Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 36 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)
  1. //
  2. // FC Barcelone

Koeman et pourquoi

La nouvelle défaite subie ce mercredi soir par le FC Barcelone face au Rayo Vallecano (1-0) a été le coup de bélier qui a fait sortir Laporta de ses gonds. Sitôt la défaite actée, la nouvelle est tombée : Ronald Koeman n'est plus le coach du Barça. La décision de la direction blaugrana est loin d'être illogique, tant s'accumulaient ces dernières semaines les critiques envers le Batave. Mais alors que l'on pouvait croire qu'il irait au bout de son contrat se terminant en 2022, le voilà limogé. Alors, que tirer de son passage, finalement express, à la tête du FC Barcelone ?

Soixante-sept : voilà le nombre de rencontres, toutes compétitions confondues, disputées par le FC Barcelone sous la direction de Ronald Koeman, arrivé en Catalogne le 19 août 2020. Cela paraît presque peu, lorsqu'on sait à quel point le Néerlandais est devenu la tête de Turc des supporters du Barça. Le plus grand tort de Ronald Koeman est peut-être celui-là : s'être mis à dos dramatiquement vite une majorité de socios, qui étaient plutôt prêts, à son arrivée, à lui accorder du temps. Lui est arrivé en sauveur dans un club aussi prestigieux que le Barça, que l'on a marqué comme joueur, et qui sort à peine d'un des plus grands traumatismes sportifs de son histoire et tout le monde était d'accord il y a un an pour dire que son mandat ne serait aisé.

Mais alors, comment expliquer un tel retournement d'opinion ? La faute, d'une part, à de trop nombreuses sorties médiatiques pas très bien senties, qui ont eu le chic pour exaspérer une bonne partie des supporters. Parmi elles, la récitation pure et simple d'un communiqué en conférence de presse la veille d'un match à Cadix, le 22 septembre dernier. Sa lecture terminée, Koeman avait quitté la pièce sans dire un mot aux journalistes : un acte qui n'avait pas plu à grand monde, y compris la direction blaugrana. Direction avec laquelle il n'a d'ailleurs jamais su installer une relation amicale, comme il en témoignait récemment au micro d'un média néerlandais.

Trop de Bataves y a ?


En plus d'agacer la planète culé avec ses salades personnelles, ses choix sportifs ont aussi été rapidement pointés du doigt. Assez vite l'an passé ont commencé à poindre les remarques autour de l'absence de fonds de jeu. Malgré un bilan comptable pas si désastreux - Koeman se tire avec 40 victoires, 11 nuls, 16 défaites dont 4 sur les 6 derniers matchs -, le Néerlandais n'aura jamais su réellement marquer de son empreinte le système barcelonais, qui s'en est remis trop souvent à un certain Argentin. Il restera l'entraîneur qui a dû tourner la page Messi au Barça. Cela, Koeman n'en est pas responsable : il a vécu comme tout le monde à Barcelone ce départ comme un tremblement de terre, et blâmer son incapacité à reformer en trois mois une équipe délestée du meilleur joueur du monde relèverait de la mauvaise foi.



L'effectif du FC Barcelone n'est plus un effectif taillé pour jouer les tout premiers rôles européens, et cela le Batave n'a pas hésité à le rappeler. « Être plus haut au classement de la Liga serait bien. Mais en Ligue des champions, on ne peut pas s’attendre à des miracles » , disait-il encore le mois dernier. Mais là encore, en réclamant l'arrivée de son compatriote Luuk de Jong (pour boucler un mercato barcelonais qui était de toute façon un échec), un des joueurs de Liga qui colle le moins à l'ADN du jeu barcelonais, coach Ronald ne s'est pas fait que des amis en terre catalane. Et les dernières bouillies proposées par ses protégés, que ce soit face au Rayo ce mercredi, lors du Clásico ou face au Bayern et au Benfica en Ligue des champions, sont difficiles à défendre.

Un ancien de la maison peut en cacher un autre


Pourtant, les dirigeants du Barça semblaient résignés à le laisser en place une saison de plus. Pour la simple et bonne raison que le bouter hors de Catalogne devrait coûter la bagatelle de treize millions d'euros, comme le dévoilait la Cadena SER il y a un mois. Une somme que le FC Barcelone aurait bien gardée pour lui, quand on connaît l'état calamiteux de ses finances, état qui semblait même être à l'origine du départ de Lionel Messi, selon les déclarations qu'avait faites Joan Laporta au moment des adieux de la Pulga. Alors, la direction catalane s'est-elle simplement enfin décidée à limoger un coach dont l'appui des joueurs commençait même à poser question, ou a-t-elle pris le temps d'échafauder en coulisses un plan pour préparer sa succession ? Dès l'annonce du licenciement de Koeman, la folle rumeur a repris et a même été confirmée par Fabrizio Romano : Xavi tiendrait la pole pour remplacer Ronald Koeman aux manettes du FC Barcelone, et serait en pleine négociations avec les dirigeants. Le voir débarquer redonnerait très certainement du baume aux cœurs blaugrana, mais attention : le coup de l'icône du club qui revient comme entraîneur pour redresser la barre, on a déjà vu ça quelque part.



Par Paul Citron
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.



Dans cet article


Partenaires
Olive & Tom Tsugi Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons MAILLOTS FOOT VINTAGE
Hier à 08:45 LOTO du samedi 27 novembre 2021 : 27 millions d'€ à gagner (cagnotte record) ! 1 Hier à 23:55 Palmeiras vient à bout de Flamengo et conserve son titre en Copa Libertadores 6
Partenaires
Olive & Tom Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons MAILLOTS FOOT VINTAGE Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Tsugi
Hier à 12:32 Nani et Orlando City, c'est fini 11