, c'est parce qu'il a frappé trois fois et sorti l'OM du pétrin (2-3) six jours après la cagade contre Nantes (1-3).


Quand Paul Bernardoni dit « On le paie cash » , le portier n'est pas que dans le discours basique du footeux qui sort d'une défaite concédée : il est aussi dans le vrai. Car déclarer que la recrue estivale des Phocéens a été efficace serait à peine assez parlant. Il ne s'est mis en action qu'à trois reprises face à la cage du Benjamin Button des Crocos, et les ficelles ont frétillé à chaque fois. Le tout en faisant étalage de la palette du tueur, avec un triple style : la course parfaite au second poteau pour attendre le caviar de Bouna Sarr d'abord, l'appel traître à la limite du hors-jeu et le lob de toute beauté comme à l'entraînement ensuite, l'instinct primaire du goleador sur un cafouillage dans la surface enfin. L'OM avait sorti son étrange tunique bionique pour ce déplacement chez le voisin ? Le numéro 9 a activé le mode machine. Et alors que son compteur s'était grippé, le voilà qui passe la barre des dix pions pour son premier exercice dans l'élite française.

Le cauchemar Pallois, la menace Niang

Certes, ce Nîmes Olympique 18e de Ligue 1 est une proie facile sur laquelle Josh Maja s'était déjà fait les griffes en décembre avec le même tarif. Mais cela va pouvoir rebooster un avant-centre qui n'a pas tenu sur la durée son bon rythme du début de saison, et qui n'a pas toujours figuré au top des charts ces derniers temps. Alors que le soldat Valère Germain fait son job sans broncher sur les ailes olympiennes, l'occupant de l'axe marseillais a connu une violente gueule de bois à la suite du Jour de l'an - malgré la période faste pour son équipe - en ne trouvant le chemin des filets qu'une seule fois en 2020 avant ce vendredi (il y a deux semaines, lors de la victoire arrachée à Lille). Samedi dernier au Vélodrome contre les Canaris, il était retombé dans ses travers à l'image de toute son équipe et n'avait pas existé face à la charnière Nicolas Pallois-Andrei Girotto. Sans compter un petit pépin au tendon d'Achille, qui lui a fait manquer la réception de Toulouse (24e journée).



L'artificier de Berazategui doit trouver son second souffle et le recadrage que lui a fait André Villas-Boas à la suite d'une énième prestation insuffisante face à Sainté début février, révélé par L'Équipe ce vendredi, était là pour en attester. C'est tout Marseille qui s'interroge, en fait, puisque le nom de M'Baye Niang commence déjà à circuler sur la Canebière en vue du prochain mercato estival : la quête du grantatakan continue, et c'est un message envoyé au joueur de 29 ans. Mais voilà : devant les Crocodiles, Benedetto est redevenu un attaquant qui fait peur. Et cette fois, c'est une réponse adressée à l'Olympique de Marseille.



Par Jérémie Baron Propos de Bernardoni via Canal +
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Partenaires
Tsugi Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE

Hier à 23:28 Viens tester tes connaissances et ta culture foot (en ligne) 7
Hier à 16:16 Le patron de Perth Glory pousse un coup de gueule sur les salaires 5 Hier à 16:00 Mathieu Ficot est le nouveau directeur général adjoint de la LFP 4
Partenaires
Tsugi Olive & Tom Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons MAILLOTS FOOT VINTAGE Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine
Hier à 14:30 Un des pires penaltys de l'année tiré en Lettonie 21 Hier à 12:24 La Ligue 1 en tête des cinq grands championnats sur le temps de jeu des jeunes 58
Hier à 08:45 Al-Hilal joue un match malgré quinze joueurs positifs au Covid-19 4