Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 8 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)
  1. //
  2. // Sochaux

Maxence Prévot, un Lionceau bien dans sa cage

Gardien de la meilleure défense de Ligue 2, Maxence Prévot n'est allé chercher le ballon au fond de ses filets qu'à six reprises en douze journées. Des bases solides sur lesquelles Sochaux, deuxième à un point du leader toulousain, peut s'appuyer pour construire et lorgner sur la montée. Un rêve partagé par le portier, déterminé à marcher dans les pas de son idole Teddy Richert.

Une Coupe de France en 2007. Une qualification européenne en 2011. Un record de 2368 rencontres dans l’élite détenu jusqu’en 2016. Un passé glorieux, pas si lointain, avec lequel le FC Sochaux-Montbéliard espère renouer le plus vite possible. Depuis le traumatisme de leur relégation en 2014, les Doubistes ne sont jamais montés plus haut que la 7e place, flirtant même dangereusement avec une descente en National en 2015-2016 (15e) et 2018-2019 (16e). « Cette relégation m’avait profondément touché, comme tous ceux qui aiment le club. On n’a pas trop les mots à ce moment-là... » Alors spectateur, Maxence Prévot est devenu acteur. « On va tout faire pour ramener le club où il doit être » , assure-il. Une promesse absolument pas galvaudée quand on connaît le degré d’attachement du garçon à sa maison.

Capitaine et capo


Arrivé au FCSM en 2004, Maxence Prévot n’a jamais plus quitté le maillot jaune et bleu. Débuts avec la CFA en 2014, premier contrat pro en 2015, premiers matchs en 2016. Un aboutissement pour ce gamin né à Belfort et biberonné au FCSM par son paternel, qui lui a fait découvrir Bonal alors qu’il avait quatre ans seulement. « Il allait au match tout le temps, il m’a transmis cette passion et son amour du club. Il m’emmenait au stade chaque week-end. J’étais un supporter très admiratif des joueurs, toujours à encourager l’équipe. Mes parents ne me laissaient pas tout le temps voir les matchs, ça dépendait s’il y avait école ou pas. Mais j’essayais toujours de gratter le plus de minutes possible avant d’aller au lit » , se rappelle-t-il en souriant.



Vainqueur de la Gambardella en 2015 contre l'OL de Mouctar Diakhaby, Maxwel Cornet et Romain Del Castillo, le gardien a très vite pris du poids en étant nommé capitaine à 21 ans. Une fierté, partagée localement. « Il a fait tout son parcours au club, il nous a représentés en équipes de France et il a toujours considéré les supporters, souligne Enzo, responsable de la Tribune Nord Sochaux. Ce qu’attendent les supporters, ce sont des joueurs exactement comme Max, respectueux, travailleurs, dévoués. Il nous représente vraiment, nous et notre identité. On peut s’identifier à lui parce qu’il est simple, vrai, humble. Ça m’est déjà arrivé de voir avec lui pour qu'on vienne à la fin d’un entraînement avec des gosses, pour qu’il fasse des dédicaces, qu’il joue un peu au foot avec eux ou qu’il offre une paire de gants. Ça va au-delà du joueur professionnel. »

À tel point que la TNS lui avait proposé de prendre le mégaphone pendant une période d’indisponibilité pour blessure en 2019-2020. « Je ne me voyais pas refuser cette invitation, j’y suis allé avec grand plaisir, se remémore le gardien. Je connais un peu tous les chants, je me suis pris au jeu. C’est un moment que je n’oublierai pas. Je ne me sentais pas du tout dépaysé ! » Il avait ainsi rejoint la tribune en décembre 2019 contre Grenoble (1-1), puis en janvier 2020 face au Paris FC (1-1). Pas sur le terrain, mais toujours parmi les siens. « Il s’est retrouvé sur l’estrade à lancer un "Aux armes", ce n’est pas donné à tous les joueurs. Il ne faut pas être timide, mais il a assumé et assuré ! On l’a senti dans son élément » , embraye Enzo.



« La première fois que j'ai rencontré Teddy Richert, c’était à l’arbre de Noël du club. C’était assez impressionnant de me retrouver face à lui, j’étais intimidé. » Maxence Prévot

Successeur story


Propulsé titulaire avec la blessure d'Olivier Werner en 2016, il compte aujourd’hui 161 matchs sous le maillot doubiste. Numéro 16 dans le dos, comme Teddy Richert. « J’étais un grand fan et c’était son numéro, donc je l’ai toujours voulu. La première fois que je l’ai rencontré, c’était à l’arbre de Noël du club. C’était assez impressionnant de me retrouver face à lui, j’étais intimidé. J’avais eu du mal à aller à sa rencontre, on m’a un peu poussé à y aller. J’étais peut-être un peu rouge sur la photo, mais content d’avoir osé. J’ai accumulé beaucoup d’autographes et quelques maillots de lui, ce sont de bons souvenirs. J’ai gardé tout ça précieusement. » Un exemple qu’il tâchait d’imiter quand il allait taper le ballon à la sortie de l’école avec son père, et dont il se rapproche rencontre après rencontre. Richert a représenté le FCSM à 376 reprises, mais Prévot a l’avenir devant lui, et l’envie.



« Je me sens bien ici. C’est chez moi. C’est ma région. C’est la famille, quoi. Ce club m’a tout donné, je dois tout lui rendre. Je ferai tout mon possible pour l’emmener le plus haut possible. Jouer avec son club formateur, ça a toujours été un rêve pour moi. J’espère que ça durera le plus longtemps possible. Être l’homme d’un seul club, je pourrais. C’est de plus en plus rare, mais je me sens très bien ici, pourquoi changer ? J’aime tout ici. Venez une semaine ou deux et vous verrez par vous-mêmes, il fait bon vivre à Sochaux. Et il fait bon y jouer ! » Encore plus en ce moment. La crinière luit de nouveau, c’est tout ce que demandent les Lionceaux.

Par Quentin Ballue Tous propos recueillis par QB
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.



Dans cet article


Partenaires
Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Tsugi Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine
il y a 46 minutes Yoann Gourcuff s'impose sur les courts en Régionale 1 7
il y a 4 heures Un joueur de National 3 offre la victoire à son équipe en marquant de la main 15 il y a 6 heures Affronte Chérif Ghemmour jeudi 21h sur un quiz Coupe de France ! 1
Partenaires
Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine MAILLOTS FOOT VINTAGE Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Olive & Tom Tsugi