Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 5 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)
  1. //
  2. // 8es
  3. // Barcelone-PSG (1-4)

Miguel Ángel Nadal : « Il manque un peu de tout à ce Barça »

Ancien défenseur central du FC Barcelone (297 matchs) et de l'équipe d'Espagne (62 sélections), Miguel Ángel Nadal a observé le huitième de finale aller de C1 entre le Barça et le Paris Saint-Germain d'un œil avisé. Le vainqueur du trophée en 1992 a logiquement trouvé son ancien club inférieur au PSG dans beaucoup de domaines. Entretien sans gueule de bois, même s'il a été réalisé quelques minutes après l'élimination de son neveu Rafael en quarts de finale de l'Open d'Australie.

Modififié
Bonjour Miguel Ángel. Où est-ce que tu as regardé le match et qu’est-ce que tu en as pensé ?
Avec cette période de pandémie, tu imagines bien que j’étais posé dans mon canapé. J’ai pu me prendre un moment pour le regarder en solo devant la télé. Le Barça est arrivé dans ce match avec un bon capital confiance après sa série positive en Liga (huit victoires consécutives, NDLR). Sur les derniers matchs, on a senti l’équipe plus unie, et les joueurs savaient que l’adversaire allait être difficile à battre. Pour être franc, il y avait l’espoir d’assister à un scénario différent de celui que nous avons vu. Nous avons assisté à une démonstration de supériorité globale du PSG, même si de son côté, le Barça n’a pas réalisé un match catastrophique non plus. La différence s’est faite sur le potentiel individuel et collectif de chaque équipe, et à ce niveau-là, Paris était indéniablement plus fort.

En Espagne, le repas arrive tard en règle générale... Est-ce que tu as pu terminer de manger sans que ce match ne te coupe l’appétit ?
(Rires.) Je ne suis pas du genre à beaucoup manger le soir, mais je suis encore moins du genre à avoir l’estomac noué à cause d’un résultat lié à un match de football. Je vois le football comme un spectacle, et que ce soit une défaite ou une victoire, il faut l’accepter et relativiser.


Qu’est-ce qui sépare le Barça du PSG aujourd’hui ?
Nous avons pu admirer l’immense joueur qu’est Kylian Mbappé, mais j’ai aussi constaté que d’autres joueurs du PSG étaient très complets. Ils aspirent clairement à gagner la Ligue des champions. Paris possède un excellent bloc équipe sur le plan technique et physique. Du côté du Barça, les individualités n’ont pas su faire la différence. J’ai vu une première période plutôt équilibrée, mais après le retour des vestiaires, Paris est devenu souverain dans l’aspect physique, et leurs contres ont été décisifs. Le système tactique du Paris de Pochettino offrait beaucoup plus de garanties.

On a vu Gerard Piqué s’énerver contre ses coéquipiers et demander davantage de possession du ballon...
(Il coupe.) Oui. C’est révélateur de la physionomie du match, car même en première période, le Barça aurait dû temporiser dans certaines phases pour éviter de gaspiller son énergie à laisser son adversaire dicter le jeu. Plus tu perds le ballon, plus les efforts pour le récupérer te coûtent cher. Et plus le temps passait, plus Paris savait comment faire mal au Barça dès la récupération du ballon. Pour éviter ce type de situation, le Barça aurait dû mieux lire le jeu de son adversaire dès le départ du match.

« Il y a des postes stratégiques sur un terrain, et je trouve que certains joueurs du Barça sont là depuis trop d’années. »

Qu’est-ce qu’il manque au Barça pour redevenir l’équipe qui brillait entre 2008 et 2012 ?
Il manque un peu de tout à ce Barça. La saison dernière n’a pas été une réussite pour le club, le manque de repos avant la reprise n’a pas aidé à ce que les organismes se renforcent au mieux. Aujourd’hui, le constat semble clair : le Barça est capable de performer contre des adversaires du championnat espagnol, mais dès que le niveau s’élève comme hier soir face à Paris, l’équipe plafonne (en six matchs contre la Juventus, l’Atlético de Madrid, le Real Madrid et le FC Séville, le Barça compte une victoire, un nul et quatre défaites, NDLR). Que manque-t-il ? Sans doute de l’exigence au quotidien, mais aussi de la qualité. Il y a des postes stratégiques sur un terrain, et je trouve que certains joueurs du Barça sont là depuis trop d’années.

Est-ce que tu crois en une nouvelle remontada face à ce PSG ?
Non. Je vois une situation bien différente de 2017, et même s’il est important pour les joueurs de toujours y croire, cela reste très difficile à imaginer. Pour l’honneur, ce serait déjà une bonne chose de gagner à Paris.

Que penses-tu des Français au Barça, notamment Ousmane Dembélé et Antoine Griezmann ?
Je les trouve meilleurs que par le passé, on voit bien qu’ils travaillent pour s’améliorer. Griezmann s’intègre de plus en plus dans l’équipe, et Dembélé reste quoi qu’on en dise un joueur très spécifique. Avec sa qualité de dribbles, il est capable de faire la différence et amener une forme de déséquilibre offensif. J’apprécie son profil, mais il doit être capable d’élever son exigence envers lui-même pour maintenir le Barça parmi les meilleures équipes, car le club compte énormément sur lui.

« La meilleure solution pour empêcher Mbappé d’être dangereux, c’était de garder le ballon. Les pertes de balle rapides du Barça étaient du pain bénit pour un joueur comme lui. Défendre en un contre un face à lui, actuellement, c’est impossible. »

En tant qu’ancien défenseur central, qu'as-tu pensé de la charnière Piqué-Lenglet ?
Il a manqué du caractère à l’équipe d'une manière générale. Défensivement, il est clair que le Barça doit s’améliorer, car ce type de sanction peut se répéter en cas de performance similaire au match retour. Dans ce secteur, le club a connu de nombreuses indisponibilités avec Umtiti ou Piqué plus récemment. Faire confiance à des défenseurs du centre de formation pour de telles rencontres, cela nécessite un temps d’adaptation. Il faut attendre que certains joueurs mûrissent davantage.

Au-delà de son triplé, Mbappé a clairement été le Parisien le plus dangereux. Qu’est-ce que tu aurais fait pour éviter qu’il pèse autant dans la rencontre ?
La meilleure solution pour empêcher Mbappé d’être dangereux, c’était de garder le ballon. Les pertes de balle rapides du Barça étaient du pain béni pour un joueur comme lui. La vitesse, la puissance, la technique et le réalisme de ce joueur font qu’il est très difficile à stopper dès qu’il prend possession du ballon. Défendre en un contre un face à lui, actuellement, c’est impossible.

Quelques heures après la claque reçue par le Barça face à Paris, ton neveu Rafa a été éliminé en quarts de finale de l’Open d’Australie, alors qu'il menait deux sets à zéro face à Stéfanos Tsitsipas. Tu as regardé le match aussi ?
Oui, je l’ai vu. C’est amusant, car là aussi, je dirais que la défaite de Rafa est due à une réelle baisse de forme physique pendant la rencontre. Il menait deux sets à rien, tout se passait bien, et puis son adversaire est revenu au moment où il a commencé à sentir la fatigue arriver. Il faut l’accepter, cela fait partie du sport.

Qu’est-ce qu’on peut te souhaiter pour que ta prochaine journée soit plus joyeuse ?
Il fait beau là où je suis, et nous pouvons quand même sortir prendre l’air, alors profitons de ces petits plaisirs de la vie !

Propos recueillis par Antoine Donnarieix
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Partenaires
Olive & Tom Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons MAILLOTS FOOT VINTAGE Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Tsugi
il y a 1 heure Arsène Wenger favorable au micro sur les arbitres et à leur présence en conférence de presse 8
Hier à 15:30 Les joueurs de Cruzeiro stoppent leur grève 4
Partenaires
Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Tsugi Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE
Hier à 12:33 Viens mater PSG – Leipzig lors d’une projection So Foot !