Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 2 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Napoli-Étoile rouge (3-1)

Naples tout en contrôle face à l'Étoile rouge

Modififié

Naples 3-1 Étoile rouge de Belgrade

Buts : Hamšík (11e), Mertens (34e, 52e) pour Naples // Ben Nabouhane (57e) pour l'Étoile rouge

Naples devait gagner face à l'Étoile rouge ce mercredi soir pour continuer de contrôler le groupe C. Alors Naples a gagné, et pour dire la vérité, les Italiens n'ont jamais douté (3-1).

Les Napolitains se montrent dangereux d'entrée, l'inévitable Allan fait du milieu son pré carré, et Belgrade n'aligne pas trois passes. Hamšík marque logiquement son premier but de la saison à la réception d'un corner dévié (1-0, 11e). Les Serbes sont défensivement à la rue et n'arrivent pas à exister face au pressing de charbonnier du bloc napolitain. À la 34e, le Napoli fait remonter la balle à cent à l'heure, et Mertens n'a plus qu'à reprendre un centre à ras de terre pour tromper Borjan (2-0, 34e). Les séquences de possession durent de plus en plus longtemps, et l'Étoile rouge sait déjà que le second acte va lui paraître long comme un film de Fabien Onteniente.

Le match reprend sur des bases similaires. Sur une ouverture limpide d'Hamšík, Mertens éblouit par sa prise de balle et enchaîne par une frappe en pleine lucarne (3-0, 52e). On croit alors le match plié, mais, à la suite d'un festival de Marin, l'ancien Havrais Ben Nabouhane se retrouve seul face à Ospina et l'ajuste (3-1, 57e). Le Napoli continue de jouer au ballon, mais Belgrade hausse légèrement le niveau de jeu, au point qu'Ancelotti est contraint de pousser ses premières gueulantes. Le rythme retombe un peu, on entre dans la phase de gestion. Et à ce petit jeu, la clique de Koulibaly n'est plus transcendante.

Tant pis, elle l'emporte plutôt aisément et s'offre une finale à Anfield. Une finale lors de laquelle elle aura le droit de faire match nul pour voir la suite.



Naples (4-4-2) : Ospina - Maksimović, Albiol (Hysaj, 46e), Koulibaly, Mario Rui - Callejón (Rog, 86e), Allan, Hamšík, Fabian - Mertens, Insigne (Zieliński, 77e). Entraîneur : Carlo Ancelotti.

Étoile rouge de Belgrade (4-2-3-1) : Borjan – Gobeljić, Degenek, Babic, Rodić – Srnic (Jovancic, 64e), Krstičić – Ben Nabouhane, Marin, Simic (Ebecilio, 77e) – Stoiljković (Joveljic, 46e). Entraîneur : Vladan Milojević.


  • Résultats et classement de la Ligue des champions JP
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article