S’abonner au mag
  • C1
  • 8es
  • PSG-Bayern

PSG-Bayern : que la lumière soit !

Par Clément Gavard
Que la lumière soit !

En plein doute, le Paris Saint-Germain aborde son huitième de finale aller contre le Bayern Munich sans beaucoup de certitudes dans le jeu, et avec une certaine pression.

C’est le retour de la petite musique, des étoiles, et de cette sensation que la saison du Paris Saint-Germain peut basculer dans un peu de lumière ou dans beaucoup d’obscurité en trois semaines et deux matchs contre le Bayern Munich. C’est le retour, aussi, des démons que le club de la capitale pensait avoir chassé en jouant une finale, puis une demi-finale de Ligue des champions en 2020 et 2021. Des exceptions plus qu’une progression pour le PSG, qui a trébuché en huitièmes de finale lors de quatre des six dernières éditions de « la plus grande compétition après la Coupe du monde », selon les mots de Neymar, présent en conférence de presse à la veille de la première manche contre le Bayern au Parc des Princes. Des retrouvailles avec le bourreau du Final 8 à Lisbonne, mais aussi avec un club que Paris avait éliminé en quarts l’année suivante, ce qui peut faire circuler quelques ondes positives au milieu des doutes qui entourent une équipe battue quatre fois depuis la nouvelle année (par Lens, Rennes, Marseille et Monaco), et qui n’avait pas gagné contre Benfica (deux nuls 1-1), son adversaire le plus sérieux lors de la phase de poules. Chose qui lui avait coûté la première place du groupe, et donc l’embarras de voir le Bayern se présenter sur son chemin dès l’hiver. 

La théorie de l’interrupteur

Ces dernières semaines, Christophe Galtier a pu découvrir toute l’obsession et la psychose, entretenue pour beaucoup par les mauvais résultats et un peu les médias, qui entourent le PSG à l’approche des grandes échéances des mois de février et mars. « J’ai mis de l’anticernes », blaguait le technicien parisien ce lundi dans l’auditorium d’un Parc des Princes qu’il imagine « résonner fort » pour ce huitième de finale aller. Ce n’est pourtant pas le grand amour, en ce moment, entre les supporters et leur équipe, comme en témoignent les scènes à Louis-II ce week-end, ni au sein du vestiaire du champion de France, où les tensions sont nombreuses. « Le foot, ce n’est pas que de l’amour, de l’amitié, a philosophé Neymar. Il y a du respect entre nous, mais parfois vous n’êtes pas d’accord et il y a des discussions pour améliorer nos performances, notre environnement. Nous ne sommes pas habitués à perdre, le PSG est habitué à gagner tous les matchs et quand on perd, ces discussions font partie du processus pour faire évoluer notre style, notre approche. »

Le foot, ce n’est pas que de l’amour, de l’amitié. Il y a du respect entre nous, mais parfois vous n’êtes pas d’accord et il y a des discussions pour améliorer nos performances.

Neymar

En feu avant le Mondial (15 buts et 12 passes décisives en 20 apparitions), le Brésilien est moins influent depuis le retour à la routine. Plus nerveux, aussi, ce qui n’aide pas une équipe moribonde et bousculée dès que l’opposition s’élève. Il reste cette théorie de l’interrupteur, celle qui veut que les Parisiens auraient la capacité de se mettre sur leur 31 sur la piste aux étoiles, ce qui ne repose pas sur quelque chose de très concret. « Les joueurs ont l’habitude de ces grands rendez-vous, même si nous aurons un adversaire de qualité, a insisté Galtier. Je sais qu’ils savent élever leur niveau de jeu, leur exigence et leur implication. » Il serait pourtant étrange de voir le PSG faire ce qu’il ne fait plus depuis des mois, voire des années, sauf exceptions : mettre de l’intensité et jouer comme une équipe. « Les critiques sont légitimes. Chacun a son point de vue, chacun voit le football différemment  », a même concédé Neymar en portugais. Le numéro 10 et son entraîneur ont pourtant parlé le même langage pour laisser entendre que les tensions dans le vestiaire et les discussions tendues, notamment entre Neymar et Marquinhos d’un côté, et Luis Campos de l’autre, existaient pour retrouver la « meilleure version du PSG »

Le mystère du système et l’espoir Mbappé

Les vents contraires n‘ont cependant pas poussé Galtier à jouer la carte d’un Bayern surpuissant et favori (« ce sera du 50-50 »). En tête de la Bundesliga avec un point d‘avance sur l’Union Berlin et battue seulement une fois cette saison, à Augsbourg en septembre, l’équipe de Julian Nagelsmann n’avance pas non plus avec autant de certitudes que l’on pourrait le croire, surtout après la piteuse élimination contre Villarreal en quarts l’an dernier et quelques lacunes. « Nous manquons de fluidité dans le jeu vers l’avant, s‘est même agacé le technicien bavarois sur Sky Sport Deutschland après le succès du Rekordmeister contre Bochum samedi. Si nous avions joué avec davantage de rythme, nous aurions pris plus de plaisir, et notre jeu serait plus mobile, ce que nous n’avons fait qu’au cours des six premières minutes. Avec une telle prestation à Paris, nous n’aurons aucune chance. Pour nous imposer, il faudra être irréprochables dans tous les domaines. » Un avertissement pour une équipe toujours privée de Sadio Mané et Manuel Neuer, et en quête du système de jeu idéal pour prendre le dessus sur le PSG (3-1-4-2 ou 4-2-3-1).

Un point commun avec Paris et Galtier, qui a dit « avoir travaillé sur les points forts et les points faibles » des Allemands. Ces derniers n’ont pas dû se gêner pour identifier les failles du leader de Ligue 1, alors que le coach parisien n’a pas livré beaucoup d’indications sur ses plans (défense à 4 ou à 3 ?), si ce n’est que Vitinha n’enfilera pas le costume de numéro 10, cher à Neymar à en croire ses gestes et son sourire à côté de son entraîneur ce lundi. Dans la même veine, « Galette » a entretenu le mystère autour de Kylian Mbappé, de retour à l’entraînement collectif et « qui ne fera pas acte de présence sur le banc de touche s’il est apte. Il jouera s’il est sur la feuille de match. Combien de temps ? Je ne sais pas, mais il jouera. » En 2021, l’international français avait été l’acteur majeur de la qualification des Parisiens, avec Neymar et Keylor Navas – depuis parti à Nottingham Forest. Mais avec le PSG, chaque double confrontation a son histoire et son lot de péripéties inimaginables, comme pour rappeler la beauté et la cruauté du foot, et aussi les limites du Paris Saint-Germain version QSI. Galtier, lui, a prévenu : « Déjà, à l’issue du match, il n’y aura pas de qualifié. » Un peu d’espoir, ce serait une première victoire.

Ligue des champions : le tirage complet des quarts de finale

Par Clément Gavard

C1 - 8es - PSG-Bayern
Articles en tendances
23
Revivez la victoire de Barcelone à Paris (2-3)
  • C1
  • Quarts
  • PSG-Barcelone
Revivez la victoire de Barcelone à Paris (2-3)

Revivez la victoire de Barcelone à Paris (2-3)

Revivez la victoire de Barcelone à Paris (2-3)
43
Revivez la victoire épique de Lyon contre Brest
  • Ligue 1
  • J29
  • Lyon-Brest (4-3)
Revivez la victoire épique de Lyon contre Brest

Revivez la victoire épique de Lyon contre Brest

Revivez la victoire épique de Lyon contre Brest
Logo de l'équipe Manchester City
Eduardo Camavinga of Real Madrid and Mateo Kovacic of Manchester City during the UEFA Champions League match, Quarter-finals, first leg, between Real Madrid and Manchester City played at Santiago Bernabeu Stadium on April 9, 2024 in Madrid Spain. (Photo by Bagu Blanco / Pressinphoto / Icon Sport)   Photo by Icon sport   - Photo by Icon Sport
Eduardo Camavinga of Real Madrid and Mateo Kovacic of Manchester City during the UEFA Champions League match, Quarter-finals, first leg, between Real Madrid and Manchester City played at Santiago Bernabeu Stadium on April 9, 2024 in Madrid Spain. (Photo by Bagu Blanco / Pressinphoto / Icon Sport) Photo by Icon sport - Photo by Icon Sport
  • C1
  • Quarts
  • Real Madrid-Manchester City (3-3)
Le Real et City offrent une empoignade mémorable

Le Real et City offrent une empoignade mémorable

Le Real et City offrent une empoignade mémorable
Logo de l'équipe Bayer 04 Leverkusen
dpatop - 14 April 2024, North Rhine-Westphalia, Leverkusen: Soccer: Bundesliga, Bayer 04 Leverkusen - SV Werder Bremen, Matchday 29, BayArena. Leverkusen's Granit Xhaka (M) is cheered by his teammates after his goal to make it 2-0. IMPORTANT NOTE: In accordance with the regulations of the DFL German Football League and the DFB German Football Association, it is prohibited to exploit or have exploited photographs taken in the stadium and/or of the match in the form of sequential images and/or video-like photo series. Photo: Rolf Vennenbernd/dpa Photo by Icon Sport   - Photo by Icon Sport
dpatop - 14 April 2024, North Rhine-Westphalia, Leverkusen: Soccer: Bundesliga, Bayer 04 Leverkusen - SV Werder Bremen, Matchday 29, BayArena. Leverkusen's Granit Xhaka (M) is cheered by his teammates after his goal to make it 2-0. IMPORTANT NOTE: In accordance with the regulations of the DFL German Football League and the DFB German Football Association, it is prohibited to exploit or have exploited photographs taken in the stadium and/or of the match in the form of sequential images and/or video-like photo series. Photo: Rolf Vennenbernd/dpa Photo by Icon Sport - Photo by Icon Sport
  • Bundesliga
  • J29
  • Leverkusen-Brême (5-0)
Et Neverkusen devint Meisterkusen

Et Neverkusen devint Meisterkusen

Et Neverkusen devint Meisterkusen
22
Revivez Arsenal - Bayern Munich (2-2)
  • Ligue des champions
  • Quarts
  • Arsenal-Bayern
Revivez Arsenal - Bayern Munich (2-2)

Revivez Arsenal - Bayern Munich (2-2)

Revivez Arsenal - Bayern Munich (2-2)

Votre avis sur cet article

Les avis de nos lecteurs:

Dernières actus

Nos partenaires

  • Vietnam: le label d'H-BURNS, Phararon de Winter, 51 Black Super, Kakkmaddafakka...
  • #Trashtalk: les vrais coulisses de la NBA.
  • Maillots, équipement, lifestyle - Degaine.
  • Magazine trimestriel de Mode, Culture et Société pour les vrais parents sur les vrais enfants.
  • Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine

Actus PSG

Logo de l'équipe Paris Saint-Germain
10 Ousmane DEMBELE (psg) during the UEFA Champions League Quarter-finals match between Paris and Barcelona at Parc des Princes on April 10, 2024 in Paris, France.(Photo by Anthony Bibard/FEP/Icon Sport)   - Photo by Icon Sport
10 Ousmane DEMBELE (psg) during the UEFA Champions League Quarter-finals match between Paris and Barcelona at Parc des Princes on April 10, 2024 in Paris, France.(Photo by Anthony Bibard/FEP/Icon Sport) - Photo by Icon Sport
Pronostic Barcelone PSG : Analyse, cotes et prono du quart de finale de Ligue des champions (+100€ de bonus offerts en CASH)

Pronostic Barcelone PSG : Analyse, cotes et prono du quart de finale de Ligue des champions (+100€ de bonus offerts en CASH)

Pronostic Barcelone PSG : Analyse, cotes et prono du quart de finale de Ligue des champions (+100€ de bonus offerts en CASH)
Logo de l'équipe Paris Saint-Germain
VITINHA of Paris Saint Germain (PSG) during the UEFA Champions League Quarter-finals match between Paris Saint Germain and Barcelona at Parc des Princes on April 10, 2024 in Paris, France.(Photo by Baptiste Fernandez/Icon Sport)   - Photo by Icon Sport
VITINHA of Paris Saint Germain (PSG) during the UEFA Champions League Quarter-finals match between Paris Saint Germain and Barcelona at Parc des Princes on April 10, 2024 in Paris, France.(Photo by Baptiste Fernandez/Icon Sport) - Photo by Icon Sport
210€ à gagner avec Barcelone - PSG & Dortmund - Atlético (+100€ de bonus offerts chez Betclic)

210€ à gagner avec Barcelone - PSG & Dortmund - Atlético (+100€ de bonus offerts chez Betclic)

210€ à gagner avec Barcelone - PSG & Dortmund - Atlético (+100€ de bonus offerts chez Betclic)

Actus Bayern

Neymar

11
Revivez le match nul du PSG face à Clermont
Revivez le match nul du PSG face à Clermont

Revivez le match nul du PSG face à Clermont

Revivez le match nul du PSG face à Clermont

Kylian Mbappé

23
Revivez la victoire de Barcelone à Paris (2-3)
Revivez la victoire de Barcelone à Paris (2-3)

Revivez la victoire de Barcelone à Paris (2-3)

Revivez la victoire de Barcelone à Paris (2-3)